Sablé sacrifié sur l'autel du maintien

Club | Publié le par Tibo | 93 commentaires
Il y a un mois de cela, Roland Romeyer président du directoire de l'AS Saint-Etienne annonçait devant les médias la nomination de Julien Sablé sur le banc des Verts et pas question pour lui de parler d'intérim : "Julien est un enfant du club, c'est son club. Il connait l'histoire, les valeurs, l'environnement. Il a du charisme et du caractère. C'est un rassembleur. Et surtout, c'est un gros travailleur. J'ai pris la décision de faire de Julien Sablé l'entraîneur de l'ASSE dans les mêmes conditions que Christophe Galtier en 2009. Aujourd'hui il est l'entraîneur de Saint-Etienne, ce n'est pas un intérim. Cette décision a été réfléchie. L'objectif est de faire plus de jeu attrayant. Il n'y a pas de pression, c'est une période de transition. Il y a déjà eu du travail de fait sous la direction d'Oscar Garcia."

Quelques jours après, Jean-Louis Gasset débarquait mais la direction Stéphanoise, Dominique Rocheteau en tête insistait sur la distribution des rôles, pas question de rétrograder Julien Sablé au rang de numéro 2 et ce n'est pas le problème de diplôme qui allait forcer la décision : "On a fait le choix en interne de prendre Julien Sablé, qui représente pour nous l'avenir. C'est un entraîneur en devenir, il a tout pour lui. Je l'ai côtoyé pendant huit jours, depuis le match à Lille et je sais qu'il va devenir un très bon entraîneur. Mais à côté de ça, il n'a pas d'expérience. L'idée était donc de lui associer un homme d'expérience. Tout de suite, le nom de Jean-Louis Gasset est arrivé. Jean-Louis était libre, ça s'est passé très rapidement.
Julien Sablé est le numéro 1, et Jean-Louis Gasset est le numéro 2 ! Jean-Louis va accompagner Julien, comme il a accompagné Laurent Blanc pendant des années, avec les résultats que l'on connaît à Bordeaux, à Paris, en équipe de France. Je souhaite autant de réussite à ce duo, que ce qu'il a connu par le passé avec ses équipes précédentes."

Il y a moins d'une semaine, Roland Romeyer défendait son choix et réaffirmait sa confiance dans le duo Sablé / Gasset : "Bien sûr que je maintiens ma confiance à Julien Sablé de même qu'à Jean-Louis Gasset, car ils sont complémentaires. Si on a bâti ce tandem, c'est parce qu'au départ, Julien n'était pas programmé aussi vite pour devenir entraîneur. Maintenant qu'on l'a marié avec Jean-Louis, ce n'est pas pour la vie mais pour continuer ensemble."

Mais coup de tonnerre juste avant le déplacement à Guingamp, Jean-Louis Gasset est intronisé numéro 1. Mardi, l'AS Saint-Etienne fait signer Ghislain Printant pour épauler Jean-Louis Gasset et devenir l'adjoint numéro 1. Julien Sablé se retrouve ainsi dans un rôle de second adjoint, lâché par ceux qui l'ont sacrifié quelques semaines avant : "Julien va apprendre son métier" déclare Rocheteau à la radio.

En bon soldat, Julien Sablé a accepté de cacher la gestion calamiteuse et amatrice du club pour protéger "la famille". La gestion "en bon père de famille" lui revient comme un boomerang en pleine figure... Tu ne méritais pas ça Julien. 
Article plus récent chevron_right
Le musée ouvert pendant les vacances
chevron_left Article plus ancien
Officiel pour Printant
keyboard_arrow_down Voir les 93 commentaires keyboard_arrow_down