Evect.fr

Sablé sacrifié sur l'autel du maintien

Publié le par Tibo 93 commentaires
Il y a un mois de cela, Roland Romeyer président du directoire de l'AS Saint-Etienne annonçait devant les médias la nomination de Julien Sablé sur le banc des Verts et pas question pour lui de parler d'intérim : "Julien est un enfant du club, c'est son club. Il connait l'histoire, les valeurs, l'environnement. Il a du charisme et du caractère. C'est un rassembleur. Et surtout, c'est un gros travailleur. J'ai pris la décision de faire de Julien Sablé l'entraîneur de l'ASSE dans les mêmes conditions que Christophe Galtier en 2009. Aujourd'hui il est l'entraîneur de Saint-Etienne, ce n'est pas un intérim. Cette décision a été réfléchie. L'objectif est de faire plus de jeu attrayant. Il n'y a pas de pression, c'est une période de transition. Il y a déjà eu du travail de fait sous la direction d'Oscar Garcia."

Quelques jours après, Jean-Louis Gasset débarquait mais la direction Stéphanoise, Dominique Rocheteau en tête insistait sur la distribution des rôles, pas question de rétrograder Julien Sablé au rang de numéro 2 et ce n'est pas le problème de diplôme qui allait forcer la décision : "On a fait le choix en interne de prendre Julien Sablé, qui représente pour nous l'avenir. C'est un entraîneur en devenir, il a tout pour lui. Je l'ai côtoyé pendant huit jours, depuis le match à Lille et je sais qu'il va devenir un très bon entraîneur. Mais à côté de ça, il n'a pas d'expérience. L'idée était donc de lui associer un homme d'expérience. Tout de suite, le nom de Jean-Louis Gasset est arrivé. Jean-Louis était libre, ça s'est passé très rapidement.
Julien Sablé est le numéro 1, et Jean-Louis Gasset est le numéro 2 ! Jean-Louis va accompagner Julien, comme il a accompagné Laurent Blanc pendant des années, avec les résultats que l'on connaît à Bordeaux, à Paris, en équipe de France. Je souhaite autant de réussite à ce duo, que ce qu'il a connu par le passé avec ses équipes précédentes."

Il y a moins d'une semaine, Roland Romeyer défendait son choix et réaffirmait sa confiance dans le duo Sablé / Gasset : "Bien sûr que je maintiens ma confiance à Julien Sablé de même qu'à Jean-Louis Gasset, car ils sont complémentaires. Si on a bâti ce tandem, c'est parce qu'au départ, Julien n'était pas programmé aussi vite pour devenir entraîneur. Maintenant qu'on l'a marié avec Jean-Louis, ce n'est pas pour la vie mais pour continuer ensemble."

Mais coup de tonnerre juste avant le déplacement à Guingamp, Jean-Louis Gasset est intronisé numéro 1. Mardi, l'AS Saint-Etienne fait signer Ghislain Printant pour épauler Jean-Louis Gasset et devenir l'adjoint numéro 1. Julien Sablé se retrouve ainsi dans un rôle de second adjoint, lâché par ceux qui l'ont sacrifié quelques semaines avant : "Julien va apprendre son métier" déclare Rocheteau à la radio.

En bon soldat, Julien Sablé a accepté de cacher la gestion calamiteuse et amatrice du club pour protéger "la famille". La gestion "en bon père de famille" lui revient comme un boomerang en pleine figure... Tu ne méritais pas ça Julien. Sablé sacrifié sur l'autel du maintien

Tags : , , ,

93 commentaires
Rom's - Mon 25 Dec à 19h48
On a aussi le fameux discours d'Octobre.
Romeyer: "tous les jours je remercie Dieu de nous avoir envoyer Oscar" connard qui parle de valeur
MarathonMan - Sun 24 Dec à 20h00
Sable pensait qu’il suffit d’un serrez vous la main les gars, d un appel à la mobilisation.... et au final le bilan le plus catastrophique qu on ai jamais vu. Logique il n a ni expériences entraîneur ni diplômes.... et on l a recruté quand même !!!!
FM - Sun 24 Dec à 10h09
Il n' a pas été sacrifié  .. Sablé a eu quelques matchs très importants pour prouver ses capacités, et il a échoué , point barre. Sans diplômes pour le niveau, et sans aucun charisme...si, il a serré des mains !
durand - Sun 24 Dec à 07h46
ll y avai t Batles, un autre oublié qui ne doit pas rentrer dans les petits papiers du staff.. ll souhaite quitter l'ASSE d'ici la fin de saison.
papyvert71 - Sun 24 Dec à 05h37
Bonjour,
Julien sacrifié pour la non performance de cette bande de pieds carrés, Julien vous méritez mieux et notre capitaine Perrin ne moufte pas " silence diplomatique "  ça manque de courage dans le secteur
bast42 - Sat 23 Dec à 23h30
la direction la envoyer à la mort en devant faire jouer des chèvres sous lsd, ils sont aussi incompétents que la cellule de recrutement qui ne sait même pas ce que c'est un joueur de foot
vertefibre - Sat 23 Dec à 22h41
ROMEYER n'a plus aucun crédit aux yeux des supporters verts, c'est bien là le plus triste, je pense qu'il aime tellement son club que çà risque d’être jusqu'à la mort: " de l'ASSE"
LG66 - Sat 23 Dec à 22h08
Julien a accepté de servir son club de toujours, c est tout à son honneur.
si cela avait fonctionné, tout le monde aurait applaudi.
Il se retire sans polémique.
Rien à dire, l intérêt général prime.
On te reverra Juju.
Pour tous les juges à 2 balles qui s amusent à tout critiquer assis dans leur fauteuil, postez vos CV qu on rigole un peu !
Prolétaire42 - Sat 23 Dec à 21h57
Commentaire supprimé par la modération après signalements
Prolétaire42 - Sat 23 Dec à 21h39
Essayez dans votre entreprise de refuser un ordre de votre supérieur hiérarchique en tant que nouvel arrivant sur un nouveau poste de travail, peut-être que sur le coup, contraint,

 il acceptera mais croyez-moi que nombre de patrons vous le feront payer par la suite au centuple votre esprit récalcitrant et considéré comme belliqueux, essayez donc, faîtes en l'expérience, braquez vous contre votre supérieur et nous en reparlerons de ce que vous même aurez alors vécu. 

Sablé n'a pas eu le choix, ou il aurait fallu qu'il parte de l'ASSE, mais ça l'aurait coincé, en terme d'expérience professionnelle, et de suite de carrière==%% CV : refus d'entraîner une équipe pro, mais l'intéressé souhaite tout de même devenir entraîneur plus tard...
LES DEUX L'ONT ENVOYÉ EN PREMIÈRE LIGNE, AU CASSE PIPE, ET ÇA ME FAIT MAL CAR SABLÉ EST UN AMOUREUX PROFOND DES VERTS.. 
Ils l'ont grillé..
Sysy42 - Sat 23 Dec à 21h36
Je le respecte pour son long capitanat chez nous bien évidemment mais il aurait dû refuser ce poste de part le contexte, de part les difficultés actuelles et de part son inexpérience. Bien sûr les sirènes de romeyer ont été plus fortes et voilà le résultat... déjà que la gestion de l'après Galtier cet été c'était n'importe quoi mais La c'est pire... en même temps faut en passer par là on ne pouvait pas rester avec sablé en 1... 

Dayka - Sat 23 Dec à 21h34
c'était prévisible depuis le début, et toute personne ayant un minimum de cérébral ne portera aucune responsabilité à Julien Sablé sur l'ambiance actuelle au club puisqu'il n'y est absolument pour rien.
il va grandir ici ou ailleurs mais sera détaché de toute pression
collina - Sat 23 Dec à 21h05
Commentaire supprimé par la modération après signalements
collina - Sat 23 Dec à 21h03
et  ben voila ca fait deux mois que je dis que roro c un guignol et sablé un pantin !!!!
Prolétaire42 - Sat 23 Dec à 19h41
Il est évident que les employeurs ont glissé une peau de banane à Julien Sablé, un salarié du club comme Sablé aurait refusé le poste, les employeurs le lui auraient fait payé....., 

Les beniouioui, le monde du travail est implacable, amusez vous à déplaire à votre patron, à ne pas aller dans son sens "stratégique" d'entreprises, cela va vous faire tout drôle.. sûrement harcèlement et démission ou licenciement en vous prétextant une faute professionnelle, sous la pression ça peut vite arriver.
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire