Roro analyse le match des verts

Pros | Publié le par Tibo | 24 commentaires

Le match résumé en 1 phrase : « On est toujours déçu par sa 1e fois »

Voilà, le retour de Sainté sur le continent se sera fait face à une équipe qui fleure bon la coupe d’Europe d’antan. Déjà, le nom de leur stade fait référence à la « gloire » locale, à savoir l’arbitre de touche qui a donné le fameux « but » à Geoffrey Hurst en finale de la Coupe du Monde 1966. De là à dire que le fait que ce soit l’Allemagne en face ait légèrement influencé sa décision… Et pour corser le tout, les Verts envoient les bizuts au front avec des mecs qui n’ont jamais joué de Coupe d’Europe ou presque : Pogba, Baysse, Brison, Cohade, Gradel, Monnet-Paquet…

Benjamin Corgnet

"Ce que je pense de mon match ? Merde, j'ai joué ?"

Les notes :

Ruffier (MVP, 4/5) : très vigilant en 1e mi-temps, il a eu quelques parades à réaliser (notamment boxer un ballon vicieux qui venait de loin). En 2e mi-temps, il sort très vite dans les pieds de Reynaldo qui venait de s’offrir un petit numéro. De loin le meilleur, mais c’est jamais rassurant quand je dis ça.

Brison (le cercle vicieux, 2/5) : fait du Brison. Marquage élastique, fébrilité dans les duels, relance approximative… Le problème c’est que ce mec a besoin de jouer régulièrement pour donner son meilleur. Le problème c’est que, quand t’es nul, on a pas envie de te remettre sur le terrain. Il y a quand même ce tacle magique puis relance alors qu’il est encore à terre pour couper une contre-attaque en 2e mi-temps. Ce qui fait que je ne le tacle pas trop, parce que sinon…

Bayal (sobre, 3/5) : toujours aussi costaud, il a su imposer son physique aux attaquants azéris, qui ont préféré s’exiler du côté de Brison, un peu moins méchant et qui les laisse jouer. Il n’a pas abusé de ses grandes balles qui me rendent parfois fou, il a joué simple, c’est bieng.

Pogba (RAS, 3/5) : il n’a pas fait d’erreur, n’hésitant pas à dégager en touche quand il ne sentait pas le relance. Sinon, il a été mis quelques fois en difficultés par la vitesse de Reynaldo, mais sans que ça porte en conséquence.

Baysse (baptisé, 2/5) : pas forcément le plus facile pour Paulo. Il démarre face à un adversaire inconnu, dans un stade immense et dans un match à enjeu. Il s’en est pas trop mal tiré, jouant propre à un poste qui, je le rappelle, n’est pas son poste de prédilection. Invisible offensivement par contre, ce qui fait que le côté droit a souvent été déserté devant.       

Clément (capitaine abandonné, 3/5) : sa coupe de Yorkshire est ridicule, mais quand il se jette pour venir gratter les ballons, il fait moins rigoler les adversaires. Accrocheur et volontaire, il a bien maintenu le milieu à flots et permis même à Erding de se créer une belle occasion en 1e mi-temps sur une belle interception. Quand il y avait le feu dans la surface, on l’a même vu venir éteindre l’incendie. Il a mis de l’engagement mais il a été trop seul.

Cohade (inoffensif, 2/5) : préféré à Lemoine dans l’entrejeu, Renaud n’a pas pu apporter la touche technique nécessaire et accélérer le jeu depuis une position un peu plus reculée que Corgnet. Il n’a jamais pu peser sur le jeu en 4-2-3-1, ni en 4-4-2. On le sent plus à l’aise dans le 4-3-3, mais il est sorti peu de temps après le changement de tactique. Encore raté.

==> Remplacé à la 88e par Diomandé (non noté) pour la déconne.

Gradel (a essayé, 3/5) : oui, Max-Alain a bien essayé de percuter ou de proposer des solutions devant. Mais il a finalement eu assez peu de ballons exploitables, quand il n’était pas oublié par Erding. Il a bien tiré son coup-franc dès les 1ères minutes, mais trop faible pour inquiéter le gardien. Match passable dans l’ensemble.

Corgnet (hibernation, 1/5) : quand Erding est en pointe, il est trop loin. Quand Erding décroche, il est collé à lui. Bordel, mais qu’est-ce qu’il ne comprend pas ? Et puis la sortie à la 48e, ça fait mal quand même. Mec, sors toi les doigts ou alors arrête de faire jouer ton cousin, ça devient gênant.

==> Remplacé à la 48e par Saint-Maximin (non noté) pour un changement de système puisqu’avec son entrée, les Verts passent en 4-4-2. Une rentrée compliquée, surtout qu’il a évolué pendant 20 min seul en pointe. On espère quand même le revoir plus souvent.

Monnet-Paquet (enlisé, 2/5) : de l’activité, toujours. Mais pas de geste ou d’accélération décisive. très peu en vue sur ce match, il a pataugé devant, peu soutenu par Baysse offensivement, et pas assez présent pour aider Erding.

Erding (esseulé, 2/5) : le mec a passé son temps à essayé de récupérer des ballons casse-croûtes et à dévier pour personne puisqu’il était complètement isolé devant. Finalement, la seule occasion qu’il aura eu, il l’aura magnifiquement croqué en oubliant de décaler Gradel sur la droite, alors qu’il était tout seul.

==> Remplacé à la 74e par Lemoine (non noté) pour un autre changement de système. On passe en 4-3-3 classique avec le jeune Saint-Maximin comme pointe.

Le coach (trop de blessés tue l’esprit guerrier, 3/5) : il était venu jouer le nul, il a eu un nul. Après, il a dû faire face à de (trop) nombreuses blessures et a été obligé d’aligner une équipe B. Malgré cela, on aurait aimé qu’il insuffle un esprit un peu plus guerrier à son équipe. On a senti les joueurs avec le frein à main, comme face à Karabük, et c’est dommage de ne pas avoir tiré les enseignements de ce match. Après, encore une fois, on jugera au match retour, quand l’équipe (on l’espère) sera au complet.

La suite vous la trouverez en cliquant-ici



10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Article plus récent chevron_right
L'ASSE ne marque plus
chevron_left Article plus ancien
Baysse 20 mois plus tard
keyboard_arrow_down Commentaires (24) keyboard_arrow_down