Evect.fr

Ribar se remémore ses meilleurs souvenirs en Vert

Publié le par Tibo 34 commentaires
Jean-Luc Ribar a porté le maillot Vert de 1983 à 1988, disputant plus de 100 matchs sous la tunique stéphanoise. Le milieu offensif, désormais chef d'entreprise à Roanne se remémore les grands moments vécus en Vert, dans une interview accordée au site officiel et il y est beaucoup question de derby :

"Les derbies étaient toujours des moments particuliers pendant la saison. Une ou deux semaines avant le match, on sentait la ferveur des gens monter… Et puis, quand on se déplaçait à Gerland, il y avait les motards pour nous escorter tout au long du parcours. Pendant le voyage, le silence s'installait dans le car, c'est quelque chose qui vous met forcément dans le match. Je me souviens aussi du bon millier de supporters qui étaient au départ du car pour nous encourager. Ce sont des souvenirs forts, j'en ai encore des frissons quand je vous en parle.
Puisqu'on parle de derby, il y a ce doublé que j'ai marqué à Gerland. C'est peut-être anecdotique parce que ce n'était qu'un match de Ligue 2 mais c'était quelques jours avant mes 20 ans. Il y a aussi la montée que j'ai connue avec l'ASSE, c'était l'aboutissement de toute une saison, de toutes les victoires à enjeu. Une sorte d'extase après la tension extrême. Ma plus grande fierté c'est d'avoir joué devant la meilleure affluence à Geoffroy-Guichard! C'était un quart de finale de Coupe de France contre Lille en 1984. Aujourd'hui, il y a une ambiance extraordinaire mais à l'époque il y avait 48000 spectateurs, c'était la pleine ferveur et ça faisait du bruit! Les supporters suivaient le match différemment, l'intensité de leurs encouragements étaient calquée sur ce qui se passait sur le terrain. Les supporters vivaient beaucoup plus le match."

Tags : ,

34 commentaires
fredo73 - Tue 02 Oct à 18h43
Jean luc ribar le roannais. Elegant et bonne technique. Je me remémore d un match au stade malevale ou il avait été briant. Surement en cdf. 
verteprairie - Tue 02 Oct à 18h17
j adorais ce joueur avec une facon de courrir assez particuliere et une pure technique
FORZANAPOLI - Tue 02 Oct à 14h42
ah oui la bonne époque quel but de bellus ou ribar corriger moi d une reprise de volée a l angle des dix huit mètres habitant lyon avec mon père et des amis de ville franche qui eux venait de bordeaux on a rate aucun match coupe comprise avec la renault six de mon père et l incontournable roger milla avec le match contre le puy qui était premier 40000 spectateurs j ai meme encore le maillot floquer cake rocher a des buts on en voyait le dimanche après midi un régal et ctre lille dans le top debout a la fin j était tellement compresser quand sortant des tribunes mes pieds ne touchait pas le sol effets de masse ce n était que du bonheur merci a vous pour tout ces bons moments 
minarose - Tue 02 Oct à 13h39
Jean Mimi disait de lui à l'époque "Ribar de l'or en barre" Je me souviens de cette saison 84/85 en D2 extraordinaire où nous sommes au fond du trou à l'automne et on enchaine une série de 20 matchs environ sans défaite avec une victoire à Lyon 5 à 1 mais on finit deuxième quand même partis de trop loin pour rattraper le retard. On perd au barrage contre Rennes. On remontera la saison suivante avec une recrue de choix Bernard Pardo au milieu. Notre entraineur Henry Kasperszack . Cette même saison on termine en 1/2 finale de la coupe de france éliminés par Lille au match retour 2 à 1 après l'aller 0 à 0. Nous étions sur les rotules, fatigués par l'enchainement des matchs. on perd la 1/2 finale et les barrages dans la même période à vouloir tout jouer. Une sacrée équipe avec Ribar donc, Bellus, les frères Clavelloux, Peycelon, Milla, Daniel, Primard, Castanéda, Gilles, Gros, Ferri, Sab Sanchez...
Kopain42 - Tue 02 Oct à 13h30
Je me souviens des années 80 et du bruit que le stade faisait. On entendait les buts de la Cotonne. On faisait le tour à la mi-temps pour être derrière les cages de l’adversaire et voir les buts de près. Et les gens assis sur les murs parce qu’il n’y avait plus de place en tribune... une autre époque
lindarose11 - Tue 02 Oct à 12h12
I would like more information about this, because it is very nice., Thanks for sharing.http://raze3.co/
vertefibre - Tue 02 Oct à 11h49
c'est vrai qu'à l'époque on était souvent 45 000 dans le chaudron, oui mais voilà à l'époque l'OL était une équipe quelconque et beaucoup des habitants du Rhône étaient supporters des verts, les temps on hélas un peu changé.
Bouffonvert - Tue 02 Oct à 11h43
"Aujourd'hui, il y a une ambiance extraordinaire mais à l'époque il y avait 48000 spectateurs, c'était la pleine ferveur et ça faisait du bruit! Les supporters suivaient le match différemment, l'intensité de leurs encouragements étaient calquée sur ce qui se passait sur le terrain. Les supporters vivaient beaucoup plus le match." 

pour ceux qui croient que sans eux, l’Asse serait le désert de Gobi en nombre et en silence. 👍
Zokora - Tue 02 Oct à 11h36
Le parfait mix entre jean Luc arribart et Franck Ribéry ... :-)
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire