Rejeté par Monaco, Malcuit a recommencé à zéro pour rebondir

Pros | Publié le par Thomas | 47 commentaires
Formé à l’AS Monaco, Kévin Malcuit n’a porté la tunique Monégasque qu’à 4 petites reprises pour un temps de jeu inférieur à 2 matchs complets. Avant de rejoindre les Chamois Niortais en Ligue 2 puis l'ASSE en Ligue 1, il est passé par le National. Il est revenu sur ce passage de sa carrière, qu’il juge ultra-bénéfique.

« Après mon passage à l’AS Monaco, je savais que je devais recommencer à zéro. A Fréjus Saint-Raphaël, j’ai appris la vraie vie. Je sortais d’un des meilleurs centres de formation de France, où tout le monde était aux petits soins pour moi et où je pouvais me permettre de ne penser qu’au foot. En National, on n’est plus dans le confort. Honnêtement, il me fallait ça pour rebondir. J’ai reçu une bonne claque. Cet épisode m’a donné une force, une détermination. Il était hors de question que je reste à ce niveau. Il fallait que je retourne en haut, en Ligue 1. J’ai transformé tout ça en une grande volonté de travailler. Je me suis dit que seul le travail allait payer, qu’il fallait que j’en montre plus que les autres. Aujourd’hui, j’ai la chance d’évoluer dans un grand club de Ligue 1, qui dispute l’Europe. Mentalement, j’ai passé un cap. Disputer l’Europe, c‘est bien, c’est beau, tout le monde en rêve. Mais, du coup, l’exigence est supérieure. Faire un bon match puis en enchaîner deux moyens ? ça ne sert à rien. Après plus d’un an et demi ici, j’ai beaucoup appris dans ce domaine. »
Article plus récent chevron_right
Lopes revient sur le derby remporté par les Verts
chevron_left Article plus ancien
L'ASSE a la cote chez les Présidentiables
keyboard_arrow_down Voir les 47 commentaires keyboard_arrow_down