Piazza : "Le public stéphanois a prouvé qu’il était le meilleur public de France"

Pros | Publié le par Faustine | 31 commentaires
Stéphanois entre 1972 et 1979, le défenseur argentin Oswaldo Piazza garde un amour sincère pour le club du Forez. Trente ans plus tard, le natif de Buenos Aires a rendu un bel hommage au Peuple Vert dans une interview accordée à So Foot.

"Le Chaudron, ce n’est pas n’importe quel stade, n’importe quel terrain. J’avais une communion extraordinaire avec le public. Je sentais qu’à chaque fois que les choses n’allaient pas et que je prenais le ballon, c’était comme s’il me portait vers l’avant. Vous savez, à l’époque, il n’y avait pas Internet. Parfois, les gens devaient venir à 4h du matin pour avoir un billet. Il fallait faire la queue, et il n’y avait pas plus de deux tickets par personne. Le public stéphanois a prouvé qu’il était le meilleur public de France. Il avait des valeurs, on s’identifiait à eux comme eux s’identifiaient à nous. Il y a des choses qu’on ne pourra jamais oublier. Quand on se balade dans la rue, parfois des jeunes viennent nous voir pour nous parler de nos matchs. On leur dit : « Mais tu ne nous as pas vu jouer. » « Oui, mais papa ou papy nous ont raconté, et puis on a vu des vidéos. » Ça nous prend à la gorge. C’est un plaisir énorme de voir qu’ils se souviennent de nous."

Article plus récent chevron_right
Monaco avec Falcao et Sidibé !
chevron_left Article plus ancien
Le programme du week-end
31 commentaires
VertAzur
access_time sam. 12 mai à 15h23
Piazza avec longue chevelure, ses montés autoritaires, un vrai leader en défense, que de souvenir ...
  0 réponse
keyboard_arrow_down Voir la suite des commentaires keyboard_arrow_down
jofran
access_time sam. 12 mai à 14h12
Juste un truc : ça fait pas 30 ans mais ... 40 :-( ... ;)
  0 réponse
RIX680
access_time sam. 12 mai à 13h52
Quel phénomène celui-la et avec Lopez dont le sprint pour rattraper Blokhin contre Kiev et Rocheteau à l'aile sans oublier évidemment les autres joueurs me resteront graver à vie.
  0 réponse
alexaloisio
access_time sam. 12 mai à 12h31
Piazza habitait cours Fauriel ,au dessus de la Poste et quand on etait gosses à la sortie du collège , on est allé frappé chez lui avec un copain . Il devait avoir l habitude car il avait un meuble avec une pile de photos , il en a pris deux avec le sourire et nous les a dédicacées , et sa femme , une superbe blonde nous a fait la bise ... Larqué et Sarramagna habitaient le meme batiment au bord de l autoroute au Rond Point , et là aussi on a frappé doucement parceque sur la porte y avait marqué " chut bébé dort " Madame Larqué nous a aussi donné des photos .....Ces joueurs étaient simples malgré le fait que c était nos idoles , Ils étaient proches des supporters comme on le reverra jamais dans cette ville .
  1 réponse
Cekomça
access_time sam. 12 mai à 10h54
J'ai ce souvenir en coupe d'Europe lorsqu'il se met à genoux, en signe de prière les mains jointes devant l'arbitre qui s'apprête à lui mettre un carton après un vilain tacle ( me souviens plus du match), un vrai guerrier...(a l'aile droite à ces débuts, reconverti en stoppeur).Pour ceux qui voudraient le rencontrer, il est parfois à l'Agadir restaurant, près de la place du peuple.
  4 réponses
Pimentos
access_time sam. 12 mai à 10h50
PIAZZAAAAAAAA  PIAZZAAAAAAAA._._.._._Oh  La Chose tu te souviens  ?  Ptain j en bande encore._._._.Mais par la suite des Moravcik  Alex Aloisio, mon bien plus, mais sans Titres et Europe malheureusement
  1 réponse
RyoSaeba
access_time sam. 12 mai à 10h12
Salut à tous,Cet article me donne une idée. Je ne sais pas si ça a déjà été évoqué... mais. EVECT devrait organiser une sorte de sondage ou autre où chaque habitué d'EVECT pourrait créer son XI type stéphanois de tous les temps.Histoire de.
  1 réponse
Gab76
access_time sam. 12 mai à 10h12
A cet ëpoque il y avait pas d' ultra on était tous supporter des verts.toute la France était verte.les polémiques d'aujourd'hui n'existait pas.
  2 réponses
leréverbère
access_time sam. 12 mai à 10h04
Piazza fut le meilleur stoppeur de l'histoire des verts avec un panache inégalé. Comme l'évoque Paf le défenseur argentin remontait tout le terrain comme un buffle ou un mustang crinière au vent et çà déménageait devant. Magnifique ! " In illo tempore " nul n'était besoin de fumigène, çà fumait sous les crampons et dans la cheminée d'usine ... on ne s'emmerdait pas à attendre le prochain pétard ...
  4 réponses
casanova
access_time sam. 12 mai à 09h47
J'envie les anciens qui ont vus ces joueurs et les exploits qui vont avec...et que dire de,l'ambiance et du stade à l'ancienne
  3 réponses
gex42
access_time sam. 12 mai à 09h32
Un sacré bonhomme que j’ai eu le plaisir de croiser au resto .. bavarder un bon moment avec eux ... il mangeait avec  Bernard Lacombe.. et un ancien jouer des vilains dont j’ai oublié le nom .. mais tous était du même avis .. sainté reste sainté .. une équipe un état d’espRit .. 👌 ils étaient aussi tous sur le même avis sur Aulasa...e qui selon eux est un detestable et détesté partout où il passe en France désormais.. Des super mec .. oswaldo si tu me lit ici tout mon soutien pour toi !! 
  0 réponse
paf
access_time sam. 12 mai à 09h25
Je me souviens... quand il remontait tout le terrain balle au pied, la clameur dans le stade!
  3 réponses

Ajouter un commentaire

Veuillez vous connecter pour poster un commentaire