Evect.fr

OM - ASSE: l’excitant défi des verts!

Publié le par Baptiste Goutagny 0 commentaire
Christophe Galtier y a pris goût. Depuis la victoire lors du centième derby, l’entraîneur stéphanois est véritable adepte des statistiques en tout genre. Jamais depuis 1991 l’ASSE n’avait démarré son championnat par une victoire pas plus qu’elle n’avait gagné ses deux premiers matchs depuis 1973. Ce soir, pour sa causerie d’avant match, Galtier n’aura pas à se creuser les méninges pour proposer un nouveau challenge à ses hommes. Car les Verts ne se sont plus imposés au Vélodrome depuis le 10 août 1979. Une éternité… Il y a eu de l’agitation cette semaine à l’Etrat. Car entre le départ surprise de Bocanegra en Ecosse, le transfert mouvementé de Bergessio à Catane et la mise l’essai du frère cadet des Aubameyang, l’ASSE a semble-t-elle beaucoup plus perdu en l’espace de trois jours qu’elle n’a gagné. Et le premier a montré au créneau n’est autre que Loic Perrin : « Je suis déçu que Carlos (Bocanegra) soit parti. C’était vraiment un super joueur, qui se fondait parfaitement dans un groupe. C’est un grand professionnel. Il parlait beaucoup, notamment aux jeunes. C’est dommage mais il avait un challenge intéressant à relever aux Rangers » a déclaré le capitaine stéphanois dans les colonnes du Progrès. Bocanegra parti pour un nouveau challenge, celui des verts lui est tout trouvé. En ramenant un point de la cité phocéenne ce soir, les coéquipiers de Stéphane Ruffier rempliraient l’objectif fixé par « Galette » avec sept points au mois d’Août et une qualification en coupe de la Ligue face à Bordeaux. Ne pas brûler les étapes ! Ce soir, c’est donc avec six points et une place sur le podium de la Ligue 1 que les stéphanois fouleront la pelouse olympienne. Devant les près de 500 de leurs spectateurs qui ont été autorisés à faire le déplacement, l’ASSE aura tout a gagné de son deuxième déplacement de la saison. Et peu à perdre. Car si pression il y aura ce soir, elle sera incontestablement sur les épaules marseillais et Deschamps l’a bien compris : « Le scénario idéal, c’est de gagner ! Ce ne sera pas facile, car Saint-Etienne vient sans pression et est en réussite. À l’OM, quel que soit le résultat, il y a toujours une certaine urgence. D’ailleurs, en fonction du résultat face à Saint-Etienne, il se peut que l’urgence soit encore plus forte lors du déplacement à Lille… Les verts plongeurs de l’OM dans la crise ? Le scénario fait saliver d’avance. Peut-être un peu trop même comme l’affirme Perrin : « Le problème à Saint-Etienne, c’est qu’il ne faut pas brûler les étapes. » Malbranque, Lemoine et Paulao sont là ! Ne pas brûler les étapes donc, mais voir les Verts avec neuf points au classement demain ferait taire quelques marseillais sur la Canebière demain matin, de Didier Deschamps qui évoque « la réusite des verts » à Eric Di Meco qui parle de « leader surcoté ». Pour faire passer sous silence les septiques, Galtier, lui, l’homme des couloirs du Vélodrome pourra compter sur Malbranque et Paulao, remis respectivement de leur gastro-entérite et d’une blessure au tendon d’Achille et de Lemoine, suspendu face à Nancy. Avec les départs de Bergessio et de Bocanégra, le onze de départ sera forcément différent de celui qui a défié les Lorrains même si l’Américain était absent du groupe la semaine dernière. Si Ghoulam est quasi assuré de débuter sur le côté gauche, l’incertitude demeure quant au système de jeu que prônera Galtier tout comme l’homme qui sera chargé de faire trembler les filets de Mandanda. L’ASSE évoluera-t-elle en 4-4-2 comme à Bordeaux avec « Aubam » et Sinama-Pongolle en attaque où le staff choisira-t-il la prudence en alignant cinq milieux et une seule pointe qui serait alors l’éternel espoir du foot français. Dans ce deuxième cas de figure, Malbranque et Lemoine auraient alors toutes les chances de débuter. Sans oublier l’indispensable Battles, joker de luxe face aux hommes de Jean Fernandez et qui réussit plutôt bien face à ses anciennes couleurs (buteur à Toulouse et face à l’OM à Geoffroy-Guichard la saison dernière). En 46 confrontations, le site officiel de l’OM nous apprend que jamais les deux formations ne se sont séparées par un score nul et vierge. Alors entre une équipe stéphanoise co-leader de la Ligue 1 et en pleine confiance et une autre de l’OM dans l’obligation de gagner, la rencontre de ce soir promet une belle soirée de foot. Ce soir, les deux équipes les plus titrées du championnat de France se retrouveront face à face pour l’une des premières grosses affiches de la Ligue 1. Mais surtout, en cas de succès, les verts plongeraient cet OM là dans la crise, faisant la une des journaux et de l’Etrat, le centre de l’Hexagone footballistique. L’espoir est permis, souviens-toi l’été dernier…
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire