OM 1 - 1 ASSE : Des regrets, et encore des regrets !

Pros     | Publié le par Etienne | 155 commentaires

C’est sous une chaleur méditerranéenne et devant presque 50 000 spectateurs que l’OM et l’ASSE terminaient leur semaine européenne. Objectif podium pour les hommes de Christophe Galtier, qui avaient en ce dimanche 21 février, la possibilité de rester à 6 points de l’AS Monaco, et surtout de reprendre 2 points à l’OGC Nice, tenu en échec par les Girondins de Bordeaux vendredi soir. 3 jours après la victoire face à Bâle, l’entraineur stéphanois avait décidé de faire tourner. Tabanou absent de la feuille de match, remplacé par Benoit Assou-Ekotto, quand Solnaes et Bahebeck remplaçaient respectivement Cohade et Monnet-Paquet. Des choix intelligents en vue de la préparation du match retour face à Bâle jeudi prochain.


La rencontre démarrait sur une première mi-temps équilibrée dans l’ensemble, avec des temps forts pour les deux équipes, mais assez pauvre sur le plan technique. Si la possession à la pause était en faveur des sudistes (60%), le nombre de tirs était légèrement supérieur du côté des visiteurs (6 à 3). Les premières minutes furent dominées par les hommes de Christophe Galtier. Présents sur les duels et efficaces dans la construction, les Verts ne décrochèrent pour autant pas d’occasion à proprement parler. Le danger vint surtout sur les coups de pieds arrêtés, via Pogba (6’) ou Tannane (9’), sans toutefois inquiéter réellement la défense olympienne.

 

Le premier quart d’heure passé, l’OM en profitait pour prendre la maitrise du ballon. Quelques occasions franches sont à mettre du côté des olympiens, notamment par l’intermédiaire de Nkoudou (24’), Fletcher (34’) ou Rolando (45’). Aucune des deux équipes ne parvint à trouver le chemin des filets, et les 22 acteurs se quittèrent sur un score nul et vierge à la mi-temps. À noter un carton jaune distribué par l’arbitre de la rencontre, Clément Turpin, à l’encontre de Bayal Sall (9’).

 

Pas de changement au retour du vestiaire, le deuxième acte pouvait débuter tranquillement. Tranquillement jusqu’à l’expulsion de Nicolas N’Koulou à la 61ème minute, pour un tacle très maladroit et très en retard sur Vincent Pajot. 


Face à une équipe marseillaise totalement apathique suite à l’exclusion, les Verts n’avaient qu’à pousser pour espérer décrocher une victoire précieuse dans la course à l’Europe. Il fallut pourtant attendre la 87ème minute et un contre post-corner pour délivrer le public stéphanois, encore une fois interdit de déplacement.


Les entrées de Kévin-Monnet Paquet pour Tannane (57’) et Hamouma pour Bahebeck (73’) furent décisive puisque les deux joueurs sont impliqués directement dans le but vert. Romain Hamouma menait idéalement un contre pour servir Monnet-Paquet qui n’avait plus qu’à pousser le ballon aux fonds des filets (87’). C’était sans compter sur la réaction des locaux. L’entrée de Batshuayi qui marquait immédiatement sur un coup-franc concédée de manière stupide par les Verts vint sceller le sort d’un match qui était tout acquis à la cause stéphanoise.

 

A onze contre dix, les stéphanois peuvent nourrir des regrets. Incapables de tuer le match pendant de longues minutes, ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Certes, la fatigue est à prendre en compte, trois jours seulement après le match d’Europa League, mais l’occasion était trop belle pour perdre ces deux points bêtement. Les week-ends se suivent et se ressemblent pour une ASSE qui gaspille des points de manière absurde dans la course à l’Europe.


10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Article plus récent chevron_right
KMP : "On n'a pas le droit de faire match nul"
chevron_left Article plus ancien
Flash : la compo officielle avec Assou-Ekotto
keyboard_arrow_down Commentaires (155) keyboard_arrow_down