Evect.fr

Monsoreau : "St-Etienne n'est pas un club familial"

Publié le par Tibo 41 commentaires
Désormais à l'ACBB (CFA), où il s'occupe essentiellement des jeunes du club, malgré une licence de joueur, Sylvain Monsoreau garde un souvenir amer de son passage dans le Forez. Il qui coïncide finalement avec la fin de sa carrière professionnelle, malgré des tentatives pour revenir. Sur le plateau de l'émission "Le Vestiaire" sur SFR Sport, le défenseur central égratigne l'image de club familiale de l'ASSE, revenant sur sa mise à l'écart qui a débouché sur un procès, qu'il a gagné.

"Selon l'entraîneur, c'était en raison d'un plafond salarial mis en place par le club. Pour le président, c'était un choix sportif du coach. Je me suis retrouvé un jour avec Christophe (Galtier) qui m'a expliqué que c'était un choix sportif, qu'il voulait repartir avec d'autres joueurs au mois de Juillet. Je lui ai posé la question : si au mois de Septembre je suis encore là, comment ça va se passer ? Il m'a dit : "Sylvain il n'y a pas de soucis avec toi, tu n'as jamais eu de problème dans le vestiaire, tout le monde t'apprécie. Donc au mois de Septembre si tu n'as pas trouvé de club, tu vas réintégrer le groupe et on continuera la saison comme ça."
Sauf qu'au mois de septembre n'ayant pas eu de préparation officielle, je n'ai pas réussi à trouver de club, et petit à petit la situation s'est envenimée. Fin août, je me suis retrouvé dans le vestiaire CFA, avec une interdiction de rejoindre le vestiaire pro, pas mal de petites sanctions : interdiction de place de stationnement, nombre d'invitations limitées pour les matchs... 
Je me suis retrouvé dans le vestiaire CFA, je ne pouvais pas jouer les matchs, je pouvais m'entraîner qu'avec la CFA. Je n'avais plus du tout accès au groupe pro. Au début, les coéquipiers ont compris un peu la situation, on parlait sur le parking en dehors du centre d'entraînement. Plus la situation a perduré, plus je sentais que lorsqu'on venait me parler, ça pouvait être mal vu. Il y avait de moins en moins de contacts avec les autres joueurs. On se retrouve isolé."

"J'ai gagné mon procès, très bien, mais ça ne m'a pas redonné les trois ans de ballon que l'on m'a fait perdre par rapport à ça. Mon malheur est là aussi. Un moment donné, il ne faut pas raconter des histoires aux gens, lorsque je vois Saint-Etienne club familial et compagnie, je peux vous assurer que ayant été dans ce club, pour moi ça n'a pas été familial la dernière année, pas du tout. J'étais "persona non grata", je ne voyais pas ce que je faisais de mal. Hormis le fait de vouloir m'entraîner, continuer mon année, ou trouver un accord pour que je puisse partir. Je n'ai pas compris cette façon de faire, pour me faire dégager et finalement faire du mal gratuitement. On m'avait parlé d'un plafond de salaire, mais je suis resté toute l'année là-bas. J'ai été payé à ne pas jouer, et à côté de ça, il me faisait des petites sanctions pour me faire péter les plombs."

Tags : ,

41 commentaires
Papiantigone - Fri 14 Oct à 16h20 - Modifié Fri 14 Oct à 23h15
J'ai l'impression que certains sur le site ont une âme de bisounours et vivent dans leur monde : Oui la vie dans un club de football professionnel est le reflet de la vie ordinaire avec ses moments de bonheur,ses tristesses,ses trahisons,ses réconciliations.... De temps à autre un joueur se retrouve placardisé( à tort ou à raison?) comme malheureusement des centaines de salariés le sont, Mais pour celà faut il porter un jugement tranché et définitif ? Je suis sûr que non ! Nous ne connaissons que ce que veulent laisser filtrer les 2 parties et par conséquent ne sommes pas les mieux placés pour appuyer l'un ou l'autre ! Club familial ou pas,un club reste avant tout une entreprise! C'est tout ! 
Voir la suite des commentaires
marto - Fri 14 Oct à 15h30
hélas
tékila - Fri 14 Oct à 14h25
ce type qui a été payé pendant plus d'un an sans jouer parce qu'il n'avait pas supporté le décès d'un proche?Il se fout de notre gueule ce tocard?
jmbecool42 - Fri 14 Oct à 13h52
comme je m'en fous de ce gars! il peut dire ce qu'il veut, on a que son son de cloche, et nous supporter des verts on est pas dupe ce qu'il s'est passé avec lui c'est déjà produit dans notre club et dans d'autres clubs et se reproduira. donc, on s'en branle. qui nous dit que t'étais pas un putain de parasite qui cassait les burnes à tout le monde.
blavert - Fri 14 Oct à 13h03 - Modifié Fri 14 Oct à 13h04
Sanogo et lui des imposteurs ,d'un côté il n'a pas eu tord ,mais maintenant c'est du passé des types comme lui et le  racleur de  fond de tiroir ( Sanogo) sont les oubliés de la Famille Verte et tant mieux
asse76 - Fri 14 Oct à 12h46
Clairement il n'avait pas le niveau, cela il a du mal à l admettre, par contre le club aurait être cash avec lui dès le départ.. mais avec son salaire de ministre il devrait réfléchir un peu et ne pas trop la ramener, s'il bossait dans n'importe quelle entreprise il saurait qu'on ne prends plus de gants pour se débarrasser d'un salarié gênant.
jojovert - Fri 14 Oct à 12h22
qui n a pas voulu de lui en cfa ?  lui tout seul  comme sanogo qui montait dans le bus et qui ne voulait pas en descendre une fois arrivée en deplacement avec la cfa  !!!  et qui fait un procés apres   tout des guignols ce genre de footeux  hollande a raison  cela manque de matiere grise 
Crapouilloux - Fri 14 Oct à 12h20
Ce qui est certain, c'est que s'il avait été bon, il aurait trouvé un club à la mesure de ses ambitions....mais étant très souvent blessé avec un salaire de 160 000 € brut mensuel, je comprends plus pourquoi il a eu du mal à trouver un club.....et il ne parle pas des offres qu'il a refusé soit parce que c'était la ligue 2 soit parce que le salaire était divisé par 3 ou 4.....Bref, il a échoué partout où il est passé.....un vrai naze recruté par l'excellentissime Comolli et validé par Roro.....
PanthereVerte - Fri 14 Oct à 11h54
Combien d'offres ce cher Monsoreau a-t-il refusé pendant les 3 années qu'il prétend avoir perdu?
On se rappelle aussi qu'il a cumulé des pepins physiques et psychologiques qui l'otn tenu écarté des terrains pendant près de 8 mois il me semble.

Monsoreau, pas au niveau et toujours blessé, à beau jeu de remettre tous ses problèmes sur le dos du club. 
Fr16du42 - Fri 14 Oct à 11h51
Avant d être pro ou anti monsoreau il faudrait aussi l autre son de cloche . es qu' il dit tout ? pourquoi bayal qui était dans le même cas à réussi à revenir et pas lui ? Bayal avait accepté d être prêté, lui ne parle pas de prêt  . Après je n aime pas vraiment l principe  qu' on mette des joueurs de côté.Moi quand je lis ou j entend de tels choses j aimerai avoir l avis de l autre camp . C est peut être vrai c est peut être une vengeance personnelle.  Mais quoi qu' il arrive ce joueur ne me laissera pas un souvenir impimpérissable et quand on a été ridicule( surtout avec un statut d international)pendant 3 ans ( je compte pas l annee de placard) dans un club .  il fallait le dire pendant l année de placard ca lui apporte quoi de le dire maintenant a part faire parler de lui?  
santos - Fri 14 Oct à 11h44
Ces footballeurs feraient mieux de se taire, je prends l'exemple de Sidibe qui est à Monaco depuis peu et qui envisage d'aller jouer en Angleterre, pour des motifs que vous devinez, les marques de sympathie pour leur maillot quand ils célèbrent un but, je n'y crois pas trop, mansoreau si il etait un top du football ne serait pas resté à sainte , il serait à Chelsea ou la Juve 
Titine - Fri 14 Oct à 11h35
Affaire classé. .
Cold case..
ALLEZ LES VERTS 😎😎😎
vert glas - Fri 14 Oct à 11h34
Le mec en gagnant son procès montre que l'Asse est en tort et vous le cassez ?

Ha oui ! L'affaire à été jugée par un magistrat faisant partie de la conspiration qui veut abattre la Blanche ASSE. 

Et tout les procès perdu sont le fait de Aulas. L'Asse est clean et les autres sont des méchants qui ne comprennent pas les intérêts du club. D'ailleurs quand on signe à l'Asse; on se doit de n'être plus rien d'autre qu'un toutou. Si si , c'est la volonté du "peuple vert" . Je me demande d'ailleurs pourquoi l'Asse a paye  son salaire à ce mec, peut-être qu'ils se sont rappelé qu'il avait un contrat. Mais ils aurait dû jouer gratuit, puisque c'est l'Asse. 
bayard - Fri 14 Oct à 11h34
cherchez pas docteur, c'est la tete, quand vous avez mauvais esprit, tout autours de vous , les gens vous sont ostil, c'est une des grandes lois sur terre. C'est un truc imparable, malgrés vous. iL EST L'EXCEPTION QUI CONFIRME LA REGLE, QUE SAINTé EST BIEN UN CLUB FAMILIAL. cONTRAIREMENT a ce qu'affirme lacasette, le club n'est pas un club de batards. Et lui non plus, meme sil est reste un ado en rebelion , paix a son esprit, enfin sil le veut.
vertmisel - Fri 14 Oct à 11h29 - Modifié Fri 14 Oct à 17h28
  Arrêtons de se voiler la face, l'ASSE est un formidable club pour certains qui ont réussis et pour d'autres ce club à brisé plein de carrières , la liste est longue des placardisés et à qui on a manqué de respect et de franchise , si ce genre de situation arrive dans une entreprise beaucoup ici seraient en train de crier à l'injustice !  Hormis le cas de Sanogo qui est indéfendable , tous ceux qui ont été traiter de la sorte ça a finit aux prud's ou étaler dans les journaux , souvenons nous de Bayal sauver de justesse par Galtier , la placardisation du aux erreurs de recrutements à la méforme des joueurs ,aux choix des coachs de l'époque sur certains ,tout cela avait aboutit à une chasse aux sorcières  ! Les sentiments et les valeurs chère à la famille verte ont démontré leur limite dans certains cas , notre club n'est pas plus vertueux ou + humain que ce que l'on pense les exemples sont nombreux hélas , quand à Monsoreau écoutons le et évitons de porter des jugements hâtifs  !
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire