Mercato : Changement de stratégie pour l'ASSE

Mercato | Publié le par Tibo | 29 commentaires
Depuis plusieurs saisons désormais, l'AS Saint-Etienne réalise l'essentiel si ce n'est l'intégralité de ses mercatos, en France. Un choix assumé par le club et notamment par Christophe Galtier. La venue de Robert Beric cet été a marqué un changement brutal dans la stratégie du club, qui se confirme cet hiver avec le recrutement de deux joueurs "étrangers". Bernard Caïazzo explique dans les colonnes de France Football :

« C’est une évolution très nette et c’est l’effet Europe. C’est vrai que l’ASSE avait un peu vocation à être une équipe de France B. L’Europe a ouvert les esprits de tous, dirigeants et staff. Il y a à l’étranger de bons joueurs abordables et intéressants qui peuvent se révéler. On n’est plus obligés de recruter français. Jusque dans un passé récent, Christophe Galtier voulait des joueurs de notre championnat qu’il connaissait. A force de jouer la Coupe d’Europe, il a vu de bons joueurs ailleurs qu’en France. le club doit aussi progresser dans son apprentissage, dans son ouverture d’esprit. D’ici l’été prochain, un Tannane aura bien découvert son équipe. Cette anticipation me paraît judicieuse. Si on veut passer un cap, il faut investir, ce qui ne veut pas dire prendre des risques, mais être un peu plus offensif financièrement. »

De son côté, Christophe Galtier donne les raisons de cette évolution : « Je ne sais pas si c’est plus facile de recruter à l’étranger mais, simplement, j’ai regardé deux profils que je ne trouvais pas en L1. Ou alors à des tarifs trop élevés comme Bouna Sarr, par exemple, pour lequel on ne pouvait pas lutter avec l’OM, Lyon ou Monaco. »

La venue de David Wantier n'est pas non plus étrangère à ce bouleversement dans la vie du club, qui poursuit ainsi son évolution. 
keyboard_arrow_down Voir les 29 commentaires keyboard_arrow_down