Loïc Perrin veut un déclic

Pros | Publié le par Faustine | 28 commentaires
Devant les médias, Loïc Perrin s'est exprimé sur la mauvaise passe actuelle de l'ASSE. Le capitaine stéphanois a à coeur d'inverser la tendance dès ce vendredi.

"Les départs et les arrivées d'un coach, c'est la vie d'un club. C'était précipité mais on doit s'adapter rapidement. Une autre histoire commence. C'est difficile d'être libérés dans ce genre de périodes. Nous manquons de confiance, nous avons besoin d'en retrouver sur le terrain. Nous avons du mal dans le jeu à se procurer des occasions, il faut travailler les relations. Il nous faut un déclic. Julien insiste sur l'état d'esprit et l'attitude. Je le rejoins totalement. A nous d'emmener le public avec nous. Il faut emballer le match, avoir un état d'esprit de conquérants, étouffer l'adversaire, jouer dans leur camp. On sait qu'à Geoffroy-Guichard, quand ça pousse, c'est difficile pour l'adversaire. Nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour préparer le match à Lille. Ce n'était pas de la mauvais volonté. On manque de confiance et de relations entre nous. Ce sont des choses qui se travaillent quotidiennement. Mais quand on joue dans le Chaudron, il faut vraiment étouffer l'adversaire. C'est important de regagner. Il n'y a pas le feu au niveau du classement mais tout peut aller vite. Nous sommes sur une grosse série négative. Il est important de repartir sur une série positive, dès vendredi ! Depuis le début de saison, et même l'année dernière, nous n'avons jamais gagné un match facilement. Toutes les équipes sont compliquées à jouer. Nous avons perdu à Troyes, avons eu du mal face à Metz... Je ne sais pas si ma responsabilité est plus grande. Je reste à ma place du joueur. Je suis passé par tous les états dans ce club. Je peux expliquer aux autres les années compliquées. Les premiers touchés sont les joueurs. Personne ici, n'est content de la forme actuelle. Quand je jouais avec lui, Julien avait l'âme d'un leader, avec l'état d'esprit qu'on lui connait. C'est pour ça qu'il peut réussir ici. Si l'équipe est à son image, nous aurons les bases du football dans l'attitude. C'est une superbe opportunité pour lui."

Photo de Loïc Perrin
chevron_right Voir la fiche de Loïc Perrin
Article plus récent chevron_right
Rocheteau et Sablé réagissent aux propos de Repellini
chevron_left Article plus ancien
Sablé : "Il y a les paroles, il faudra les actes"
28 commentaires
Desenchante
access_time mer. 22 nov. à 15h54
Et oui Lolo mais pour etouffer l'adversaire ca demande une condition physique au dessus de la moyenne ainsi que beaucoup de travail tactique et technique. Dis donc ca va etre dur de caser tout ca dans les 1h30 d'entrainement quotidien. Quand t'enleve les toros et tous les temps mort bah il va pas rester lourd ....
  1 réponse
keyboard_arrow_down Voir la suite des commentaires keyboard_arrow_down
alexblaise76
access_time mer. 22 nov. à 15h52
Eh Be, ce qui veut dire que un entraîneur professionnel les empêche de faire cela ?
  0 réponse
vert84
access_time mer. 22 nov. à 15h37
Nous, on veut des claques !
  0 réponse
vertmisel
access_time mer. 22 nov. à 15h22
Notre capitaine abandonné je le renvois aux déclarations de Juju son poto  " après les paroles il faut des actes "   , sinon en guise de déclic c'est des claques  !!!
  0 réponse
paulo
access_time mer. 22 nov. à 15h21
les valeurs deviennent du marketing, sauf pour ceux qui savent les transmettre, pour les joueurs qui adhérerons ça passera pour les baltringues ce sera dehors dans 6 semaines. je préfère finir 15ème avec des jeunes qui en veulent et en pleine progression que des mercenaires qui font attention à ne pas se blesser 
  0 réponse
Coincoin42160
access_time mer. 22 nov. à 15h14
encore une fois dans le discours d'avant match c'est juste, après c'est toujours sur le terrain et dans les déclaration post match que ça coince
  1 réponse

Ajouter un commentaire

Veuillez vous connecter pour poster un commentaire