Evect.fr

Lettre ouverte aux présidents de l'ASSE

Publié le par Tibo 0 commentaire
Benoit De Gaudemar, a pris sa plus belle plume pour s'exprimer sur la situation des Kops et sur la politique actuelle du club à l'encontre de ce "super-héros" qu'est le public du chaudron, porté par les noyaux-durs. Une lettre qu'il a adressé au Progrès : La dernière intervention du président Romeyer sur Radio Alpes désigne des boucs émissaires au sein des Kops, pour convaincre à sa cause une « pseudo majorité » de supporters, stratégie de communication bien connue que je condamne sans relâche. En préambule Je précise que je suis membre d'aucune section de supporters, que je ne suis pas affilié ultra, ce qui ne m'empêche pas de me sentir en osmose avec eux, particulièrement en ce moment ! Les derniers évènements qui se sont produits face à Lorient, où la répression, avec l’aval du club, a encore franchi un nouveau cap inimaginable me font réagir aujourd’hui avec virulence; Rappelons que des écharpes de jeunes gamins à l’effigie des Green Angels ont été confisquées par la police, idem pour des drapeaux et des morceaux de bâche. Mais jusqu’où cela s’arrêtera-t-il ? L’Ambiance du Stade Geoffroy-Guichard constitue tout simplement tout pour moi ! Même en l'absence de résultats pendant des années interminables, elle a permis à cette formidable passion qui m'avait été donnée lors des meilleurs moments par mes proches de perdurer. Comment en aurait-il été autrement sinon ? Le Chaudron n'est pas un mythe enseveli sous de vieux gravats. Son coeur n'a jamais cessé de battre et de faire briller de mille feux les yeux des pitchouns qui se sont succédé sans discontinuer. Cette transmission fait partie d'une histoire collective intergénérationnelle exceptionnelle, unique en son genre. Pour paraphraser Montaigne, elle m'a permis de me "peindre de couleurs plus nettes que n'étaient les miennes premières", à travers une ouverture aux autres, par la grâce de l'échange, d'une formidable communion, pour ne jamais oublier qui je suis et rester fidèle à mes racines. Puisse cette aventure humaine "consubstantielle" à ma nature propre ne jamais disparaitre ! Sinon, que deviendrais-je ? Lettre ouverte aux présidents de l’ASSE : L’ASSE est toujours là, peut-être en pleine renaissance après un nouveau trophée remporté l’année dernière suite à 32 ans de disette ? Mais grâce à qui ? Sûrement pas grâce à vous, messieurs nos dirigeants ! La tournure des évènements actuels, dont vous êtes les principaux responsables, laissent en effet planer le spectre de la disparition pure et simple du club ! D’ailleurs, il serait mort depuis longtemps s’il n’y avait eu que vous. Mais vous avez bénéficié d’une chance exceptionnelle. Laquelle ? Quel est le Super Héros n’existant qu’à Saint-Etienne qui permit à l’ASSE d’abord de subsister si longtemps dans la panade entretenue par une succession d’exploitants incompétents et d’entretenir une flamme suffisamment ardente pour lui permettre de côtoyer à nouveau les sommets ? Ce Super Héros ne s’appelle pas messieurs les présidents Romeyer et Caïazzo, pardon de vous le préciser ! Car contrairement à ce que nous raconte notre Président Romeyer tout schuss sur Radio Alpes, il ne s’agit pas non plus de la fameuse « majorité silencieuse » d’un « public de consommants » dont il prétend prendre la défense et assurer la sécurité. Il invoque nos « Kops » comme s’ils étaient des «Fauteurs de trouble » dont il ferait volontiers des « ennemis de l’extérieur ». Le « sage public » dont il se prétend le « supporter besogneux » n’est revenu que parce qu’un « noyau de vrais supporters » était resté là malgré les résultats médiocres et envers et contre tous les errements de leurs dirigeants successifs, pour assurer la survie du club ! Non, ce Super Héros, c’est précisément ce « noyau dur » de nos kops, terme éminemment positif, qui fut et qui reste nos « Anges Verts » salvateurs ! Qu’aurions-nous pu faire sans lui ? Ainsi, ils trahissaient la reconnaissance qui leur était due et ils condamnaient à plus ou moins brève échéance tout leur mouvement. Oh, on pouvait toujours trouver quelque chose à leur reprocher, par exemple de jeter quelques « feux de joie » de trop. Cela semble être le cas de notre président Romeyer sur Radio Alpes, dans son effort surhumain pour tenter d’importer à Geoffroy-Guichard un règlement de compte digne d’un nouveau « procès de Moscou » ! Dans ce cristal de résistance représenté par nos deux « Kops Populaires », faut-il faire des différences, donner des médailles en chocolat à certains et des blâmes suspensifs à d’autres ? Faut-il faire planer des menaces sur ceux qui n’ont pas encore été stigmatisés, comme les Green Angels ? Attention, cet esprit de résistance qui nous a sauvés, nous sommes en train de le tuer dans l’œuf. Et, en son lieu et place, notre Président Romeyer est en train d’instituer une nouvelle « restauration », celle d’une « masse publique amorphe » soumise à ses élucubrations sécuritaires ! Au lieu de défendre les siens, c'est-à-dire ceux qui ont toujours été les nôtres, il a choisi de « se soumettre au dictat de la LFP » qui n’a rien à faire de nos ardents défenseurs, mais plutôt des comptes à régler avec eux par intérêt purement mercantile. Est-ce là capituler devant une « force extérieure » ? On pourrait le croire étant donné la culpabilisation infantilisante de son discours. Mais non, car il ne s’agit pas du tout d’une « force extérieure » qui nous contraindrait. Nous savons tous que la contrainte vient du dedans ! En effet, qui siège actuellement sur le trône de la vice-présidence de la LFP ? Mais c’est notre très cher Président Caïazzo ! C’est donc lui qui veut nous imposer un « public muet » et sans le moindre « feu de joie » ! Ce sont donc nos dirigeants qui créent eux-mêmes les menaces avant de prétendre qu’elles viennent du ciel pour nous faire croire qu’elles sont légitimes. Qu’ils aient enfin l’audace de défendre leurs « Kops populaires », CAD la « substantifique moelle » de leur club, CAD l’essence du « Chaudron » ! C’est pour cela que nous les avons choisis et pour rien d’autre. Sûrement pas pour transformer Geoffroy-Guichard en un stade à l’Anglaise où la seule hantise est d’éviter les amendes et de conserver intacte leur cassette d’Harpagon à la petite semaine ! Nous attendons d’eux qu’ils soient fidèles comme nous à « l’Âme » de l’ASSE, et à ses « couleurs ». Si notre sens d’être à tous vient de « la mine », nos kops ont toujours été historiquement les démineurs de nos déchéances. Et sans eux, à plus ou moins brèves échéance, nous ne tiendrons plus bien longtemps… "
0 commentaire
anti-OLas26 - Fri 25 Oct à 23h26
je crois que ce monsieur a tout dit et comme il le fallait, simploliv greenfarmer n'est pas un webmaster d'evect comme tu dis mais un gars comme toi et moi
Voir la suite des commentaires
mana 42 - Fri 25 Oct à 22h28
de retour pour la premiere fois a jean snella cette annee et le premier match de mon fils de 6ans ou il a passee une soiree magniphique moi aussi pour la victoire mais de voir toute cette secu cette repression fouiller 2 fois secu crs interdire les echarpes green plus de drapeaux plus de mega ca a donner un gout amere de la victoire soutients totale aux greens sainte c est les supporters pas nos minables presidents honte a eux
yark - Fri 25 Oct à 21h23
Ce Monsieur oublie une chose primordiale, c'est que sans la Bonne Volonté du Duo CAÏAZZO-ROMEYER qui ont investi Massivement dans L'ASSE pour sortir le club de l'ornière celui-ci n'existerait plus en tant que Club professionnel, donc sachez leur rendre Hommage, en respectant leur investissement matèriel et financier....!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Sandro - Fri 25 Oct à 20h46
Sportivement parlant, les 2 présidents ont géré. Ils ont appris de la période foireuse illustrée par les Sanogo, N'Daw etc...
Cependant, le dialogue avec les supporters est simplement catastrophique (improbable d'en arriver là). On en revient à la grève lors de ASSE-Bordeaux. Et bien oui, nous avons besoins des MF et des GA. Ils aiment ce club, et le prouvent chaque semaine depuis plus de 21 ans ! Ils méritent le respect et notre soutien !
Tails - Fri 25 Oct à 20h13
@Green Farmer:
Définition de wikipédia: Un kop est une tribune où se regroupent les supporteurs les plus actifs d'un club de football ou de hockey sur glace. Le terme fait référence à la bataille de Spion Kop lors de Seconde Guerre des Boers. C'est la furie des combats sur un plan incliné — la colline du Spion Kop — qui suscite ce rapprochement avec les tribunes populaires animées des stades de football.

Expliques moi ta logique de remplir un kop avec des familles?!
L'essence même du kop est l'ambiance, cette ambiance même que les dirigeants ont décidé de sanctionner. Par contre vous pouvez être sur que dès qu'un match un peu ardu se présente à l'horizon Romeyer nous sortira une petite phrase du genre "Nos kops pousseront nos joueurs" ou le "12ème homme sera important".
Un jour le 12ème homme s'énervera et il regrettera d'avoir simplement mis des garde-corps.
Tails - Fri 25 Oct à 20h12
@Green Farmer:
Définition de wikipédia: Un kop est une tribune où se regroupent les supporteurs les plus actifs d'un club de football ou de hockey sur glace. Le terme fait référence à la bataille de Spion Kop lors de Seconde Guerre des Boers. C'est la furie des combats sur un plan incliné — la colline du Spion Kop — qui suscite ce rapprochement avec les tribunes populaires animées des stades de football.

Expliques moi ta logique de remplir un kop avec des familles?!
L'essence même du kop est l'ambiance, cette ambiance même que les dirigeants ont décidé de sanctionner. Par contre vous pouvez être sur que dès qu'un match un peu ardu se présente à l'horizon Romeyer nous sortira une petite phrase du genre "Nos kops pousseront nos joueurs" ou le "12ème homme sera important".
Un jour le 12ème homme s'énervera et il regrettera d'avoir simplement mis des garde-corps.
perretjf - Fri 25 Oct à 19h22
si ça plait de baisser votre pantalon c'est votre affaire , comme ont dit c'est le premier coup qui compte après le passage est fait !
green farmer - Fri 25 Oct à 17h29
A l'image de la CGT dans les grandes entreprises, les groupes Ultras défient continuellement nos dirigeants pour ne servir que leurs propres intérêts.
Et ceci, dans un élan de solidarité, d'unité et d'humilité (les valeurs de l'ASSE...) au détriment de tous les autres supporters qui sont majoritaires et ne se sentent pas du tout représenté et concerné par le "combat" de ces groupes.
fc42 - Fri 25 Oct à 16h20
Qui est ce Gaudemard ?Ce petit troublion qui adore les fumigènes donc tout ce qui est interdit . Tu perds ton temps a écrire des lettres ouvertes ;La loi c'est la loi et nos présidents sont obligés de s' y soumettre aux risques que l'on connait:amendes,huit clos,points supprimés.Mais cela passe au dessus de la tete de ce Gaudemard révolutionnaire!!!
simploliv - Fri 25 Oct à 15h37
green farmer fait partie de lequipe webmaster d'EVECT les gars. Il est la pour faire "vivre le forum" et "réagir" les supp. Ne vous prenez plus la tete avec un profil bidon. Démasqué mec !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
vertdu13 - Fri 25 Oct à 15h07
laissons les 2 kops aux "ultras" ,laissons les animer GG comme ils savent si bien le faire depuis des annees .Le spectacle a GG ,quand on est en laterale (et oui je viens au stade avec mes enfants et je fais 350 km a l'aller et autant au retour 1 fois par mois voir plus et on ne m'a jamais fais cadeau une place !!!) est plus souvent derriere les 2 cages que devant les cages .
Maintenant vue la stabilite financiere et sportive du club depuis quelques années laissons les 2 presidents continuer leur travail qui d'un oeil exterieur n'est pas si mal
ALV
deflep42 - Fri 25 Oct à 14h26
merci pour tes insultes qui prouvent ton intelligence !! il y a eu des fusées lors d un derby beaucoup plus recemment que tu le dis . Eh oui j ai honte que mes enfants voient certaines choses au match. J ai transmis la passion verte a mes enfants sans insultes ni haine envers les autres , essayes d en faire autant et on en reparle dans quelques années . Sans rancune
Ju Mulder - Fri 25 Oct à 13h41
c'est triste de lire ce commentaire de "green farmer"....je me souviens d'un match en mai 97 contre Troyes, en D2 ou un peu moins de 12000 supporters (acharnés) étaient dans les travées de GG, pour assister a un piteux 0-0 qui nous évité de descendre en national, 0-0 qui fut fêté comme une victoire en coupe d’Europe, un Léo Lagrange en pleure avec une bonne partie du kop également... Tous heureux et soulagés de voire notre club survivre une saison de plus.... C'est l'un de mes meilleurs souvenir de supporter, pourtant il n'y avait pas grand chose a se mettre sous la dent, sauf cette incroyable ferveur qui animée encore le stade composée presque intégralement d'ultras et sympathisants (MF et Green). La tribune présidentielle était presque vide,Henri Point également. Si le club n'a pas sombré ce jour la c'est en partie grâce a la révolte en tribune, qui permit aux joueurs de se surpasser et de comprendre que l' ASSE n'est pas un club comme les autres.... Alors oui, ce jour, les MF et les Green étaient des groupuscules, mais comme comme vous le dite, c’était des groupuscules uniquement a cause du faible nombre de supporters présents. Et ce jour la, ce ne sont pas les familles,qui sauvèrent du naufrage notre club.... SVP restez mesuré dans vos propos "green farmer", respectez ceux qui comme moi, ce jour la, donnèrent un supplément d’âme a ce club et à cette équipe qui en manqué cruellement.
fafe - Fri 25 Oct à 13h39
sans nos kops sainté ne vos plus rien prk on l appel le chaudron il faut rester realiste vous enlever les ultras et GG ne sera plut rien on poura i écouter les mouche voler il sra beau tien le spectacle
Ju Mulder - Fri 25 Oct à 13h38
c'est triste de lire ce commentaire de "green farmer"....je me souviens d'un match en mai 97 contre Troyes, en D2 ou un peu moins de 12000 supporters (acharnés) étaient dans les travées de GG, pour assister a un piteux 0-0 qui nous évité de descendre en national, 0-0 qui fut fêté comme une victoire en coupe d’Europe, un Léo Lagrange en pleure avec une bonne partie du kop également... Tous heureux et soulagés de voire notre club survivre une saison de plus.... C'est l'un de mes meilleurs souvenir de supporter, pourtant il n'y avait pas grand chose a se mettre sous la dent, sauf cette incroyable ferveur qui animée encore le stade composée presque intégralement d'ultras et sympathisants (MF et Green). La tribune présidentielle était presque vide,Henri Point également. Si le club n'a pas sombré ce jour la c'est en partie grâce a la révolte en tribune, qui permit aux joueurs de se surpasser et de comprendre que l' ASSE n'est pas un club comme les autres.... Alors oui, ce jour, les MF et les Green étaient des groupuscules, mais comme comme vous le dite, c’était des groupuscules uniquement a cause du faible nombre de supporters présents. Et ce jour la, ce ne sont pas les familles,qui sauvèrent du naufrage notre club.... SVP restez mesuré dans vos propos "green farmer", respectez ceux qui comme moi, ce jour la, donnèrent un supplément d’âme a ce club et à cette équipe qui en manqué cruellement.
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire