Les salaires détaillés du club

Pros | Publié le par Florian | 122 commentaires
Dans son édition du mardi 6 février, l'Équipe se penche sur l'ensemble des salaires des clubs de Ligue 1 en passant forcément par l'AS Saint-Étienne. Si le salaire fixe des Verts est toujours plafonné à 90 000€ nets (salary-cap oblige pour la forme), les nouvelles recrues (mais pas que) touchent finalement bien plus que cela.

En effet, le journal sportif révèle que Stéphane Ruffier toucherait en réalité un salaire mensuel de 237 500€ (90 000€ de part fixe et le reste sous forme de primes) soit 2,85 millions d'euros par an. Le portier stéphanois n'est pas une exception. Avec l'arrivée de renforts de premiers choix cet hiver tels que Yann M'Vila, Neven Subotic, Mathieu Debuchy ou encore Paul Georges Ntep, les Verts ont du consentir à d'énormes efforts financiers.

Commençons tout d'abord par le début. Rémy Cabella, arrivé sous forme de prêt l'été dernier dispose d'un salaire de 90 000€ + 110 000€ de primes fixes non liées à la performance portant ainsi son gain à 200 000€ mensuels. Ceci est également le cas de Paul-Georges Ntep qui dispose du même salaire que le milieu offensif marseillais + 90 000€ de primes, là encore fixes et qui portent son portefeuille mensuel à 180 000€

Le plus gros effort financier reste sans aucun doute Yann M'Vila. Avec un salaire de 500 000€ nets par mois en Russie, l'ancien joueur du Stade Rennais a déjà consenti à une énorme diminution de son salaire. Il dispose du même salaire que l'ailier de Wolfburg (90 000€ de salaire + 90 000€ de primes fixes) mais dispose dans son contrat d'un pourcentage à la revente. Ainsi, dans le cas où il venait à briller dans le Forez (ce qu'on lui souhaite), il pourrait empocher une cocasse somme d'argent à son départ ajouté aux quelques millions d'euros que devrait lui verser son ancien club pour la rupture de son contrat. 

De son côté, Loïc Perrin figure lui aussi parmi les mieux payés du club. Sans donner de détails sur les termes financiers de son contrat, l'Équipe pense savoir que le capitaine des Verts dispose du même système que les autres pointures du club. À savoir un salaire fixe de 90 000€ + des primes fixes ou variables. En revanche, la clause qui stipulait qu'il devait avoir le salaire le plus haut de l'effectif a été rayée lors des dernières négociations de sa prolongation de contrat le 7 avril dernier.

Dans son analyse, l'Équipe ne livre pas de détails sur les salaires de Neven Subotic et de Mathieu Debuchy fraîchement arrivés au club (leurs gains sont en revanche estimés à 90 000€ de salaire + des primes). En revanche, nous apprenons (même si ce n'est un secret pour personne) que Romain Hamouma et Cheikh M'Bengue émergent respectivement à 80 000€ et 75 000€ de salaires (hors primes là encore).

Enfin, nous apprenons que Jean-Louis Gasset dispose d'un salaire confortable de 60 000€ (sans aucune information sur d'éventuelles primes supplémentaires) et se pointe à la onzième place du classement national loin derrière Unai Emery et ses 450 000€ mensuels.

* Tous les chiffres évoqués dans cet article sont bruts. 

10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Photo de Mathieu DebuchyPhoto de Yann M'vilaPhoto de Loïc PerrinPhoto de Stéphane Ruffier
chevron_right Voir la fiche de Mathieu Debuchy, Yann M'vila, Loïc Perrin, Stéphane Ruffier
Article plus récent chevron_right
L'ASSE sur la route du redressement
chevron_left Article plus ancien
Debuchy regarde vers l'avant
keyboard_arrow_down Commentaires (122) keyboard_arrow_down