Les réactions : "Une soirée cauchemar"

Pros | Publié le par Thomas | 0 commentaire
Éliminé dès leur entrée en lice en Coupe de France par le club amateur de Cannes, les stéphanois étaient abattus dans les vestiaires du stade Pierre de Coubertin. Retrouvez leurs réactions.
Lemoine : "Ça fait très mal parce qu'on a l'impression qu'en première période ils n'ont rien. Ensuite a part leur but ils n'ont pas d'occasion. Sur 2/3 actions eux ils ont mis un peu de folie, nous on n'a pas réussi à les contenir du coup ça leur laisse toujours une petite chance. Et sur une de leurs petites chances, c'est une très belle action attention, mais sur l'une de leurs seuls occasions, ils marquent. 
On savait quel genre de match on allait joué, on a réussi a ouvrir le score. Mais c'est vrai qu'on a pas réussi à marquer ce deuxième, ils ont espérer, nous on a fait quelques petites fautes sur des petits détails. Ils ont réussi a revenir au score, direct après on prend un rouge. Même à 10 on a le jeu en main, on a quelques opportunités qu'on ne marque pas.
On est tous déçus, on ne voulait pas faire la Une des journaux demain en étant éliminés, ça sera le cas malheureusement. "

Corgnet : "C'est une soirée cauchemar. On savait que ça pouvait être un match piège. On avait fait le boulot en marquant se premier but, malheureusement sur des erreurs de concentration et des erreurs un peu bête, on se fait rejoindre au score. Après on sait que ça redonne de l'envie et des jambes aux adversaires qui étaient un peu cramés. On est très déçus, même aux tirs au but on aurait encore pu l'emporter et un coup du sort a eu lieu à nouveau... On savait que c'était un match piège, il fallait se le rendre facile, c'est ce qu'on pensait avoir fait d'entrée de jeu. On a pas fait le nécessaire.
C'était difficile, le contexte, l'adversaire mais c'est nous qui aurions du, en tant qu'équipe de Ligue 1, poser plus le jeu et poser plus de problèmes à cet adversaire. Après l'ouverture du score on aurait du continuer a pousser et mieux gérer, c'est ce que l'on n'a pas fait. 
C'était un match important, il faut vite relever la tête et faire un résultat devant nos supporters vendredi. Et même si ça n'atténuera pas forcément la déception de cette élimination, on sait qu'on a quelque chose à jouer dans le championnat. Donc il faut continuer."

Ghoulam : "Grosse désillusion, c'était un objectif, le président nous l'a répété. C'est une grosse déception, désillusion, on peut employer tous les termes ce soir. C'est difficile pour nous de se faire éliminer par une équipe dite inférieure.  Il ne faut pas se cacher derrière l'arbitrage, le terrain, ces difficultés là parce qu'on le savait, le coach nous avait prévenu. Malgré le fait qu'on soit à 10, je n'avais pas l'impression d'être en infériorité, on avait la maitrise, on a manqué d'un peu de présence devant le but. Je pense que dans des matchs comme ça où on marque assez rapidement, il faut être heureux et prendre conscience que c'est très important face a des équipes comme Cannes. On leur a redonné espoir sur des occasions qui ne sont pas très franches. On connait la suite, avec le public qui pousse et qui leur permet de se transcender même si on avait la maitrise. On se devait d'être meilleur qu'eux."

Mollo : "Je pense que sur la plan psychologique, c'est très dur parce qu'on sait ce qu'on représente aux yeux des gens et ce soir on a honte. On n'a pas réussi a remporter ce match. On ressent que de la tristesse, de la colère et de la frustration. On a plus que le championnat, donc on va s'arracher. Maintenant il faudrait qu'on ne revienne plus même s'il y a de la souffrance. Il faut avoir la capacité de se relever, même si ça ne va pas, même si tu ne dors pas, à un moment tu es face a tes responsabilités.

Article plus récent chevron_right
Larqué a pu glisser un nouveau tacle
chevron_left Article plus ancien
La Roma sur Ghoulam
keyboard_arrow_down Voir les 0 commentaire keyboard_arrow_down