Les confidences de Jérémie Janot

Pros | Publié le par Florian | 4 commentaires
Alors qu'il devrait occuper le poste de responsable du site de Geoffroy Guichard à l'occasion de l'Euro 2016, Jérémie Janot s'est confié dans les colonnes de ButFootballClub sur la saison de son club de coeur : l'AS Saint-Étienne.
"Pour moi, ce n’est pas un hasard si l’équipe a encore réussi à revenir dans les dernières minutes. Elle l’avait déjà fait contre Marseille. Je veux tirer un coup de chapeau à Max Gradel. Il a été pas mal chahuté cette saison. Il a laissé passer l’orage, a bien travaillé et a réussi à regagner la confiance du coach. Là, il se révèle décisif. Son but à Lyon avait rapporté deux points, celui contre Nice a permis d’en prendre un : ça fait trois points de gagnés grâce à ses buts en deux matches, même si c’est avant tout un travail collectif. Franchement, je suis content pour lui. Max, c’est quelqu’un que j’adore. C’est un bon gars. Il a tout le temps le sourire, un état d’esprit ultra positif. Des gars comme ça, c’est du bonheur dans un vestiaire ! Ça me fait plaisir qu’il soit récompensé et je suis sûr que sur sa lancée, il va jouer un rôle important pour nous dans le sprint final. Il est en train de devenir l’homme de cette fin de saison.

Loïc mérite aussi un coup de chapeau par rapport au dernier match. Il a pris ses responsabilités. Après le but de Bodmer, il a poussé l’équipe, avec ses montées, sa grinta. Il ne voulait pas perdre. Ce point, l’équipe est allée le chercher avec l’aide du public. Lui aussi a joué un rôle-clé. Il a poussé jusqu’au bout. Avec ce nul, c’est sûr que ça se complique un peu pour la 3e place. Lille, c’est solide, costaud, mais il n’y a rien de perdu. Il faut rester ambitieux. Les Lillois finiront bien par perdre des points. J’espère que ce sera le cas dès ce week-end contre Valenciennes. C’est encore jouable. Ça va être compliqué, ça va être dur, mais j’y crois encore."
Article plus récent chevron_right
On n'arrête plus Saadi
chevron_left Article plus ancien
Galtier : "On peut finir 6ème, c'est une réalité"
keyboard_arrow_down Voir les 4 commentaires keyboard_arrow_down