Les 5 raisons : mercato – restons calmes !

Mercato | Publié le par Hugo | 59 commentaires
Du côté des médias ou des supporters, le mercato Stéphanois a au mieux le don d'intriguer, au pire d'inquiéter. Pour rappel, une seule recrue pour le moment, en la personne de Kévin Monnet-Paquet. Cependant, il n'y a pas lieu de s'en faire pour le moment. Et voici les 5 raisons qui font que rien ne presse avec ce mercato.
1- Parce que si le groupe reste en l'état, ça sera une bonne chose :
En effet, quoi de mieux que la continuité ? Avec depuis 3 saisons une équipe basée sur des cadres inamovibles (Ruffier, Perrin/Sall, Cohade/Lemoine/Clément) l'ASSE dispose d'une solide base qui lui permet de progresser d'année en année au classement. Quoi de plus profitable que des joueurs qui se connaissent et dont les automatismes et l'entente s'améliorent au fil du temps ? Cohésion.

2- Parce qu'il serait dangereux de se précipiter :
Entre Lens, Luzenac et Valenciennes, le nombre de club qui défile devant la DNCG (le gendarme financier du Foot Français) est actuellement  préoccupant. Se mettre dans le rouge est donc risqué, d'autant que l'ASSE dispose d'une gestion saine qui lui permet, entre autre, de n'avoir aucune obligation vis à vis de la vente de ses joueurs. Êtes-vous envieux de la situation de notre cher voisin Lyonnais, qui sera obligé de céder l'un de ses cadres (Lacazette, Gonalons, Grenier …?) pour boucler son budget ? Sécurité.

3- Parce que les bonnes affaires se font sur le tard :
Comme dit plus haut, certains clubs se verront bientôt dans l'obligation de vendre pour combler leurs déficits. Or, pour vendre il faut parfois brader ! Ne serait-ce pas intéressant de chiper quelques bon joueurs ou jeunes prometteurs à prix cassé dans les dernières semaines de mercato ? Soldes.

4- Parce qu'il serait préférable de commencer par dégraisser :
Baysse, Pogba, Mollo, voire même Brandão ou Erding...autant de joueurs qui ont peu joué ou dont l'avenir est incertain. Ceux-ci sont donc susceptibles, d'ici la fin de l'été, de changer d'air. L'interêt de vendre avant d'acheter est double : d'abord, savoir quels postes doivent être renforcés et pouvoir cibler avec précision un nombre restreint de dossier. Par ailleurs, vendre permettra de libérer des liquidités, à la fois en cash mais également en masse salariale, qui augmenteront la marge de manœuvre de nos dirigeants pour recruter. Ne vaut-il donc pas mieux avancer étape par étape ? Patience.

5- Parce que l'ASSE nous a habitué à avancer masquée :
Les infos contradictoires sur les différents dossiers (Trémoulinas, Ruffier,...) ne cessent de filtrer. Pourtant, en coulisse, nos dirigeants vont à n'en pas douter mener à bien les négociations. Il serait très étonnant que Benoît Trémoulinas ne rejoigne pas les Verts, et que Stéphane Ruffier ne soit plus le portier stéphanois la saison prochaine (il devrait même prolonger d'un an). Par ailleurs, rien de plus néfaste qu'annoncer publiquement son intérêt pour un joueur : l'OM en a par le passé fait sa spécialité, et se retrouvait ainsi à surpayer des joueurs dont le niveau n'était pas toujours au rendez-vous. Ne pouvons-nous donc pas compter sur Romeyer et sa bande pour nous faire de beau cadeaux en fin de mercato ? Surprise.

Voilà donc pourquoi il n'y a pas lieu de s’inquiéter pour le mercato Vert. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles jusqu'à la reprise du championnat !  

Article plus récent chevron_right
Encore un effort !
chevron_left Article plus ancien
Jeff Louis se verrait bien à Sainté
keyboard_arrow_down Commentaires (59) keyboard_arrow_down