Le projet Socios passe par l'adhésion à "Membre ASSE Premium" !

Pros | Publié le par Nicolas Verot | 42 commentaires
Alors que le rapport de la DNCG pour la saison 2013-2014 place sans surprise l’AS Saint-Etienne parmi les meilleurs gestionnaires financiers du football français, nombreuses sont les critiques envers une gouvernance jugée trop économe. Le club affiche néanmoins des objectifs sportifs ambitieux (Top 5 de Ligue 1) avec un budget limité (7e de Ligue 1), mais il gère son recrutement comme un club moyen de la première partie de tableau français, cédant des joueurs aux fortes valeurs marchandes contre d’autres bons marchés. La faute notamment à un déficit structurel de 8 millions d’euros par an et à la fiscalité française. A défaut de pouvoir compter sur des abandons de créances ou des investissements supplémentaires de mécènes, le club est donc dans l’obligation d’opter pour une stratégie visant à développer le lien économique avec ses supporters. En effet, nous représentons une source de revenus potentiels formidable, à condition de nous convaincre de participer au développement de l’ASSE. Notre engagement se matérialise déjà par la billetterie ou le merchandising, mais en parallèle naît une idée novatrice dans la France du football, celle des Socios.

Le modèle économique des Socios est notamment présent en Allemagne ainsi qu’en Espagne, c’est dans sa forme la plus simple, le financement d'un club par ses supporters. Les Verts, par l’intermédiaire de Bernard Caïazzo, ont annoncé publiquement leur intérêt pour cette formule au printemps dernier. Aujourd’hui, nous distinguons déjà ses premières esquisses avec le programme  "Membre ASSE Premium". Celui-ci reçut un accueil mitigé lors de son lancement en début de saison, certains critiquaient ses avantages inutiles et d’autres craignaient que le projet Socios ne se limite qu’à cela. En revanche, son importance est colossale pour l’avenir du modèle, lui qui a pour objectif de réunir les futurs micro-investisseurs afin de constituer une base de lancement de 100 000 personnes en 3 ans. C’est pourquoi, il est nécessaire de reconsidérer cette adhésion au risque que le véritable projet Socios ne finisse mort-né sans attendre un nombre suffisant de souscripteurs. Une telle ambition implique une modification profonde dans la gestion du club qui ne peut s’effectuer d’une saison à l’autre. Ainsi, le programme membre premium est une première pierre de l’édifice des Socios stéphanois.

L’intérêt pour nous supporters est double : il engendrerait une plus grande compétitivité sur le plan sportif et permettrait aux actionnaires de bénéficier d’un pouvoir dans la gestion du club. A titre d’exemple, au Borussia Dortmund les prix s’échelonnent de 30€ à 120€, ainsi les revenus seraient non négligeables pour un club comme l’AS Saint-Etienne. En effet, le calcul est simple, avec la base des 100 000 membres espérés et un investissement moyen de 75€, c’est un revenu supplémentaire de 7,5 millions d’euros brut qui serait alloué au club. Cela parait d’autant plus intéressant qu’il s’agit d’une simple base de lancement et que le nombre de souscripteurs irait en progressant avec le temps. En revanche, avant d’en arriver à un tel stade, l’étape préliminaire est la souscription au programme afin de dépasser le cap des 100 000 membres nécessaires et de symboliser notre attachement au projet Socios !

C’est pourquoi, l'adhésion au programme "Membre ASSE Premium" n’est ni plus ni moins qu’un référendum en faveur du projet Socios, donc si vous y êtes favorable, vous savez ce qu’il vous reste à faire la saison prochaine...
 
Article proposé par Nicolas Verot.
Article plus récent chevron_right
A Bastia, on ne comprend pas
chevron_left Article plus ancien
Trois points de plus pour l'ASSE
keyboard_arrow_down Voir les 42 commentaires keyboard_arrow_down