Evect.fr

Le match du Week end: Des verts à la sauce catenaccio

Publié le par Franck 0 commentaire
Au terme d'une partie plutôt ennuyeuse et au final sans grand intérêt, Marseille et Saint-Etienne ne sont pas parvenus à se départager (Marseille-ASSE 0-0, 3e journée de Ligue 1 saison 2011-2012). L'OM décroche son 3e match nul consécutif et prend la 12e place alors que l'AS Saint-Etienne reste sur le podium (3e), à deux longueurs du leader (Montpellier). « Il y a eu deux périodes complètement différentes. La première où on a été beaucoup trop timide dans l’utilisation du ballon, avec peu de mouvement pour inquiéter les Marseillais, même si eux ont eu peu de situations. Puis une deuxième période beaucoup plus intéressante. On a été beaucoup mieux, on touche la barre. Globalement, il y a eu un peu de timidité, on a été un peu trop focalisé sur une organisation un peu rigide. Chaque équipe, je crois, a eu sa mi-temps. En deuxième, on est dangereux, on a une belle occasion. Mais sur l’ensemble du match, je crois que c’est équitable. On va essayer de prendre des points pour être là où on méritera d’être. Pour le titre, ce sera Lyon, Lille, l’OM ou le Paris SG. Clairement, offensivement on est trop juste, il nous manque un attaquant. Mais ce n’est pas facile à trouver, ça coûte très cher. L’OM a un début de saison très poussif. Ces équipes-là sont souvent plutôt prêtes en septembre. Quand elle aura trouvé son rythme, cette équipe sera dure à bouger. » (Christophe Galtier) Le buteur du week-end passé face à Nancy était satisfait du point du nul : « C’est un bon point. Les conditions n’étaient pas évidentes car il faisait très lourd. Cela s’est peut-être ressenti sur le rythme mais on a fait un match solide. Sans être extraordinaire dans le jeu, il y a eu quelques situations intéressantes. C’est un nul mérité. En deuxième mi-temps, on a eu trois grosses occasions. Ils en ont eu plus en première, où, paradoxalement, nous étions mieux dans le jeu. Cela nous fait sept points avec deux déplacements. Ce n’est pas mal. Il nous reste une grosse marge de progression. Cela fait plaisir de ne pas prendre de but. L’organisation collective nous permet d’être plus solides. Cela doit nous permettre de mieux attaquer. C’est dans ce domaine qu’on doit progresser. » (Sylvain Marchal) Ghoulam lui s’en contentera : « Nous n’avions pas de pression avec déjà six points au compteur. On en cherchait au moins un. On a manqué un peu de réussite avec la frappe de Baky sur la barre mais on se contente de ce nul au Vélodrome. C’était mon premier match ici. C’est impressionnant même s’il manque une tribune. C’est dur, surtout sur la fin de match, parce que le public pousse, un peu comme à Geoffroy-Guichard. On ressent ce que les autres ressentent chez nous » (Faouzi Ghoulam) Depuis le départ de Bafé Gomis à Lyon, on se cherche un chasseur de buts à l’ASSE, un dominant des surfaces adverses, un finisseur d’actions chaudes, un tueur face aux cages. Le 0-0 obtenu à Marseille dimanche, demeure certes un solide résultat. Il vient confirmer le bon début de saison de l’ASSE. Mais entre le but de raccroc marqué à la dernière seconde par Marchal face à Nancy et ces 90 minutes avec une seule occasion face à l’OM, Christophe Galtier sait bien que la bonne performance défensive de son équipe n’a pas débouché sur une concrétisation offensive digne de ce nom. Alors, pour clore un marché des transferts très chargé à Saint-Etienne, l’entraineur des Verts demande clairement l’arrivée d’un dernier attaquant de pointe : « Il faudrait trouver un attaquant. Ce n’est pas facile. Ça coûte très, très cher. On a bien vendu et on a su bien acheter jusqu’ici. On cherche. Il nous faut un attaquant. Numériquement, il nous en manque un » , a prévenu le coach de l’ASSE, qui n’a donc pas totalement comblé le trou laissé vide par Emmanuel Rivière. - Rivière, un faux problème : il fut très irrégulier et sans grande envie de percer à l’ASSE. L’appât du gain les a rattrapés, lui et son agent. Le regretter serait un faux problème en soi. - Bergessio un faux ami : il fut tout simplement nul la saison dernière avec une performance exceptionnelle de…0 but lors des matches aller saison 2010-2011 ! Il vient de quitter Saint-Etienne pour Catane, dans des conditions indignes d’un professionnel. Bergessio finit son aventure verte en voyou, ce qui n’est pas à son honneur. Pourtant, le transfert de Gonzalo Bergessio à Catane n'est toujours pas validé aujourd’hui, l'Argentin réclamant désormais à Saint-Étienne une prime de départ de 400.000 euros. Cette attitude du joueur est (à juste titre) dénoncée par les membres de la direction des Verts comme une forme de chantage. Les agents de l'Argentin s'estiment en position de force, avançant que si le joueur ne part pas, l'ASSE ne pourra pas recruter un renfort. Le joueur et les deux clubs concernés s'étaient mis d'accord pour un contrat de quatre ans à Catane et pour un transfert inférieur à 2 millions d'euros. - Sinama-Pongolle un faux profil : il n’est pas un finisseur mais plutôt un dernier passeur, un attaquant qui tourne autour d’un avant-centre plus cantonné à attendre l’opportunité dans la surface de réparation. L’international danois de Wolfsburg, Thomas Kahlenberg vient d’être récemment été proposé à l’AS Saint-Etienne. L’ancien joueur de l’AJ Auxerre a quitté la Ligue 1 en 2009 après quatre saisons passées en Bourgogne. Agé de 26 ans, Kahlenberg n’est plus réellement dans les plans de Félix Magath et pourrait filer avant fin août. Les dirigeants des Verts n'ont pas encore répondu à cette proposition qu'ils regardent cependant avec le sérieux requis. Mais ce n’est pas du tout le profil recherché. Pierre-Alain Frau l’était en revanche. Mais il a préféré Caen à l’ASSE.Laissé libre par Lille, Pierre-Alain Frau avait en effet étudié plusieurs offres durant le mois de juin avant finalement de choisir celle venue du Stade Malherbe de Caen, qui cherchait un remplaçant à Youssef El-Arabi. Son choix avait fait grincer des dents du côté de Saint-Etienne, notamment celles de Roland Romeyer. « Cela faisait quinze jours que l’on discutait. Il nous disait qu’il voulait venir chez nous. Après nos discussions, on pensait qu’il jouerait pour nous… » (Romeyer). Pierre-Alain Frau est ensuite sorti de son mutisme et dans France-Football, il renvoyait les dirigeants des Verts à leurs études : « Je sais, j'ai vu ça et j'ai été vachement surpris de lire que je leur avais donné ma parole. C'est complètement faux. De toute façon, j'ai pu m'apercevoir durant les négociations qu'ils étaient incompétents. Et en plus menteurs ! Alors, je ne regrette pas...» (Frau) Ce n’est donc pas la meilleure manière de recruter un attaquant ! Le défenseur américain de Saint-Etienne Carlos Bocanegra (32 ans) a discrètement quitté l’ASSE et a signé un contrat de trois ans en faveur des Glasgow Rangers.Après seulement une saison passée à Saint-Etienne, Carlos Bocanegra évoluera désormais en Ecosse. Les Verts ne feront pas mieux que lors de la saison 1973-1974 au cours de laquelle ils avaient remporté les 4 premières journées avant une sévère défaite à Angers 4-0 lors de la 5e journée. Dommage, car en mai 1974, Saint-Etienne était champion de France de Ligue 1.
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire