Evect.fr

Le jour où Sablé est tombé amoureux du Chaudron

Publié le par Faustine 51 commentaires
Actuellement directeur du centre de formation, Julien Sablé fût surtout un joueur emblématique des Verts dans les années 2000. Dans le dernier numéro de Maillot Vert, ce dernier a livré une anecdote sur son arrivée au club lorsqu'il avait quinze ans.

"On m’a longtemps accusé de faire un coup de com’ à chaque fois que j’ai raconté cette anecdote. Elle est pourtant marquante, à tel point que ma carrière de joueur professionnel à l’AS Saint-Etienne, ainsi que ma vie d’homme, ont sans doute débuté un soir de février 1995. Au travers d’un coup de cœur, toujours gravé en moi, et que je ne cherche pas à expliquer ni à comprendre vingt-deux ans après. Gérard Fernandez et Christian Larièpe, qui s’occupaient à l’époque du centre de formation, m’avaient donné rendez-vous devant le stade Geoffroy-Guichard pour que je vienne visiter les installations du club. J’avais 15 ans et trois clubs me proposaient de rejoindre leur centre : l’ASSE, l’OM et le FC Martigues. Avec mes parents, nous avions quitté Marseille dans la journée, profitant du fait que je n’avais pas école le lendemain. Nous sommes arrivés en pleine nuit, vers 21 heures, et comme Gérard Fernandez était en retard, je suis sorti de la voiture pour me balader devant le stade vide. J’ai instantanément été impressionné par le Chaudron, par son architecture, ses tribunes et lorsque je suis remonté dans la voiture, j’ai dit à mes parents : "C’est ici que je veux jouer" . Je n’ai même pas eu besoin de me faire une idée plus précise le lendemain : l’enfant qui avait été nourri des exploits de l’OM au stade Vélodrome était devenu raide dingue du Chaudron. Et alors même que je n’avais connu à l’époque que le Vélodrome car mon père, qui était abonné, m’y emmenait très souvent. Gérard Fernandez et Christian Larièpe sont venus à Marseille deux mois après notre premier rendez-vous. C’était pour me faire signer. Ils m’ont offert, ce jour-là, mon tout premier survêtement de l’AS Saint-Etienne que j’ai aussitôt enfilé avec une grande fierté. Mon père m’avait juste dit de ne pas le mettre une fois sorti de la maison car on habitait tout de même à Marseille (rires). "
Le jour où Sablé est tombé amoureux du Chaudron

Tags :

51 commentaires
Pierre13 - Wed 09 Aug à 10h19
Un marseillais amoureux du chaudron....ça c'est beau!!!...beaucoup de marseillais et de provençaux montaient à sainté voir les matchs de coupe d'Europe à la grande époque...eh oui il est beau ce stade😍😍😍..je comprends, moi je suis stéphanois d'origine, toute la famille y vit encore, mais par la force des choses j'ai quitté sainté quand j'étais gosse..y revenir pour les fêtes c'était toujours merveilleux, je retrouvais ma famille et puis un jour mon père m'a emmené au stade, j'en rêvais depuis toujours c'était enorme!!..j'allais les voir s'entraîner à l'époque ou tout était derrière le stade..tiboeuf,moravcik,sivebaek j'étais fou!!
Lebabs - Wed 09 Aug à 08h48
Je viens de voir le post sur Koziello.

Que pensez-vous de cela ? Un accord entre nos dirigeants du genre si personne ne vient nous l'acheter (je suis dans la position de l'OGC Nice) on vous le prête (Caiazzo a du lui parler du fait que notre enveloppe est vide pour l'acheter cette année MAIS qu'à partir de septembre nous allons rechercher un investisseur et que l'an prochain on aura un peu plus de sous pour le mercato) donc il nous le prête avec OA à 10m€ ?
Comme ça, le petit Koziello joue chez nous et si les Verts ont les moyens on l’achète au prochain mercato et si ce n'est pas le cas Nice pourra le vendre à sa juste valeur (s'il ne joue pas pendant 1 il va forcement perdre de sa valeur)
Savoie42 - Wed 09 Aug à 08h11
Nous sommes arrivés en pleine nuit, vers 21 heures... il est en forme notre directeur !
ricky77100 - Tue 08 Aug à 22h37
la passe décisive de bostock un pure bijou!!
ricky77100 - Tue 08 Aug à 22h37
la passe décisive de bostock un pure bijou!!
As-As-1 - Tue 08 Aug à 22h29
Koziello a été aperçu à Chateaucreux
fredo73 - Tue 08 Aug à 21h57
un stéphanois de 15 ans en 1976 aurait il pu tomber amoureux du stade vélodrome vide ? pouquoi pas mais trés étrange quand même.
minarose - Tue 08 Aug à 21h47
le mec est marseillais l'OM le veut il regarde GG et là il nous fait croire qu'il veut y jouer alors que le vélodrome lui tend les bras et tout cela en 1995 alors que l'OM vient de gagner la ligue des champions...A d'autres mon juju. En plus sincèrement quel mauvais joueur vaillant certes mais mauvais.. quel démago ce type avec ces propos et maintenant avec son projet mine vert...
Sphynx - Tue 08 Aug à 21h45
Sympa tous ces souvenirs ! un autre Captain emblématique ! Après Larqué, Sablé et Perrin ...Un vrai Vert ! ALV !
Robinhood - Tue 08 Aug à 21h44
Très joli témoignage. Marqué aussi par un terrible drame familial, indirectement lié a son choix Sportif, alors qu'il n'avait que 19 ou 20ans, que je ne détaillerai pas ici
tajabone - Tue 08 Aug à 21h36
Julien, on t'apprécie pour cette sincérité non feinte et pour tous les combats que tu as menés pour faire vivre le maillot vert, même dans les moments les plus difficiles....
fredo73 - Tue 08 Aug à 21h32
J'ai du mal à supporter ce genre d’épanchements de bons sentiments.désolé.joueur moyen,à la technique limitée mais trés vaillant et pitbull.
jokervert - Tue 08 Aug à 21h23
et le jour ou Piquionne est arrivé dans sa vie ? ca a du lui faire mal...
Verts68-42 - Tue 08 Aug à 21h15
Julien, le joueur préféré de ma fille !, et aussi un des miens !! ;)
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire