Evect.fr

Le jour où Perrin a pris un carton rouge

Publié le par Paul 24 commentaires
Fait incroyable pour un joueur avec 444 matchs chez les pros, Loic Perrin n'a connu la couleur du rouge qu'un seule fois dans sa carrière. C'était en 2016 lors d'un match face à Toulouse à Geoffroy Guichard. 

Même si il a effectué ses débuts dans le football au milieu de terrain, Loic Perrin n'a écopé que de 49 cartons dans toute sa carrière, 48 jaunes et un seul petit rouge lors d'une rencontre à domicile face au TFC de Pascal Dupraz ou le défenseur des Verts avait sèchement taclé Somalia. Un geste plus maladroit que méchant à l'époque comme l'avait souligné tous les observateurs. Interrogé par l'Equipe en 2017, il déclarait à propos de son expulsion : "Un carton rouge, tu rentres seul au vestiaire, tu te retrouves un peu con..."

Ce ratio impressionnant de 0,11 cartons reçus par match, traduit de l'efficacité des interventions du capitaine des Verts tout au long de sa carrière. 
Une série impressionnante pour un joueur qui cette saison devrait dépasser Lopez (452 matchs) et devenir le troisième joueur le plus capé de l'histoire du club derrière Domingo (533 matchs) et Herbin (492 matchs). 

Note : Il a également pris un carton rouge lors du tournoi de Toulon avec l'équipe de France Espoirs en 2005. 

Tags :

24 commentaires
krymstu42 - Sat 07 Sep à 12h44
certains y verront du positif et d'autres du négatif. moi je suis fan du captain car il a toujours été exemplaire, mais malgré tout je suis de ceux qui y voit du negatif. un défenseur central doit etre plus dur que ce que n'est loic, avec surement des cartons a la clé, et aussi remonter aupres de l'arbitre toutes les fois ou on s'est fait e....... par l'arbitrage et ces derniers temps mm par la var. donc captain, joue toujours aussi intelligemment mais casse nous une ou 2 jambes de temps en temps (contre lyon par exemple). Moi perso pendant me derby du 5-0, j'aurai pas fini le match. quitte a prendre une branlé autant se lacher mdrr. ALV
Voir la suite des commentaires
vertmisel - Fri 06 Sep à 14h12
Chez lui un soir au coin de la cheminée quand il racontera à ses pt'its enfants pour les endormir les trophées glanés et les titres emportés avec les verts de son époque , l'anecdote sera tellement courte qu' il devra compenser et prolonger avec ses innombrables blessures et les cartons reçus durant sa carrière   !!!
Carlsag - Fri 06 Sep à 13h34 - Modifié Fri 06 Sep à 15h35
Evect "...Une série impressionnante pour un joueur qui cette saison devrait dépasser Lopez (452 matchs) et devenir le troisième joueur le plus CAPE  de l'histoire du club derrière Domingo (533 matchs) et Herbin (492 matchs). ..."
1)Domingo  a joué 47 970 minutes à l'ASSE  soit 533 matchs  en 15 saisons ce qui fait une moyenne d'environ  35 matchs par saison 

Herbin  :     43762 /486 / 15/32
Lopez :       39848  /443  /11/40
H Revelli  :  34675 /385 / 10/ 38
Curkovic :   34470 /383 / 09 / 42
Larqué :      32777  /  364  /11/33
Janvion :     32594 /362 /  11/33
Perrin :        324 25/360  / 16/23 
Piazza :       27163 /302 /   07/43
Bathenay :   17854 /  198 / 05/ 40 



Etc...



En  moyenne Perrin a joué l'équivalent de 23 matchs par saison   ce qui constitue le plus petit temps de jeu de la liste ci-dessus ...
FM - Fri 06 Sep à 12h29
Comme capitaine, J' aime bien le défenseur central de Strasbourg, Le Mitrovic qu'on a récusé (à juste titre) lors de sa visite médicale à Sainté .
il a de l' abatage , dure sur l' homme,  et prend régulièrement des jaunes..
FM - Fri 06 Sep à 12h22
Un seul ROUGE pour sa carrière actuelle, c' est indigne d' un bon Capitaine.
ChaudronVert! - Fri 06 Sep à 12h04
Cela ne choque personne qu'à Saint Etienne hormis Trauco et l'inspecteur Beric aucun joueur ne soit appelé en sélection ? C'est rare pour un club de L1 d'avoir aussi peu de joueurs appelés. 
Bevert - Fri 06 Sep à 12h00
C est aussi pour cela qu il est apprécié ! Quoique on dise Perrin est un joueur élégant sur un terrain ! 
Panthère verte - Fri 06 Sep à 11h35
Quel dommage pour lui que les blessures l'aient tant gêné. Quel dommage pour nous qu'il en ait contracté une aversion profonde pour toute forme d'ambition. Grand joueur, petit capitaine
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire