Le but de Perrin ne souffre d'aucune contestation

Pros | Publié le par Thomas | 53 commentaires
Cible de critiques de la part de Stéphane Moulin, l'entraîneur Angevin, après la victoire 2-1 de l'ASSE contre le SCO dimanche, Loïc Perrin peut avoir la conscience tranquille. Le capitaine des Verts a inscrit le second but de son équipe de la main, c'est un fait, mais Benoit Bastien, l'arbitre de la rencontre, a eu raison de ne pas siffler. C'est en tout cas ce qu'indique le texte suivant, issu d'un séminaire de la DTA :

La Direction Technique de l'Arbitrage rappelle qu’une approche cohérente et réglementaire de la gestion des mains est essentielle. Il est rappelé que la main ne peut être sanctionnée au sens de la loi 12, d’un CFD ou d’un penalty, que si de l’avis de l’arbitre elle est intentionnelle. Toute la difficulté pour l’arbitre est bien de déterminer cette intentionnalité. Quelques questions utiles qui peuvent lui permettre d’en décider sereinement...
Toucher le ballon de la main : il y a « main » lorsqu’il y a contact délibéré entre le ballon et la main ou le bras. Les critères suivants doivent être pris en compte :
• le mouvement de la main en direction du ballon (et non du ballon en direction de la main) ;
• la distance entre l’adversaire et le ballon (effet de surprise) ;
• la position de la main n’entraîne pas nécessairement une faute ;
• le fait de toucher le ballon avec un objet tenu dans la main (vêtements, protège-tibias, etc.) est une faute ;
• le fait de toucher le ballon avec un objet lancé (chaussure, protège- tibias, etc.) est une faute.

Pourtant ça passe encore mal du côté d'Angers où le président a exprimé son incompréhension sur Twitter :


ASSE 2-1 Angers: le résumé par ASSE
Photo de Loïc Perrin
chevron_right Voir la fiche de Loïc Perrin
Article plus récent chevron_right
Malcuit : "Ce stade est magnifique"
chevron_left Article plus ancien
Mercato : Ça avance pour Delort
keyboard_arrow_down Voir les 53 commentaires keyboard_arrow_down