Evect.fr

Larqué surpris par le départ de Rocheteau

Publié le par Faustine 67 commentaires
C'est la fin de l'aventure pour Dominique Rocheteau. Après deux années dans la peau du directeur sportif de l'ASSE, l'ancien attaquant va prendre sa retraite et quitter définitivement le club du Forez. Une surprise pour Jean-Michel Larqué, interrogé par Le Parisien.

"Je suis surpris. Il y a pas longtemps, il a choisi d'habiter à plein-temps à Saint-Etienne. Ce qui semble surprenant pour quelqu'un qui comptait prendre sa retraite. Mais je ne possède pas toutes les informations pour en dire plus. La page a été vraiment tournée quand Saint-Etienne a gagné la Coupe de la Ligue 2013, car le club n'avait plus remporté le moindre trophée depuis 1981. Ce jour-là, les nouveaux Verts ont tué le père. Ensuite, Dominique est comme nous tous, il vieillit. Les anciens Verts vieillissent comme les autres. On n'échappe pas à la règle. A force d'être des gloires, on est devenus de vieilles gloires puis des retraités. C'est la vie."
Larqué surpris par le départ de Rocheteau

Tags : ,

67 commentaires
/76/ - Thu 23 May à 07h42
bug sur evect à répétition, pénible
Voir la suite des commentaires
/76/ - Thu 23 May à 07h42
bug sur evect à répétition, pénible
durand - Thu 23 May à 06h41
Garcia, Gasset, Gouvernec...3 G.. qui quittent leur navire!! et peut-être Galtier!!
garagnas - Thu 23 May à 05h46
L"analyse de Larqué et Timothé Maymon(ex-activ) dans Team Duga  est tres interessante
Ils font un état des lieux,et un historique du club et de son organisation.
A mediter

Macho Grandé - Thu 23 May à 01h04

https://www.asse.fr/fr/actualites/dominique-rocheteau-une-vie-en-vert-ac25938

Dominique Rocheteau, directeur sportif de l’AS Saint-Étienne, quittera son poste à l’issue de cette saison. Dirigeant du club depuis 2010, l’ancien joueur, devenu ambassadeur à vie en 2013, a en effet décidé de prendre sa retraite. Son respect de l’institution et son dévouement à l’ASSE ont fait de lui un personnage central de l’histoire des Verts.


Un joueur devenu légende

Natif de Saintes, en Charente-Maritime, une terre qui lui est chère, Dominique Rocheteau rejoint Saint-Étienne en 1971, alors qu’il vient d’avoir seize ans. Il dispute son premier match officiel avec l'équipe professionnelle lors d'une rencontre face à Nancy, le 29 septembre 1972 (1-0). L'année de ses 20 ans sera celle de son éclosion. En 1975, contre Leeds (4-1), alors grand d'Europe, il réussit un doublé, puis devient international. Quelques mois plus tard, la double confrontation contre les Glasgow Rangers (2-0, 2-1) accélérera son ascension. C'est lors de la saison 1975-1976, celle de la finale de Coupe d'Europe des clubs champions, qu'il enchante un pays tout entier.  Dominique Rocheteau contribue largement à cette épopée en marquant notamment un but mémorable face au Dynamo Kiev en quart de finale de la C1 (3-0). Dès lors, l’ASSE ne sera plus tout à fait le même club.

Triple champion de France avec les Verts entre 1974 et 1976, vainqueur de la Coupe de France en 1974 et 1975, il est surnommé l'Ange Vert pour ses dribbles élégants et sa chevelure bouclée.

Après 197 matches sous le maillot Vert et neuf saisons à l’ASSE, Dominique Rocheteau rejoint, en 1980, le PSG où il écrit une autre partie de sa légende. En parallèle, le numéro 7 participe à trois Coupes du monde (1978, 1982, 1986). Il remportera également l’Euro 1984 disputé en France et totalisera 49 capes sous le maillot tricolore.


Un retour gagnant comme dirigeant

Après avoir mis un terme à sa carrière de joueur, Dominique Rocheteau vit un deuxième passage en Vert, cette fois dans le costume de dirigeant. Roland Romeyer, Président de l’ASSE, lui propose de revenir au club en 2010. Il sera conseiller du Président, puis conseiller de l'ASSE en charge de la coordination sportive. Promu directeur sportif en 2017,  il contribue au développement du club. En 2013, l’ASSE retrouve la joie d’un titre en décrochant sa première Coupe de la Ligue. En demi-finale, après une victoire face au LOSC aux tirs au but, ses larmes de joie émeuvent le Peuple Vert dont il restera à jamais l’une des idoles.

Dominique Rocheteau a travaillé en étroite collaboration avec Jean-Louis Gasset tout au long des derniers mois. L’ancien numéro 7, qui vivra son dernier match en tant que dirigeant ce vendredi à Angers, partira en laissant le club là où lui-même s’était révélé : en Europe.

L'ASSE tient à remercier Dominique Rocheteau pour son travail et son implication dans les projets du club. Les salariés, qui l'ont côtoyé quotidiennement durant ces neuf dernières années, ont tous apprécié sa simplicité, son humanité et sa gentillesse.
Macho Grandé - Thu 23 May à 00h03
Peut être que Printant avec un grand directeur sportif qui le décharge de tout un tas de tâches annexes...ça peut le faire.
Hugo07 - Wed 22 May à 23h08
Andreu aussi arrête sa carrière
besta88 - Wed 22 May à 22h49
les dirigeants ont annoncés gasset fatigué.
mes couilles.
lors de la reunion gasset a appris que saliba allait etre vendu des cet été et que Timothée Kolodziejczak ne serait pas conservé.
voila la vraie raison du depart de gasset et rien d'autre.
paulo - Wed 22 May à 22h22
Et voilà le catastrophisme est bien présent et y a de quoi, tout ça pourquoi ?A cause d'un homme  qui est jaloux de ses coachs qui réussissent  et qui prend l'institution verte pour son patrimoine personnel. Héros ou Paria c'est désormais acté et c'est officiellement   la guerre entre les 2 hommes fort. Une union sacrée, portée par JLG, de l'enthousiasme, des valeurs, un vrai renouveau stéphanois gâché pour une poignée de dollars. Cette bonne vielle expression, le ridicule ne tue pas prend tout son sens et pourtant la prise de risque financière aurait méritée d'être prise " perte d'argent n'est pas mortelle"<Au final Roro se frotte les mains il va récupérer des sous avec la vente de certains cadres qui ne peuvent plus le voir.....
jak - Wed 22 May à 22h14
Plutôt qu'on nous inflige un Sablé comme assistant de Printant (faute de mieux, avec les finances actuelles...) je préfèrerais voir en adjoint un entraîneur (certifié) et qui inspire une certaine "grinta" ... genre : Pascal DUPRAZ. Ok lui seul n'a que des résultats de maintien de clubs en L1, mais les autres cités ne me tentent pas trop (hormis Puel, mais sûrement trop cher...et surtout qu'on n'a pas un projet précis à cette heure, l'effectif reste flou avec les potentiels partants (le moins possible) mais aussi les revenants (le moins possible aussi, mais ça va occuper de la gestion, Paquet doit mettre vite le turbo :-o !! ? 
jojovert - Wed 22 May à 22h03
le jean mi mi il a toujours oublié que partout où il a été depuis 40 ans c est grace à sa carriere à sinté  et pour cracher dans la soupe à la radio il est le premier mais toujours content de venir bouffer à la pause avec les stephanois qui paient !! on est trop con
PatdeSainté - Wed 22 May à 21h26
L'ASSE n'a pas les moyens de jouer ds la cours des grands. Même si elle est saine financièrement. Pourquoi, parce que Roro est 10 fois moins fortuné  que Caïazzo et qu'il ne peut pas suivre. Comme leur association est à 50/50, on se cale sur les possibilités de Roro. Leur association est un vrai baiser de Judas...
Perrin85 - Wed 22 May à 21h23
Sur "L'équipe  21" Emiliano Sala . On voit que lorsque l'entraîneur a fini par comprendre quelle était sa place pour l'optimiser , eh bien il a marqué comme un malade. C'est ce qu' aurait dû comprendre plus tôt  Mr Gasset pour en tirer tous les bénéfices ... Il faut des joueurs capables de faire des centres convenables et lui finira le boulot...
alexaloisio - Wed 22 May à 21h18
Franchement , quand je vois les petits cirques comme Bouglionne ou ZAvatta qui ont de la peine à survivre je me dis que l ' ASSE , elle , a de beaux jours devant elle .  ALV !
MasterVert - Wed 22 May à 21h02
Caiazzo et Romeyer vont tuer le club. Il faut qu'ils partent ou que seul Caiazzo prenne le pouvoir. Il est pas parfait mais nettement plus moderne que Romeyer qui vit dans le passé. On finit 4ème, et on perd notre messi. Même si c'est pour de bonnes raisons. Caiazzo et Romeyer se tire dans les pattes. Ce n'est plus possible. Les supporters à sainté doivent se faire entendre à l'état. C'est juste pas possible ce qui se passe... même Rocheteau jette l'éponge. Il faut passer en mode professionnel pour grandir. Si on rate ce tournant, je pense que ce sera cuit pour quelques années encore. Ou un investisseur sérieux se présente et reprend le club...
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire