Chers siffleurs...

Pros     | Publié le par Thomas | 262 commentaires
Il a fallu attendre quelques jours pour ne pas réagir à chaud et déverser bêtement toute la colère contractée envers les siffleurs. Oui, ceux qui se sont fait remarquer dimanche après-midi, en particulier lors du coup de sifflet final scellant pourtant une nouvelle victoire des Verts (2-1). Impossible de les dénombrer mais ils étaient assez nombreux pour faire une bronca (cf. vidéo en fin d'article).

Et si ça n'avait été qu'à la fin du match... mais la vérité est encore plus moche. A partir de l'égalisation Corse (41ème) et jusqu'à la fin de la rencontre, les joueurs stéphanois se sont fait siffler à chaque passe en retrait, à chaque passe loupée, à chaque intrusion Bastiaise, à chaque offensive ralentie, à chaque frappe non-cadrée ou même pire, lors de la rencontre précédente contre Milsami : simplement à leur sortie du terrain (cas Monnet-Paquet).

Alors nous souhaitons vous rappeler le bon bilan de ce début de saison stéphanois : les hommes de Christophe Galtier ont atteint les phases de poule d'Europa League et vous offrent notamment 6 belles rencontres européennes dont 3 à Geoffroy-Guichard, ces mêmes hommes comptabilisent 7 points en championnat après 4 journées, soit autant que la saison dernière qui a vu l'ASSE finir dans le Top 5 Français pour la 3ème fois consécutive. Et ce, alors qu'il n'y a pas si longtemps que ça, NOTRE club luttait en Ligue 2 ou pour sa survie en Ligue 1 jusque dans l'ultime journée de championnat. Les temps ont changé et apparemment, les exigences aussi.

Or, à Saint-Etienne, dans le Forez, certaines valeurs doivent perdurer. Ne vous embourgeoisez pas, vous êtes dans la ville ouvrière, la ville minière et non la bourgeoise à 60km de là. Ici, personne n'est obligé de gagner, rien n'est servi sur un plateau, nous ne sommes pas nées avec une cuillère d’argent dans la bouche. Tout le monde doit se battre, défendre ses couleurs, honorer sa ville et redoubler d'efforts. Ce sont les valeurs chères à Saint-Etienne et c'est pourquoi nous sommes tous amoureux de cette ville, stéphanois de naissance ou "étrangers". 

On a pourtant essayer de comprendre ces siffleurs, comprendre leur mécontentement, mais impossible de leur donner raison. Siffler parce qu'on gagne un match ? Ça ne se voit nul part. 
Siffler parce qu'on gagne laborieusement un match ? Rappelons que cette rencontre contre Bastia mettait un terme à un marathon de 8 matchs du 30 juillet au 30 août et se jouait par plus de 35° à 14h. Une température que même certains supporters n'ont pas supporté dans les tribunes...

Siffler parce qu'on gagne laborieusement un match en supériorité numérique ? Soulignons que nous avons joué avec des joueurs blessés, pas vraiment en pleine forme puisque 4 d'entres eux ont contracté des blessures pendant la rencontre sans compter Bahebeck qui a rejoint les urgences à la pause. Aussi, pour rappel, il y avait une équipe en face, une équipe évoluant dans l'élite du football Français, avec ses qualités et sa hargne corse.
Siffler l'équipe adverse si vous voulez, ça permet de déstabiliser les joueurs visiteurs, de leur faire perdre confiance, de leur prouver que le Chaudron est hostile et imprenable, au lieu de ça, vous avez fait perdre confiance à VOS joueurs. Quel est l'intérêt ? Vous êtes mécontents du jeu proposé ? Vous pouvez ne pas les applaudir, mais en les sifflants vous desservez l'équipe que pourtant, vous souhaitez voir gagner. 

Mais Bravo, vous avez réussi à énerver le très posé Loïc Perrin, le fidèle Jessy Moulin et le guerrier Fabien Lemoine qui vous rappellent, au cas où vous l'avez oublié, que l'ASSE n'est pas le Real Madrid ni le Barça. Mais c'est une équipe en reconstruction, qui a enregistré 9 recrues, qui se bat avec ses armes en attendant que la mayonnaise prenne, qui a recruté beaucoup de jeunes joueurs et qui a fait une petite folie financière en fin de mercato.

Alors Messieurs, vous qui avez passé votre temps a utiliser vos mains pour siffler et conspuer VOS joueurs, tâchez désormais de les utiliser pour les applaudir, pour les encourager, pour suivre les chants, pour assumer le statut de meilleur public de France auquel vous êtes fier d'appartenir ... ou restez chez vous.


10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Article plus récent chevron_right
Infos billetterie Europa League
chevron_left Article plus ancien
La tuile pour Gradel !
keyboard_arrow_down Commentaires (262) keyboard_arrow_down