La revanche de Kévin Mayi

Pros | Publié le par Thomas | 6 commentaires
Classé comme espoir de l'AS Saint-Etienne, l'attaquant Kévin Mayi a finalement été libéré de son contrat cet été après un prêt à Niort. Le joueur de 21 ans s'est ensuite engagé au Gazelec d'Ajaccio, en Ligue 2, avec un petit peu d'amertume : "Franchement, ce départ a été un peu difficile pour moi. Ils m'ont appelé la veille de la reprise de l'entraînement pour m'informer que je n'étais plus dans le groupe pro et que je partais en réserve, regrette Mayi pour FranceFootball.fr. On m'a simplement indiqué que le club allait jouer le top 5 et qu'il valait mieux que je trouve quelque chose d'autre. Ce n'était même pas en mai ou en juin qu'on me l'a annoncé, sinon je serais parti plus tôt pour avoir la possibilité de faire toute la préparation estivale avec le Gazélec, ou ailleurs, car j'avais d'autres pistes. C'est toujours délicat d'arriver après la reprise de la compétition. (...) Je me souviens qu'au Tournoi de Toulon 2013, j'ai joué certains matches en tant que titulaire alors que Paul-George Ntep (aujourd'hui au Stade Rennais) était remplaçant.Après, le foot, ce n'est pas la course. J'ai envie de prouver à Saint-Etienne que je peux réussir."

Son ancien coéquipier Idriss Saadi (Clermont Foot) qu'il croise désormais sur les terrains de Ligue 2, n'a pourtant pas tari d'éloges envers lui : "Je connais parfaitement le joueur : il est explosif, percutant et amène de la folie devant. Il cherche toujours la profondeur. C'est quelqu'un qui a d'intéressantes capacités et encore une marge de progression importante. S'il continue de travailler, il a un très grand avenir devant lui. Avec Kevin, nous étions considérés comme les espoirs au poste d'attaquant, et puis, je ne comprends pas trop ce qui est arrivé, nous ne faisions plus partie des plans. Nous étions huit à peu près à pouvoir nous montrer au plus haut niveau (sont restés Zouma (Chelsea) et Diomandé), je ne vois pas vraiment quel est le projet du club. S'il n'y a qu'avec une personne qu'il y a une situation semblable, on se dit que c'est logique, mais là... Même nous, joueurs, sommes dans l'incompréhension !" a regretté Saadi sur le site internet du magazine.
Article plus récent chevron_right
L'ASSE a encore à faire à la justice
chevron_left Article plus ancien
Bayal, le leader par intérim !
keyboard_arrow_down Voir les 6 commentaires keyboard_arrow_down