Evect.fr

La Préfécture a ordre de frapper vite et fort !

Publié le par Tibo 81 commentaires
Mahamadou Diarra, le directeur de cabinet du Préfet de la Loire s'est confié sur le non-respect du huis clos lors de la rencontre entre Saint-Etienne et Rennes, à l'antenne de France Bleu Saint-Etienne Loire. Il explique notamment : "dans un contexte d'état d'urgence et d'élection nationale dans un contexte de menace terroriste élevé. Un fonctionnaire de police a été assassiné en milieu de semaine. Dans ces conditions, la priorité c'est la vie démocratique avant des contentieux qui concernent certains supporters."

Néanmoins, ce dernier veut désormais mettre tous les moyens en oeuvre pour identifier et sanctionner rapidement et lourdement les supporters ayant pénétré dans l'enceinte : 
"Il faut que tous les moyens soient mis en œuvre pour identifier ces personnes comme des relevés d'empreintes sur place. Il faut distinguer la procédure judiciaire qui revient au Procureur de la République et la procédure administrative. Si les personnes sont identifiées, et on est en train de travailler sur la vidéo-protection du stade et des alentours, les interdictions administratives de stade seront très fermes. Que ce soit dans la durée ou les modalités d'application. On sera très fermes dans les sanctions qui seront prises. La consigne qui nous a été donnée c'est d'avoir une procédure très rapide pour frapper fort".

Bien qu'aucun incident ne fut à déplorer durant la manifestation "express" des supporters. La principale préoccupation de la Préfecture de la Loire est donc d'identifier et de sanctionner rapidement les dangereux supporters... 
La Préfécture a ordre de frapper vite et fort !


81 commentaires
paf - Tue 25 Apr à 08h46

Re: D1 : Saint-Étienne - Rennes (34e j.) 
Article paru ce matin sur "poteaux-carrés" :

Passe-Partout est un ultra stéphanois ?

Rapportant
les premiers éléments de l'enquête, la Pravda du jour nous apprend que
les 250 ultras qui ont interrompu le huis clos du match Sainté-Rennes
sont entrés sans effraction dans le stade. Extraits.



"Dépêchés
sur place, les enquêteurs de police ont fait une drôle de découverte :
aucune des quatre portes du musée des Verts par lesquelles ils sont
passés – trois pleines et une grillagée – ne présente de trace
d’effraction. Ils se sont donc attachés à vérifier si elles avaient bien
été fermées. Y compris la porte d’entrée du musée niché dans un angle
du stade Geoffroy-Guichard.


L’analyse des premières bandes
vidéo confirmerait que l’AS Saint-Étienne n’a pas commis d’erreur en la
matière. Toutes les portes du stade ont bien été fermées avec des
cadenas. Seule l’entrée principale, surveillée par un service de
sécurité privé, ne l’était pas, laissant entrer au compte-gouttes les
rares personnes autorisées (joueurs, officiels, journalistes,
techniciens de télévision…).



Les premières conclusions
de l’enquête sont donc faciles à établir : les ultras avaient les clés
du stade. "On en est même sûr à 99 %", confiait un proche de l’enquête,
hier soir. Reste maintenant à savoir qui les leur a données. Le club
n’étant que locataire du Chaudron les jours de match, les regards se
tournent vers le propriétaire, Saint-Étienne Métropole. Les ultras
pourraient avoir bénéficié d’une complicité interne, ou externe,
c’est-à-dire venant d’un employé de l’une des nombreuses sociétés de
sous-traitance de l’agglomération stéphanoise.



Les
enquêteurs sont également arrivés à une autre conclusion : ce coup de
force était prémédité. Des vidéos montreraient clairement quelques
meneurs passer les consignes à leurs troupes avant l’intrusion : "Pas
de casse ! Pas de vol !" Visiblement conseillés par des avocats avant
de passer à l’acte, les intrus savaient qu’ils ne risqueraient pas
grand-chose s’il n’y avait pas d’infraction, de dégradation (et) ou de
vol. Pas d'infraction, donc pas de sanction pénale. D’un point de vue
juridique, l’infraction pénale n’est donc pas constituée.


L’identité
judiciaire a toutefois procédé à des relevés d’empreintes et d’ADN sur
les portes ainsi que sur que les culots des fumigènes craqués et
abandonnés dans la tribune. Une fois identifiés, les fauteurs de
troubles risquent des interdictions de stade. Le groupe des Magic Fans
encourt, lui, la dissolution. Le nombre de ses membres présents lors de
ce coup de force a été estimé à cent cinquante, contre cent pour les
Green Angels. Mais l’application de cette sanction radicale poserait un
problème concernant l’autre principal groupe ultra des Verts. Il s’est
autodissous le 7 septembre 2013."

Source : http://www.poteaux-carres.com/mobi/potin-P4020170425071855-Passe-Partout-est-un-ultra-stephanois-.html

 
Voir la suite des commentaires
vert glas - Tue 25 Apr à 08h44
Des forces de police ont été déplacées des points prévu par le plan de sécurité des bureaux de vote, laissant libre le champs à d'éventuelles attaques. On peut aller plus loin, si attaques il y avaient, les autorités n'auraient pas manquer d'interroger les meneurs de l'intrusion pour savoir si ils étaient pas complice des criminels et que leur tache n'auraient pas été de faire diversion. Stupide évidemment, mais en attendant que de souci pour les meneurs. Les interrogatoires c'est pas marrant, avec la brigade anti-terroristes, sûr que cela l'est encore moins.
atojava - Tue 25 Apr à 08h35
de toute façon il semblerez que la préfecture va l'avoir profond car il y a aucune effraction du musée les mec avez les clés de la porte    
du coup je sais pas trop se qu'il peuvent faire ,
cheupe - Tue 25 Apr à 08h18
J'écris car il y avait 69 commentaires sur cet article.... maintenant 70, je vais mieux :)
Vert80 - Tue 25 Apr à 07h57
Il fallait si attendre, pourquoi rentrais dans le stade alors que c'est un huis clos ? Ha oui pour faire voir au monde que nous sommes les meilleurs supporters, que le club est à nous. Ben vous n'avez rien compris et ne comprendrez jamais, j'ai TOUJOURS defendu les ultras mais merde les gars virez les fouteurs de merde, là nous allons tout droit vers deux huis clos et une grosse augmentation des tarifs dans les stades pour " punir " les supporters des tribunes populaires.
vous précipitez le foot en France dans ce que détestez le plus, le foot business a l'anglaise.
robrig - Tue 25 Apr à 07h11
quel rapport avec les attentats terroristes Mamahadou???
olivade13 - Tue 25 Apr à 07h07
Pourquoi  avoir  envoyé des Fumigénes . pendant le  Derby  ??  ..c'est INTERDIT pourtant ?? ....je  ne  comprends pas  la  comparaison  avec le terrorisme !! ...Respect et  sportivité ..soyez  ainsi  supporters  .....
macsim42 - Tue 25 Apr à 06h58
Y'en a plein le cul de cette bureaucratie qui étouffe nos libertés, de cette justice a deux vitesses où certains voyous se permettent de faire n'importe quoi et ne sont finalement que peut pénalisé. Je crois halluciné quand j'entends le préfet fou furieux pour ce genre d'incident... Pète un coup mon grand, la plupart des personnes qui sont rentré dans la tribune sont des pères de famille, des gens qui bossent, des personnes honnêtes quoi...!! et pas des terroristes. J'ai gravité dans le monde des "Ultras", mais je n'ai pas toujours partagé les idées et la mentalité de certains. Mais là à force, je me range du côté des Ultras. Je ne comprends pas tout cet acharnement de la LFP. Qui se rendra à GG si demain tout le stade est assis, ne chante plus, plus de tifo... Franchement qui continuera à s'y rendre régulièrement ?!!
jymy42 - Tue 25 Apr à 06h55
Ahurissant... 
mentalitaultra - Tue 25 Apr à 06h34
Il devient malheureusement plus dangereux en France d'etre supporter que d'être un politicien véreux (le labsus m'habite), il y à moins de risque à détourner l'argent public ou à se trimballer avec un kalash, que d'aller supporter son club de coeur.
Magicdu45 - Tue 25 Apr à 06h05
Merde alors... J'ai fais une visite du stade la semaine dernière.... Si j'ai laissé mon empreinte sur la porte, je vais aller en prison!!!!!!
J'aurais dus pousser la porte avec ma b...
Robinhood - Tue 25 Apr à 01h18 - Modifié Tue 25 Apr à 01h19
Attendez les gaziers, ce Mahamadou Diarra, il a joué dans quel club déjà ? Gaucher ou droitier ?Son contrat se termine quand? Car s'il est libre dans un mois, il faut foncer ! Bien renforcer le flanc droit, car à gauche il y a deja du très lourd.... 

durand - Tue 25 Apr à 01h07
 qu'à fait la police pendant ce temps, j'ai trainé du côté du stade il y avait des policiers pourquoi ne sont-ils pas intervenus? ll est vrai que certaines manifestations ne sont pas interdites, malgré les attentats terroristes, alors pourquoi deux poids, deux mesures ?
Driss42 - Tue 25 Apr à 00h51
Et oui c'est sa de mal faire son boulot on en subit les conséquence si Mr le préfet avait menée son enquête sur l'agression d'un stadier par un seul je dit bien un seul individu nous n'en serions pas la. Pas de huit clos, pas de viol du huit clos et pas d'enquête inutile qui stigmatise des simples ultra non violent comme terroristes. Inadmissible 
Burningheads - Tue 25 Apr à 00h41
En attendant les casseurs dans les manifs et ceux qui crament des voitures la nuit du 31/12 agissent en toute impunité .... Autorités de merde , fort avec les faibles , faibles avec les forts ...... .
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire