L'UNFP se moque de Caïazzo

Club | Publié le par Tibo | 51 commentaires
Voilà plusieurs semaines désormais que Bernard Caïazzo s'agite pour mettre en avant sa nouvelle idée, ou plus précisément son idée prise en Angleterre... Le Président du syndicat Première Ligue et du conseil de surveillance de l'AS Saint-Etienne rêve d'un boxing day à la Française. Par le biais d'une lettre humoristique au père noël, l'UNFP a répondu sèchement :

MON PETIT BERNARD,

Tu n’es pas sérieux, mon petit Bernard !

Avant de recevoir des cadeaux, il faut avoir été sage, tu le sais, et l’on ne peut pas dire que les présidents de clubs, en France, l’ont été et le sont encore aujourd’hui ! Dois-je te rappeler le non-respect des contrats et toutes les exactions qui vont avec – joueurs virés ou mis à l’écart quand ils refusent de prolonger -, l’article 507 de la Charte foulé au pied, les salaires des stagiaires qui n’atteignent que rarement le SMIC, etc. ?

Devrais-je également te rappeler, comme tu l’as mentionné dans ta lettre d’ailleurs, que l’UNFP n’est pas favorable à ce Boxing Day, non pas pour s’opposer au… progrès ( ?), mais parce qu’elle se fait l’écho des footballeurs professionnels qu’elle représente ? Ils veulent non seulement préserver ce moment en famille, mais aussi protéger leurs corps, si durement sollicités, tout autant qu’il leur est nécessaire « d’oublier » la compétition. Mettre au repos la tête et les jambes, comme je les comprends !

En revanche, moi qui passe mes vacances d’été dans votre si beau pays de France pour y faire pâturer mes rênes, j’ai toujours été étonné de voir vos championnats débuter si tardivement et ne pas profiter des beaux jours en juillet pour attirer, dans les meilleures conditions, ce nouveau public, ce public familial, qui ne demande qu’à être conquis, et qui, lui aussi, a tellement d’autres choses à faire, en fin d’année, qu’à courir les travées de vos stades en cherchant à se protéger du froid.

Enfin, je te rappelle que la Coupe du monde au Qatar en 2022, qui se déroulera en hiver, bouleversera les calendriers. Il serait ridicule d’ajouter le pire au pire.

Voilà, mon petit Bernard.

Mais il ne sera pas dit pour autant que tu n’auras pas de cadeau, car j’ai confiance en toi. Et je sais, surtout, que le président que tu es saura partager ce présent avec tous les membres de ton syndicat, voire même avec ceux de l’UCPF. C’est encore l’époque des vœux, non ?

Je suis donc heureux de t’offrir ce « Manuel pour un dialogue social réussi », qui deviendra, j’en suis sûr, ton livre de chevet.

 

Le Père Noël
Article plus récent chevron_right
#EvectsurActiv : Votre traditionnel rendez-vous !
chevron_left Article plus ancien
Santini croît au podium
keyboard_arrow_down Voir les 51 commentaires keyboard_arrow_down