Evect.fr

L'interview complète de Dimitri Payet

Publié le par Baptiste 0 commentaire
Dimitri Payet s'est confié dans une longue interview au Journal de l'île de la Réunion. L'attaquant Réunionnais de l'ASSE évoque notamment ses vacances sur son île natale, son altercation avec Blaise Matuidi lors du dernier match à domicile contre Toulouse, son avenir à Saint-Etienne et ses ambitions pour la saison prochaine. Après vous avoir proposé un morceau de cette interview (voir brève du 18 juin), envertetcontretous.fr vous la présente désormais dans son intégralité: "C’est toujours difficile de repartir de la Réunion à chaque fois. C’est d’ailleurs à cause de cela que je ne viens jamais en vacances pendant les fêtes. C’est un arrache-cœur. J’ai toutefois hâte de reprendre le contact avec le ballon. Je suis donc très heureux de rentrer sur Saint-Etienne. Nous démarrons un nouvel exercice avec de nouveaux objectifs. J’espère que nous ferons une bonne saison. Contre Toulouse, c’était un match d’une fin de saison chaotique. Il y avait de la pression, une relation tendue entre l’équipe et les supporters, la tension était palpable. C’était un malheureux coup de sang. J’ai écopé d’une mise à pied à titre conservatoire le lendemain du match. C’est de l’histoire ancienne. J’ai eu une amende. J’ai accepté la sanction parce que ce que j’ai fait n’a pas lieu d’être sur un terrain. J’essaierai de me faire pardonner à la rentrée. C’est fort regrettable pour nos nombreux supporters qu’un si grand club comme Saint-Etienne rame à retrouver sa place parmi les meilleurs du foot français. Ça fait deux saisons que nous nous battons pour le maintien. Il faut que ça change. Saint-Etienne est un grand club qui malheureusement, n’est pas à sa place depuis deux saisons. Il doit retrouver son rang. Comme tout grand club, Saint-Etienne dispose de personnes compétentes qui savent ce qu’il faut faire pour que nous ayons une équipe compétitive l’année prochaine. On se doit d’être ambitieux. À un moment, j'ai pensé à partir. J’ai lu comme tout le monde que Saint-Etienne avait besoin de vendre pour recruter après deux saisons galères. Et comme je faisais partie des joueurs qu’on envoyait déjà à droite et à gauche, j’y ai pensé, c’est vrai. Mais après l’annonce des dirigeants qui parlaient de dix puis huit millions d’euros pour me laisser partir, j’ai compris que j’étais intransférable, donc qu’ils comptaient toujours sur moi. Je suis sous contrat jusqu’en 2013 avec Saint-Etienne. Je me plais dans ce club, j’y suis très attaché. D’ailleurs, je n’ai jamais voulu partir. Personne de mon entourage n’a travaillé pour. Et puis il n’y a eu aucun contact avec Paris et Lille. Ce n’était que des rumeurs. Jouer à Paris est très intéressant car c’est un grand club. Mais je suis bien à Saint-Etienne qui est un grand club aussi. Les rumeurs de transfert en Allemagne, en Espagne ou à Kiev ? Je n’en ai pas eu vent personnellement, mais c’est normal en même temps ! Mon but est de faire au minimum trois ou quatre saisons dans le championnat de France avant de penser à l’étranger. Mes objectifs pour la saison prochaine ? S’imposer dans la première partie du classement serait bien pour Saint-Etienne. Nous devons y parvenir. Après, personnellement, ce serait idéal de réussir une saison complète car jusqu’ici j’ai plutôt vécu des saisons contrastées. Depuis deux ans, je ne suis pas loin des meilleurs passeurs du championnat. J’espère encore progresser dans ce domaine. Marquer plus de buts aussi, être plus décisif."
0 commentaire
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire