L'évolution de l'ASSE dans le temps

Pros | Publié le par Occitan Vert - Thomas - Tibo | 0 commentaire
De 1934 à nos jours, retrouvez l'évolution de l'AS Saint-Étienne en championnat, ainsi que quelques dates et faits importants de l'histoire du club dans une infographie complète créée par nos soins.
Article plus récent chevron_right
La billetterie pour AS Cannes - AS Saint-Etienne
chevron_left Article plus ancien
L'ASSE toujours dans la bonne moitié
0 commentaire
coco43
access_time mar. 31 déc. à 13h29
en 1997 et 1998 on a failli descendre en nationale
  0 réponse
keyboard_arrow_down Voir la suite des commentaires keyboard_arrow_down
le point du jour
access_time sam. 28 déc. à 18h35
ESSIEN A SIENTétienne? Saint-Étienne serait l’une des formations qu’il aurait pu rejoindre. Seulement, même une star en fin de parcours a un prix que les Verts ne peuvent se permettre. Essien, c’est encore 350 000 € euros par mois de salaire, carrément loin des 90 000 euros qui plafonne les rémunérations des joueurs stéphanois.

D’après nos confrères de But!, Saint-Étienne n’envisagerait pas vraiment cette piste pour pallier à l’absence de Diomande. Les Stéphanois étudieraient plutôt l’idée d’un retour de Guilavogui, clairement piégé par son transfert à l’Atletico Madrid.

Avec seulement 1 match de Liga dans les jambes, l’international français a besoin de retrouver d’enchainer les matchs pour accrocher une place dans le groupe de Dechamps pour le mondial 2014. Mais là aussi, les dirigeants de l'ASSE pourraient avoir du mal à réaliser un joli coup, Guilavogui marge désormais à 91 000 € de salaire/mois.
  0 réponse
Manu42
access_time sam. 28 déc. à 18h21
Merci super montage
  0 réponse
coco43
access_time sam. 28 déc. à 17h21
magnifique montage
  0 réponse
VertALyon
access_time sam. 28 déc. à 16h19
Superbe montage! On voit bien que 83 est l'année ou tout a basculé...
  0 réponse
Fabrice Blanc
access_time sam. 28 déc. à 15h34
Merci et bravo pour ce montage.
  0 réponse
le point du jour
access_time sam. 28 déc. à 13h40
aujoured'hui hommage à :JEAN MICHEL LARQUE

Carrière de footballeur

Capitaine emblèmatique des « verts », Jean Michel Larqué est, avec Hervé Revelli, le joueur le plus titré avec 7 championnats de France. Meneur de jeu très technique, mais aussi meneur d'homme, son apogée de joueur se situe en concomitance avec celle de son équipe. Si Saint-etienne a joué la final de la coupe d'europe en 1976, Larqué y est pour beaucoup ayant débloqué la situation contre Kiev et Eindoven à chaque fois sur coup franc. Une mésentente avec Robert Herbin le privera de la final de la coupe de France 1977. Titulaire en reserve, il ne sera donc que champion de France de 3ème division. Il part alors pour le PSG, devenant à 29 ans le plus jeune entraîneur de France. Pourtant les résultats ne seront pas à la hauteur. Se tournant vers le journalisme et devenant consultant pour France 2 et France Inter, il continuera de jouer en 3ème division au Racing pour son plaisir.


Carrière de journaliste sportif

Jean-Michel Larqué se reconvertit dans le journalisme sportif, rédacteur en chef du magazine Onze Mondial et fait partie de la Dream Team RMC depuis 2002 où il présente notamment chaque week-end les matchs à venir de championnat en s'appuyant sur son importante connaissance du football pour apporter un éclairage toujours nouveau sur les affiches qui se succèdent comme Larqué Foot et After Foot.
  0 réponse

Ajouter un commentaire

Veuillez vous connecter pour poster un commentaire