Evect.fr

L'écharpe Laine Historique arrive sur la boutique

Publié le par Thomas 0 commentaire
En cette période neigeuse sur Saint-Etienne, nous vous conseillons de sortir couvert et pourquoi pas, aux couleurs de votre club de coeur ! Ainsi la marque Sainté a élaboré un tout nouveau produit pour traverser l'hiver et pour vous tenir un peu plus chaud au stade. Vous pouvez ainsi dores et déjà commander votre écharpe en laine sur la boutique du site ou directement sur la page produit de l'écharpe. Elle est disponible, comme les autres écharpes, au prix de 15€. http://envertetcontretous.fr/shop/43-thickbox_default/echarpe-laine.jpg http://envertetcontretous.fr/shop/46-thickbox_default/echarpe-laine.jpg http://envertetcontretous.fr/shop/44-thickbox_default/echarpe-laine.jpg
0 commentaire
yark - Sat 23 Nov à 08h22
SUPERBE...! DE TOUTE BEAUTE, TRES BELLE REALISATION, J'achète.
Voir la suite des commentaires
Jonathangreen Blanchard - Fri 22 Nov à 21h30
JE LA VOUDRE BIEN
beubeu42 - Fri 22 Nov à 21h25
Elle défonce !
freddenver - Fri 22 Nov à 19h46
Elle est magnifique!!! Commande de suite!!!
kurko - Fri 22 Nov à 19h40
Pourquoi vous mettez du NOIR dans l ' écharpe ????????? cela rappelle la finale de 1976 !!!!!!!!!!
Guigui asse - Fri 22 Nov à 19h11
MAGNIFIQUE !! DU GRAND ART !! ;)
ALV
panth42 - Fri 22 Nov à 16h25
elle claque , toute simple , j'adore
blavert - Fri 22 Nov à 15h24
Superbe écharpe
- Fri 22 Nov à 14h09
Magnifique !!!
vertmisel fai - Fri 22 Nov à 14h02
Thomas ne dévoile pas toute la panoplie, des poètes se révèlent aujourd'hui !!! Ou alors une collection par semaine, sinon bonjour l'overdose !!!!!
sebcbien - Fri 22 Nov à 13h54
La couleur de l'espoir (vert) à notre âme était douce et brûlait chaque soir en vert et contre tous !!
vertmisel fai - Fri 22 Nov à 13h50
L'effet d'une écharpe sur Bayard !!!!!!!!!!!!!
bayard - Fri 22 Nov à 12h49
yes la mode en vert est indémodable!.

Les Soleils de Novembre :
Un beau ciel de novembre aux clartés automnales
Baignait de ses tiédeurs les vallons vaporeux ;
Les feux du jour buvaient les gouttes matinales
Qui scintillaient dans l’herbe au bord des champs pierreux.

Les coteaux de Lormont, où s’effeuillaient les vignes,
Étageaient leurs versants jaunis sous le ciel clair ;
Vers l’orient fuyaient et se perdaient leurs lignes
En des lointains profonds et bleus comme la mer.

Lente et faible, la brise avait des plaintes douces
En passant sous les bois à demi dépouillés ;
L’une après l’une au vent tombaient les feuilles rousses,
Elles tombaient sans bruit sur les gazons mouillés.
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire