L'ASSE peut-elle se passer de Perrin ?

Pros | Publié le par Tibo | 100 commentaires
Une fois n'est pas coutume, le capitaine de l'AS Saint-Etienne fait débat en ce début de saison. Pointé du doigt pour ses performances moyennes en ce début de saison, "capi" n'est plus la muraille des dernières saisons. Passage à vide temporaire ou véritable déclin ? 

L'obstination de Jean-Louis Gasset à le mettre titulaire laisse penser que le défenseur central n'est pas encore à 100%. Il faut d'ailleurs préciser qu'il est depuis le début de la saison régulièrement ménagé à l'entraînement, ce fut encore le cas avant Lille, en raison de douleurs récurrentes. Pierre Ménès a été le premier à lancer les hostilités après Lille : "Pour Sainté, c'est un coup d'arrêt dont le symbole est Loïc Perrin. Alors je sais bien que c'est le capitaine emblématique des Verts et une légende à Geoffroy-Guichard mais son début de saison est très difficile et il a clairement failli aujourd'hui." 

Denis Balbir a lui un discours plus policé sur ButFootballClub, mais évoque lui aussi les soucis rencontrés par l'emblème stéphanois : "Pour parler du début de saison de manière plus générale, les prestations de Loïc Perrin sont le point épineux du dossier stéphanois. Aujourd’hui, il y a des critiques sur un garçon qui n’est pas censé être critiquable, qui ne peut pas et ne doit pas l’être… Maintenant, comme tout le monde, il a des défaillances. Loïc est rentré dans une saison difficile pour lui. On l’a senti dès l’entame. Actuellement, il manque de vitesse d’intervention, ne fait pas toujours les bons choix… C’est indéniable qu’il est en baisse au niveau de ses performances. Maintenant, j’ai lu certains propos déplacés le concernant. Pour moi, il est impossible d’envoyer quelqu’un comme ça en tribune ou au placard. Il est bien trop important aux yeux du club et des supporters. C’est le capitaine, un enfant de Saint-Etienne. Je pense qu’il faut lui faire confiance. Il a de l’expérience et doit savoir ce qui ne va pas."

En revanche, Loïc Chavériat lui, opte clairement pour maintenir la confiance à Perrin, persuadé que ce dernier va se refaire la cerise durant la trêve et retrouver rapidement un niveau plus conforme à son potentiel : "Il est dans une mauvaise passe. Ça arrive. On ne peut pas toujours être à 100%. Mais de là à le remettre en question… On a besoin de lui. C’est notre capitaine. C’est un homme de vestiaire. Il va se remettre en question et il va sortir de cette mauvaise passe, j’en suis certain. Il va se redresser. Je ne m’inquiète pas. C’est un grand professionnel. J’ai entière confiance en lui. La trêve internationale va lui faire du bien. Il a un mental de fou. Il va rebondir."

Le débat est donc ouvert, donnez-nous votre avis.
Photo de Loïc Perrin
chevron_right Voir la fiche de Loïc Perrin
Article plus récent chevron_right
Batllès courtisé par un club de Ligue 2
chevron_left Article plus ancien
DOCU - Gueules noires, cœurs verts
keyboard_arrow_down Voir les 100 commentaires keyboard_arrow_down