Evect.fr

L'ASSE ne fait pas tomber le record d'affluence du Chaudron nouvelle version

Publié le par Tibo 15 commentaires
41 492 supporters se sont tassés dans le Chaudron pour la réception de Manchester United. C'est plus que lors du précédent record en Coupe d'Europe, datant du 5 mars 1980. A l'époque, 38 217 personnes avaient assisté au quart de finale aller de la Coupe UEFA face au Borüssia Mönchengladbach.

L'AS Saint-Etienne a donc fait tomber ce record, mais pas celui de la meilleure affluence dans le Chaudron rénové pour l'Euro 2016. En effet, la rencontre de rugby entre Clermont et les Sarracens avait rassemblé 41 500 spectateurs officiellement. 
Lors de la dernière journée de la saison 2015-2016 le LOSC avait attiré 39 550 spectateurs, meilleure affluence d'un match de foot depuis la dernière transformation du stade.
Bien entendu le LOSC détient à jamais le record de spectateurs à Geoffroy Guichard avec 47 770 personnes lors d'un quart de finale de Coupe de France en 1985, l'ASSE était alors en D2.

Tags :

15 commentaires
Alex0907 - Thu 23 Feb à 19h33
C'est bête de ne pas battre le record pour 9 places.
Voir la suite des commentaires
Preda42 - Thu 23 Feb à 19h01
Les gars , du haut de mes 17ans, j’adore quand vous nous racontez vos année passez a supporter les verts ! C'est grâce a vous qu'on en est la aujourd'hui avec notre publique magique !!! Merci !
papavert - Thu 23 Feb à 13h17
Ah ce match de Monchen....quelle misère.On abreuvait leur immense gardien (Klein ,ou un truc comme çà) de longs centres aèriens dont il se délectait et on se faisait contrer tout le match. Hé hop ,terminé de nos illusions....
newt42 - Thu 23 Feb à 13h09
J'y étais contre Lille en 1985 et à mon avis on était bien plus que  47770 personnes !!
le point du jour - Thu 23 Feb à 12h51
En allant jouer  a caen nolan va passer faire du tourisme en bretagne ;( nolan en bretane :-)

"Les roux "présents partout dans le monde

Parti à la rencontre de ses semblables en Bretagne et un peu partout
en France, le photographe, installé au sud de Rennes, en a tiré une
série de portraits qu’il exposera du 1er mai au 15 juin à l’aéroport de Rennes.
« Certains ont refusé de me rencontrer, m’indiquant que cela ne servait
à rien de remuer le couteau dans la plaie. Mais beaucoup de personnes
ont compris l’intérêt de ma démarche », assure Pascal S.

ANO - Thu 23 Feb à 12h42 - Modifié Thu 23 Feb à 12h44
Commentaire supprime
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire