Evect.fr

L'ASSE met les choses au point dans le dossier Carvalho

Publié le par Tibo 30 commentaires
L'AS Saint-Etienne a publié un communiqué officiel sur son site, afin de démentir les informations publiées dans la presse ce matin (Parisien - AFP), concernant une saisie d'une partie du capital du club de Saint-Etienne. 

"L'AS Saint-Etienne entend démentir formellement l’information publiée ce jour dans certains médias, selon laquelle l’Etat aurait saisi une partie de son capital.
 
En effet, Adao Carvalho n’est pas et n’a jamais été actionnaire de la SASP ASSE Loire, qui gère l’AS Saint-Etienne, ni de la société ASSE Groupe qui détient 88% de la SASP ASSE Loire, le reste du capital étant, pour sa majeure partie, détenue par l’association sportive. Autant d’éléments que chacun peut constater en consultant les statuts de ces sociétés, disponibles au greffe du tribunal. Les attestations des commissaires aux comptes, jointes à ce communiqué, en apportent également une autre confirmation indiscutable.
 
En outre, l’action engagée par le Procureur de la République de Saint-Etienne à l’encontre d’Adao Carvalho, après une première condamnation de ce dernier, ne concerne absolument pas le capital du club.
 
L’AS Saint-Etienne reste donc totalement étrangère à cette procédure. Toute autre interprétation reviendrait à procéder par amalgame ou traduirait une méconnaissance totale du fonctionnement des sociétés commerciales."

Par ailleurs, le club peut s'appuyer sur une attestation des commissaires aux comptes, stipulant qu'aucun mouvement d'action concernant Adao Carvalho n'a été identifié, et ce, depuis la constitution de la société ! 

Tags : ,

30 commentaires
letcheque - Tue 04 Oct à 22h04
Ca me fait penser à cette histoire d'arnaque à la sécurité sociale sortie il y a quelques années. L'ASS ne payait pas les cotisations de certains employés je crois. Et oui, le foot est un milieu pourri, et l'ASS n'est pas exempte. Mais on est quand même des petits joueurs par rapport à d'autres clubs espagnols, anglais, italiens, et je ne veux nommer personne.
Voir la suite des commentaires
jojovert - Tue 04 Oct à 13h49
Roro qui a piqué les parts de carvalho ne desarme pas   club acheté avec de l argent blanchit à l époque cela ne l a pas derangé     toujours aussi  drole la langue de bois !!!!
evect76 - Tue 04 Oct à 10h53
Il y a quand même une chose qui n'est pas claire. C'est que l'ASSE de son coté dit, que cette affaire ne les concerne pas. Ok. Mais il y a quand même 22% des parts de l'ASSE qui sont apparemment dans la nature et qui ont été acheté avec de l'argent frauduleux. Si quelqu'un achete un bien avec de l'argent sale, le fisc saisi les biens de la personnes. C'est aussi simple que cela, même si la personne n'était pas au courant. La personne a été lésée mais dans ce genre d'affaire, la machine judiciaire plus l'administration fiscale, c'est l'Etat tout puissant qui finit par avoir raison.
louloulebretonvert - Tue 04 Oct à 10h46
attention moi mon frere est journaliste  et les journalistes  ne sont pas tous des pourris  je refuse cet amalgame
Papiantigone - Tue 04 Oct à 08h04 - Modifié Tue 04 Oct à 08h04
L'expérience devrait pourtant apprendre aux journaleux qu'en matière financière il faut se garder de publier n'importe quoi,sans avoir tous les éléments en main ! Alors,attendons que la justice dans sa grande lenteur ait bouclé l'instruction ! Et là, nous saurons le fin mot de l'histoire ! 
sebcbien - Tue 04 Oct à 05h49
Attention le pseudo verglas est un lyonnais.
cloclo4243 - Mon 03 Oct à 22h58
rien a dire toujours les memes ces journalos des vrais charlots!!
LARIOS - Mon 03 Oct à 22h23 - Modifié Mon 03 Oct à 22h54
les journalistes devrait déjà vérifier leurs dires..c'est la moindre des choses..quel manque de professionnalisme de ces gens qui se croient plus intelligent que tous, donneurs de leçons de moral et garant des us et coutumes..^^  et protecteur de la matrice.^^.ALV
kop nord - Mon 03 Oct à 22h22
putain Roro jette moi tes lunettes noires et refais toi le visage que tu ressembles a un mafieux ! pas étonnant qu'on est toujours englué dans des affaires pas possible avec ce look....lolll
dallasace7 - Mon 03 Oct à 22h14
il n'y a que les dirigeants et le club qui connaissent vraiment le fond de l'histoire,et surtout M Romeyer alors les journalistes arrêtaient de dire n'importe quoi, bandes de rapaces.....
EyssBeric - Mon 03 Oct à 21h28
Ça traîne et ça traîne encore cette affaire... vivement le dénouement.
le point du jour - Mon 03 Oct à 21h08
Donc tout journaliste ou bonimenteur vecteur de mensonge risque pour ses abatits, je me propose perso d'administrer uen fessee.
evect76 - Mon 03 Oct à 20h08
Que ce soit l'ASSE ou pas, c'est un communiqué pour se defendre. Mais de là à considerer l'affaire comme close ou comme n'ayant rien à voir avec l'ASSE, ils poussent un peu puisqu'il s'agit justement des parts du club qui sont au centre de l'affaire. Ils se considerent à la fois comme juge et partie. Il y a une affaire qui est instruite et personne ne peut dire ce que la justice decidera. Alors faire le jugement avant les juges, c'est un peu gonflé.  
gratouille37 - Mon 03 Oct à 19h56
ouf....j'ai cru au pire......
vert glas - Mon 03 Oct à 19h41
Sur la forme oui, mais sur le fond l'argent《sale》a néanmoins aidé Romeyer à acquérir des parts. 
Un peu le principe du recel. Ce qui intéresse les juges : c'est d'où vient l'argent et où est il allé. Après c'est une question que ce pose les juges : D ou Y le savait-il que cet argent était《sale》. 
l'image est osée je sais, mais comme pour la drogue : l'état saisi l'argent et la drogue après il s'intéresse aux personnes concernées par l'affaire. 

Quoique dise Caiazzo, si l'état veut pousser l'affaire : l'Asse serait ennuyé, ne serait-ce que par des perquisitions dans les bureaux et les auditions des actionnaires. 


Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire