Jacques Santini évoque le derby

Pros | Publié le par Florian | 18 commentaires
À vingt-quatre heures du coup d'envoi de la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et l'AS Saint-Étienne, Jacques Santini s'est confié sur la rencontre à venir dans les colonnes du Progrès

"Au match aller, le pauvre Stéphane a été fusillé. On sentait, à l'échauffement, dès les premières minutes, que le match était presque perdu d'avance pour elle, pour les raisons que l'on a sues après. Hélas, Garcia n'a pas survécu, sa tête était coupée bien avant ce match. Lorsqu'une équipe ne répond plus à son entraîneur, cela se sent. Dommage car, à mon sens, Garcia aurait pu apporter de bonnes choses. Au fil du temps, on avait le sentiment qu'il était de plus en plus seul au sein de l'ensemble du club (...) Julien Sablé n'aurait pas eu les mêmes problèmes s'il avait pu s'appuyer sur l'effectif tel qu'il est constitué actuellement. Lorsqu'on prend des internationaux, on change de manière positive le visage de l'équipe. Jamais je ne me serais séparé de Beric. Pour une équipe comme l'ASSE, il est quasiment indispensable. Perrin et Hamouma sont de retour de blessure. De l'équipe battue lors du dernier derby, il ne reste plus grand monde. L'ASSE peut remercier Jean-Louis Gasset, c'est lui qui a su convaincre tous ces internationaux de rejoindre l'ASSE. L'ASSE a désormais une belle équipe qui ne sera pas loin de la sixième place, éventuellement qualificative à la Ligue Europa. Le maintien ? Pour descendre, il faudrait que les mecs le fassent exprès. Pour cette fin de saison, on peut regretter que l'ASSE ait raté l'opportunité de poursuivre sa route en Coupe de France."
Article plus récent chevron_right
Subotic a déjà tout compris sur le derby !
chevron_left Article plus ancien
Chavériat salue le mercato des Verts
keyboard_arrow_down Voir les 18 commentaires keyboard_arrow_down