Huis clos : L'ASSE explique pourquoi elle retire son appel

Pros  #ASSESR   | Publié le par Tibo | 75 commentaires
L'AS Saint-Etienne avait décidé de faire appel de la lourde sanction de la Ligue de Football Professionnel à son encontre, qui n'est que la nouvelle d'une longue série. Mais finalement, le club du Forez a fait marche arrière et explique cette décision par les récents événements en Ligue 1 notamment, dans un communiqué publié sur son site officiel.

"Les incidents survenus ces derniers jours dans des stades de Ligue 1 sont tellement graves que l’ASSE, soucieuse de défendre des valeurs de fraternité et de fair-play, a décidé de se désister de l’appel interjeté à l’encontre de la sanction de la Ligue de Football Professionnel (LFP).  Dans un contexte de violence et d’incivilité intolérable, le club se doit d’avoir une démarche responsable.
 
En conséquence, l’audience en urgence, prévue ce jeudi par la Commission supérieure d’appel de la Fédération Française de Football (FFF), a été annulée et le match face à Rennes se déroulera à huis clos, ce dimanche 23 avril (17h), au stade Geoffroy-Guichard.
 
L’ASSE veut promouvoir le football festif et populaire auquel tous nos supporters ont montré leur attachement cette saison, notamment lors des matches d’UEFA Europa League.
 
Le club condamne une nouvelle fois l’acte isolé et irresponsable à l’origine de la blessure grave de l’un de ses collaborateurs et dont l’auteur n’a toujours pas été identifié. En outre, il regrette que la sanction de la LFP, inadaptée et particulièrement injuste, pénalise tout le Peuple Vert mais aussi l’équipe professionnelle qui s’apprête à disputer un match à domicile décisif pour la fin du championnat.
 
Compte tenu du préjudice subi par l’ensemble de nos fidèles supporters, chaque abonné grand public 2016-2017 bénéficiera d’une invitation pour un match de son choix, hors rencontres de gala, lors de la saison prochaine."
Article plus récent chevron_right
Entraînement : quelques jeunes et beaucoup d'absents
chevron_left Article plus ancien
Varrault prolonge le plaisir
keyboard_arrow_down Voir les 75 commentaires keyboard_arrow_down