Evect.fr

Herbin craint la catastrophe

Publié le par Tibo 49 commentaires
Robert Herbin n'a pas vraiment apprécié la prestation stéphanoise face au Paris Saint-Germain et on peut aisément le comprendre. L'ancien entraîneur des Verts a hâte que la saison s'achève mais confie également ses craintes pour l'avenir dans les colonnes du Progrès. 

"Ce 5-0 à domicile est difficile à digérer. Il était temps que le match se termine car nous aurions pu encaisser deux ou trois buts de plus. Il est temps aussi que la saison s’achève. Mais il reste deux matches à disputer ! Encaisser un but au bout de deux minutes, c’est la preuve que les joueurs n’étaient pas vraiment concentrés. Contre un adversaire aussi redoutable que le PSG, ça a compliqué la situation d’entrée. Il a pris le dessus et nous n’avons jamais été capables d’avoir une réaction. Ça m’a rappelé le match retour contre Manchester où nous avons encaissé un but rapidement. Dès lors, les dés étaient jetés. Je me demande aussi comment on a pu laisser Cavani disposer d’une telle liberté. Il marque un but superbe de la tête. Je répétais cela les saisons précédentes au sujet d’Ibrahimovic. Je ne sais comment les rôles étaient distribués mais la première chose à laquelle on doit s’attendre face à Paris, c’est de subir. Il ne faut pas se découvrir, chercher à résis
ter. Nous n’avons pas su le faire. C’est un match qui nous a rabaissés car nous avons manqué de détermination. Peu de joueurs ont tenté des choses. Avant la rencontre, il y a eu beaucoup d’amabilités et ça me gêne. J’étais très déçu à la fin du match. La saison se termine en jus de boudin. Cette équipe stéphanoise a souvent été déconcertante. L’avenir est inquiétant, je crains la catastrophe."

Tags : ,

49 commentaires
Duc - Tue 16 May à 17h32
Schmidt, entraîneur de Mayence.Un parcours à la Christophe GaltierNé à Naters en Suisse, Martin Schmidt a pourtant débuté sa carrière d’entraîneur en Allemagne. Le 1er juillet 2010, il devient l’adjoint de Thomas Tuchel, une date qui va marquer le début d’une collaboration longue et fructueuse entre les deux hommes et ainsi permettre au jeune entraîneur d’apprendre le métier. Cependant, quatre ans plus tard, à la surprise générale, Tuchel est démis de ses fonctions par la direction du club malgré une saison réussie (Mayence termine 7ème de Bundesliga). La saison suivante, c’est Kasper Hjulmand qui prend alors les commandes de la formation allemande mais face aux résultats catastrophiques de l’équipe, il est limogé seulement quelques mois après son arrivée. Dans une impasse, la direction du club choisit donc, faute de mieux, d’élever Schmidt au rang d’entraîneur principal en février 2015 afin de redresser l’équipe qui flirte alors avec la zone de relégation.La prise en main de Schmidt provoque alors un changement radical puisque le club termine finalement 11ème en championnat, échappant ainsi à une descente en seconde division. Satisfaits des bons résultats de l’équipe, les dirigeants de la formation allemande choisissent donc de maintenir leur confiance en leur nouvel entraîneur dès la saison suivante. Un choix payant puisque Mayence terminera sixième de Bundesliga à l’issue de l’exercice 2015-2016, se qualifiant de ce fait pour l’Europa League.Passé d’entraîneur-adjoint à entraîneur principal puis du bas de tableau à la Coupe d’Europe, Martin Schmidt possède sans conteste un parcours atypique, qui par ailleurs se trouve être étrangement similaire à celui d’un certain Christophe Galtier…Une philosophie de jeu exigeante mais efficaceQuelque soit le successeur de Galtier, il doit proposer un jeu attrayant. Il s’agit là d’une condition sine qua non, née de la volonté de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo d’offrir plus de spectacle au peuple vert. Un critère d’évaluation que Martin Schmidt remplit pleinement.Dans le sillage de ses prédécesseurs à Mayence tel que Thomas Tuchel ou encore Jurgen Klopp, l’entraîneur Suisse propose un jeu offensif basé sur un pressing intense pratiqué très haut sur le terrain. Si ce système demande beaucoup d’efforts aux joueurs qui sont forcés de courir énormément, celui-ci a fait ses preuves et particulièrement en Ligue 1. En effet, Marcelo Bielsa, adepte de ce style de jeu, a prouvé lors de son passage à Marseille qu’il était tout à fait possible de l’appliquer avec succès en France. Tout aussi convaincant, Sergio Conceiçao utilise cette méthode avec le FC Nantes, pour le succès que l’on connaît, relégable en début de saison les canaris font aujourd’hui office de concurrents directs pour les hommes de Christophe Galtier.Cependant, le travail d’un entraîneur ne peut pas se résumer uniquement à son style de jeu et doit aussi prendre en compte la capacité que ce dernier a à faire progresser ses joueurs. Dans ce domaine là, un cas parle plus que les autres à Mayence, c’est celui de Yunus Malli. En effet, le coach helvète a totalement métamorphosé le milieu offensif turc en le transformant en un véritable maître à jouer. Par comparaison, Malli comptabilisait déjà 10 buts en 73 matchs toutes compétitions confondues en près de 4 saisons passées au club, mais avec la nomination de Schmidt en tant qu’entraîneur principal le turc est devenu beaucoup plus efficace puisqu’il a par la suite inscrit 28 buts en 95 rencontres. Un écart de statistiques qui montrent à quel point le technicien suisse a permis de faire progresser le milieu offensif de 25 ans. On peut donc imaginer ce qu’il serait capable de faire avec des joueurs comme Oussama Tannane ou encore Bryan Dabo chez les verts.Martin Schmidt est également un fin tacticien capable de s’adapter à l’adversaire et de réaliser de formidables coups d’éclat. Les Munichois peuvent en témoigner, eux qui ont connu leur première défaite à domicile de la saison 2015/2016 face aux hommes du coach suisse en étant battus 2 buts à 1 à l’Allianz Arena.Un entraîneur sensible aux valeurs du peuple vertEnfin, Schmidt partage les valeurs du club stéphanois, aspect important aux yeux de tout bon supporter des verts. En effet, ce n’est pas à lui qu’on va apprendre la valeur du travail puisqu’il a été mécanicien pendant près d’une dizaine d’années avant de rejoindre Mayence. Travailleur acharné, l’entraîneur Suisse est aussi exigeant avec ses joueurs qu’il l’est avec lui même.Aujourd’hui âgé de 50 ans, il n’oublie pas d’où il vient et reste fidèle à ses racines. Ce n’est pas ses joueurs qui diront le contraire puisqu’ils ont été invités à camper dans les Alpes Suisses non loin de chez lui lors d’un stage de mi-saison, le tout à 2700 mètres d’altitude. De plus, le manager du club allemand est très proche des ses hommes à tel point qu’ils les a présentés à sa famille à l’occasion de ce même stage en Suisse. Un esprit familial qui coïncide avec l’état d’esprit fraternel et solidaire véhiculé par le club stéphanois.Un rôle de bâtisseur, un style de jeu alléchant et des valeurs humaines communes à celles du club, Martin Schmidt a donc tout pour séduire les dirigeants stéphanois. Qui plus est, son contrat arrivera à son terme en juin 2018 ce qui pourraient pousser la direction du club allemand à écouter des propositions extérieures
Dayka - Tue 16 May à 17h04
J' en connais un pas loin dans le 69 qui doit bien se foutre de notre gu..e

Vertolive - Tue 16 May à 17h02
Faut espérer que le club ne va pas vers une Nième crise.
vertefibre - Tue 16 May à 16h59
Mon ami HERBIN en tant que grand connaisseur de foot annonce une catastrophe, moi il y a trois mois ,il y a qu'à lire mes posts; j'annonce plus qu'une catastrophe, moi j'annonçais après l'ère GALTIER la mort du club, la descente en ligue 2 serait une catastrophe, mais moi je vois la disparition pure et simple de ce club vu l'incompétence de nos présidents.
mentalitaultra - Tue 16 May à 16h54
En réalité il n'y à aucun projet, aucune anticipation de la part de nos dirigeants. Sinon il aurait anticipé le départ de Galtier et préparé sa succession.. J'ai bien peur que l'an prochain on ne se batte pas pour l'EL, mais pour éviter la Domino's Pizza.. 
dallasace7 - Tue 16 May à 16h40
pas d'investisseur pas de pognon donc pas de bons joueurs,preuve il vont visionné des joueurs en nationale ou L2,et ils vont attendre de vendre Ruffier...Malcuit..pour boucher le trou de la caisse,Ruffier sera remplacé part Jessy Moulin et malcuit par Ronael Gabriel, Amouma part Bamba,Soderlund par Maupay,il prendront un bon joueur de L2pour remplacé Veretout,Saivet part Tannane (si il revient) pour le reste je sais pas mais c'est triste
fabio42 - Tue 16 May à 16h25
Le site peuple vert ce dit bien informé et annonce qu'aucune short liste n'existe et que le club va se donner le temps pour choisir l’entraîneur..Ca veut donc dire que si ils sont vraiment dans le juste c'est pire que ce que je croyais.. car depuis le 22 mars et le premier contact avec Galtier ou il a annoncé vouloir arrêter, le club n'aurait absolument rien anticipé ??? j'ai un peu du mal à y croire sinon on est vraiment des clowns pour le coup.. et ca me fait vraiment peur pour la saison prochaine.. ca voudrait donc dire qu'on a pas encore de staff et donc qu'on a pas travailler a la prépa de la saison prochaine ( Mercato, Prépa physique, Stage, Match amicaux, objectifs, etc)
yark - Tue 16 May à 16h19
L'on ne peut réaliser un Mercato convaincant sans Argent et sans 1 minimum d'Ambition, en engageant des JOUEURS à la valeur reconnue qui apporteraient 1 gros plus en terme de qualité Technique à l'effectif, plutôt que d'engager des JORGINHO, SODERLUND, DABO etc....! qui sont (vu leurs indisponiblilités et déficiences majeures) la plupart du temps juste là pour faire le nombre et n'apportent strictement aucune plus Value à l'effectif.
bonolulu - Tue 16 May à 16h18
On est deux Robby ! Mais moi je crains la catastrophe depuis 6 mois !!
yark - Tue 16 May à 16h14
la plus grande inquiétude règne en effet ROBBY chez les supporters de L'ASSE qui craignent que l'avenir fort guère réjouissant ne s'assombrisse encore davantage, vu le fort peu de Motivation et d'envie de certains JOUEURS cadres d'aller au combat, pour défendre chèrement nos couleurs.....!
FORZANAPOLI - Tue 16 May à 16h13
il a raison comment certains croit encore a un redressement la saisonn prochaine qui va venir qui va entrainer ça fait longtemps que sa couve et puis roro tant qu il sera la faut rien espérer une pince il pense qu a sa gueule il croit être un président a vie faut le dégager maintenant arrêter d être un gentil club populaire on est dans le trou bien gentil les tifos mais il fallait leur mettre la pression lui il regardait il se marrait rien a foutre de nous il a son jouet et puis pour demain franchement pas la peine de se déplacer moi perso j ai fait un cote score 6 0 pour monaco il font pitier toute la saison il nous on ridiculiser et leurs discours de merde pour nous  endormir du flan je croit a plus rien sans compter tout les départs si il trouve preneurs les pogba et compagnie même en national il on pas leur place et en ligue deux alors la c est pire dégager tous et roro le premier 
saber42 - Tue 16 May à 16h12
Cette saison les joueurs ont fait comme  les politiciens,parler dans le vent jamais d'action et on se fait entuber.😉 
minarose - Tue 16 May à 16h05
Je suis dubitatif quant à l'avenir de notre équipe. Les deux radins fauchés n'ont pas les moyens de reconstruire mais ils ne veulent pas lâcher leur petit bijou et pouvoir. Ha l'égo!!!!

La seule solution serait qu'ils vendent le club ou devenir minoritaires mais de cela ils n'en veulent pas. Alors ce qu'il reste c'est la pression populaire la saison prochaine parce qu'ils ne lâcheront rien sans cela.
paulo - Tue 16 May à 15h46
Galtier va se reposer 4 mois et va revenir, ils vont mettre Battles
Papiantigone - Tue 16 May à 15h41
Et nous sommes de plus en plus nombreux a etre inquiet ! 
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire