Hamouma se remémore son échec à Sochaux : "Je me souviens encore de cette phrase..."

Pros | Publié le par Thomas | 20 commentaires
Issu de la génération 87, Romain Hamouma a fréquenté Mevlut Erding et Jérémy Menez durant son lycée et sa formation de footballeur au FC Sochaux. Mais pour l'actuel stéphanois, les choses ont été un peu plus compliquées que pour les deux autres. 

Non retenu par le club de Montbéliard, il rejoint en 2005 et à 18 ans la CFA et le Racing Besançon. 4 saisons plus tard, il rallie la Mayenne et le Stade Lavallois pour jouer dans l'antichambre du football hexagonale. 

Après un recrutement à un peu plus d'un million d'€ par le Stade Malherbe de Caen, il rejoint à 25 ans le Forez. Stéphanois depuis 2012, il jouit du plaisir d'être footballeur professionnel dans un club populaire. Dans ASSE-Actus, il évoque sa volonté de prendre du plaisir avec un ballon rond et se remémore sa formation dans le Doubs :

"Quand le FC Sochaux ne m'a pas conservé en centre de formation, on m'a dit que jouais trop à l'instinct. Je me souviens encore de cette phrase. Je n'ai jamais accepté ce reproche car, pour moi, chaque footballeur a une part d'instinct. Si on doit prédire tout ce qui doit se passer, on perd l'essence du football."

Désormais, il compte 190 matchs de Ligue 1 et 167 toutes compétitions confondues sous le maillot vert.
Photo de Romain Hamouma
chevron_right Voir la fiche de Romain Hamouma
Article plus récent chevron_right
Malcuit un joueur sous côté
chevron_left Article plus ancien
Gradel de retour en Ligue 1 ?
keyboard_arrow_down Voir les 20 commentaires keyboard_arrow_down