Ghoulam a compris le derby

Pros | Publié le par Tibo | 0 commentaire
Et c'est malheureusement bien le seul qui semble saisir, l'importance et l'environnement spécial d'un derby à Saint-Étienne. Le natif de Montreynaud s'est exprimé aujourd'hui dans les colonnes du Progrès : "Je ne sais pas s’il y a un mot pour être plus que déçu. Je suis dépité. Je suis Stéphanois, j’attendais cette rencontre avec impatience. On perd encore, au bout d’un moment ça devient vraiment rageant. Ce qui me fait enrager, c’est de perdre et de voir les Lyonnais heureux après avoir marqué leur but. C’est un double coup de massue qu’on reçoit sur la tête. J’espère qu’on va rapidement se ressaisir pour oublier cette défaite. Même si elle va peser, je sais qu’on va se relever. Mais en tant que Stéphanois, je suis vraiment abattu. Les Lyonnais, eux, étaient souvent au sol en train de « pleurer ». D’habitude, ils nous rentrent dedans, là ce fut l’inverse. Mais à côté de ça, on a manqué de justesse technique, de percussion, c’est ce qui aurait pu faire la différence. Mon accrochage avec Umtiti ? C’est ça le derby, ça fait partie du jeu. Quand un adversaire fait du mal à un de mes coéquipiers, ça m’énerve tout de suite. Encore plus quand c’est un Lyonnais. Ils ont commencé à parler, à sortir des phrases. Comme je suis Stéphanois, je trouvais ça normal de riposter." Que le reste de l'équipe s'en inspire, sans tomber dans l'excès comme Alonso. Un esprit de combat, l'envie de faire mal à l'adversaire, de lui rentrer dedans... C'est ce qu'il faudra avoir au match retour à Gerland, en commençant par le capitaine de l'équipe. Souvent désigné comme l'enfant du Forez, mais qui au vu des déclarations d'avant derby, n'a pas suffisamment baigné dans cette culture anti-Lyonnaise !
Article plus récent chevron_right
Perrin : "Repartir sur une nouvelle série"
chevron_left Article plus ancien
Gradel de retour à Leeds ?
keyboard_arrow_down Voir les 0 commentaire keyboard_arrow_down