Evect.fr

Formation, ton univers impitoyable

Publié le par Tibo 14 commentaires
Plus les années passent, et plus les clubs Français - essentiellement ceux disposant d'un gros budget - dépensent des sommes importantes pour de jeunes joueurs. Si par le passé, un pacte de non agression existait entre les clubs Français, il n'est désormais plus vraiment respecté comme le rapporte Abdel Bouhazama, ancien formateur à l'ASSE aujourd'hui en charge du centre de formation du SCO Angers. 

L'argent, la concurrence, les rivalités sportives se répercutent désormais sur les centres de formation :

"Par déontologie, les gens doivent se présenter. Il y a un pacte de non agression entre les clubs français. Aujourd'hui, il est un peu écorné car des clubs comme Monaco, Rennes ou Lille ont de l'argent, et procèdent comme les étrangers pour recruter dans les centres. D'un côté, tant mieux, car cela fait circuler le flux financier chez nous, et cela montre que le travail est bien fait. Ils savent qu'en cas de bonne proposition, ça sera accepté. Ça, c'est dans le meilleur des cas. Parfois, on apprend qu'ils ont contacté la famille, ou le conseiller pour connaître la situation du joueur. Par anticipation, nous devons sceller les choses plus rapidement avec nos joueurs, et cela passe par des contrats professionnels. Bien que le système français soit bien fait avec le mécanisme d'indemnités, ce qui nous protège dans le système libéral mondial, c'est le contrat professionnel. A cause des sollicitations, il faut anticiper. Le système concurrentiel pousse les clubs à recruter, et ce pacte va probablement disparaître."

Source : Le Progrès

Tags : , ,

14 commentaires
vertmisel - Tue 25 Jun à 15h41
Ce monde de requins affamés autour des centres de jeunes n'est pas une surprise il fait partie intégrante du paysage du football , les règles établis sont souvent bafoués , les familles de jeunes c'est souvent elle qui prenne contacte avec les agents et font jouer la concurrence , des clubs dont Lyon en échange d'une contribution financière s'appuie sur des " grands frères " pour détecter dans les cités , les éducateurs de ces jeunes sont souvent sollicités , bref il existe un véritable réseau non conventionnel qui échappe aux clubs désireux de conserver leurs pépites ces méthodes ne sont pas originales elles font parties du décor qui entoure les centres de formations  !!!
kop nord - Tue 25 Jun à 15h07
j'ai eu l'occasion d'aller voir un ami dirigeant a l'AJA et j'ai halluciné de voir devant les grilles des pseudos agents tiré a 4 épingles sur des costards a 25 balles de chez Gifi avec leurs lunettes de soleil a 1 euro et leur montre Rolex qui brillait a 20 km a la ronde...les mecs n'ont aucun scrupule ! ils débarquent avec leur serviette pour endormir les jeunes de 15 ans et c'est les dirigeants eux mêmes qui doivent les foutres dehors sinon ils campent autour du stade ! 
Diable666 - Tue 25 Jun à 14h31
Quand comprendrez-vous qu’une entreprise, n’a pas à faire de sentiment. 

Reprenons le statut amateur et on pourra ce permettre de faire du social. 
jeanpeuplus - Tue 25 Jun à 14h17
c est la jungle ...et là , les vautours ne sont pas en voie de disparition.......!!! pas un brin de moralité .....tous les coups sont permis .....surtout les coups tordus .!!!!  bientot detection en maternelle....
chopaire - Tue 25 Jun à 14h11
HS vente maiga 1M jorghino 800 RPG 500 tanane 800 diony 3M diousse 4M lacroix 1 M maupay 2 M de quoi s'offrir un bon joueur pour 10 M
LEVRAIVERT77 - Tue 25 Jun à 13h37
Il doit y avoir un pacte de ne pas citer le plus grand des voleurs en matière de formation le chacal d'AULAS . Il les a vraiment tous à ses pieds .
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire