Flash : Un nul qui laisse des regrets !

Pros  #ASSEWOB   | Publié le par Faustine | 81 commentaires
Pour ce qui semblait être la dernière de Ghislain Printant sur le banc de l’ASSE, les Verts accueillaient Wolfsburg, équipe invaincue dans son championnat. Pour l’occasion, l’entraîneur stéphanois se privait de Yohan Cabaye et de Denis Bouanga, laissés sur le banc au profit de Zaydou Youssouf et Arnaud Nordin. 

Si les Verts se procuraient quelques sueurs froides rapidement, ils étaient finalement les premiers à lancer cette rencontre. À la retombée d’un ballon dégagé par la défense allemande, Timothée Kolodziejczak déclenchait une volée qui venait tromper Pavao Pervan, surpris par une frappe puissante au sol (1-0, 14e). L’explosion était toutefois de courte durée dans les travées de Geoffroy-Guichard. En effet, moins de deux minutes plus tard, la défense forézienne, trop attentiste, se faisait surprendre et laissait William égaliser (1-1, 15e). Une punition pour les coéquipiers de Loïc Perrin qui commençaient alors à reculer. Jérôme Roussillon déclenchait une reprise qui ne trouvait pas le cadre (34e). Une bonne nouvelle pour les Verts qui rentraient au vestiaire sur ce score de un but partout.  

Au retour de la pause, l’ASSE mettait quelques minutes à se remettre dans la partie mais était sauvée par l’inefficacité des visiteurs, mal inspirés devant la cage de Jessy Moulin. Romain Hamouma pensait ensuite déclencher la révolte, mais l’arbitre ne sifflait pas un penalty qui semblait pourtant évident (57e). Deux minutes plus tard, Mathieu Debuchy cédait sa place à Harold Moukoudi. Un changement qui entrainait le passage de William Saliba à droite de la défense. Resté impassible un peu plus tôt, le staff arbitral ne désignait pas plus le point de penalty après un accrochage entre Marcel Tisserand et Wahbi Khazri (76e). Le Tunisien, quelques minutes auparavant, avait d’ailleurs failli pousser son vis-à-vis au CSC. L’ASSE était méconnaissable, bien aidée par la bonne entrée de Denis Bouanga. Plus volontaires, plus ambitieux, les Verts animaient enfin un stade qui ne demandait que ça. Un stade proche du chaos, mais sauvé par un Jessy Moulin attentif sur un coup-franc lointain (87e) puis par l'arbitre qui, cette fois, oubliait un penalty en faveur de Wolfsburg. Denis Bouanga, décidément en feu, manquait de devenir le héros national dans le temps additionnel avant que Charles Abi ne manque le cadre de la tête. C'était terminé, l'ASSE concédait le nul face à Wolfsburg. Un nul, presque immérité, mais pas rédhibitoire, car La Gantoise a été accrochée par Oleksandria (1-1). 
Article plus récent chevron_right
#ASSEWOL : Le but de "Kolo" en vidéo
chevron_left Article plus ancien
Suivez #ASSEWOB sur France Bleu avec EVECT
keyboard_arrow_down Voir les 81 commentaires keyboard_arrow_down