Flash : Punis au pire des moments !

Pros  #SRFCASSE   | Publié le par Faustine | 68 commentaires

Cette fois, Claude Puel n’offrait pas de surprises de dernière minute à ses supporters. Comme annoncé dès le début de journée, le technicien optait à nouveau pour une défense à cinq, titularisant cette fois Sergi Palencia et Miguel Trauco. En face, le Stade Rennais pouvait compter sur les retours d’Eduardo Camavinga et M’Baye Niang.

Dans ce duel d’européens malheureux, c’est Sainté qui prenait le match par le bon bout ! Dès son premier ballon, Ryad Boudebouz poussait Hamari Traoré à la faute (3e). Si le coup-franc ne donnait rien, le ton était donné. Refroidi, Rennes répondait à son tour. Romain Del Castillo donnait le tournis à Timothée Kolodziejczak, tentait sa chance mais tombait sur un Stéphane Ruffier idéalement placé (7e). Un peu plus tard, la reprise de volée d’M’Baye Niang n’accrochait pas le cadre (15e). Deux occasions que les Rennais allaient regretter. Sur un corner tiré par Ryad Boudebouz, Harold Moukoudi déviait un ballon qui atterrissait dans les pieds d' « El Toro Loco ». Muet depuis presqu’un an en Ligue 1, Loïs Diony ne se faisait pas prier et déclenchait une reprise du pied droit qui venait terminer sa course dans les filets d’Edouard Mendy (19e, 0-1). Une joie de courte durée pour le Peuple Vert, présent et bruyant du côté du Roazhon Park. En contre, les Rennais égalisaient par l’intermédiaire de Raphinha, profitant des largesses défensives des visiteurs (1-1, 25e). Dommage, d’autant plus que l’ASSE se montrait dangereuse sur plusieurs situations à l’image du crochet de Loïs Diony sur Damien Da Silva (36e). Seule une petite frayeur concernant le genou de Loïc Perrin venait animer la fin de première période (41e). Une alerte confirmée au retour des vestiaires, le capitaine forézien étant contraint de quitter ses coéquipiers, remplacé par Wesley Fofana.


Punis au pire des moments

Dans un stade enfumé par un splendide craquage du parcage visiteur, la rencontre reprenait sur un bon rythme. Rennes piquait en premier, mais Adrien Hunou ne cadrait pas sa tête (54e). Moins dangereux qu'à l'habitude, Denis Bouanga cédait sa place à Arnaud Nordin (60e). Une période qui coïncidait avec un coup de moins bien côté stéphanois. Heureusement, Raphinha n'accrochait que le petit filet extérieur sur un coup-franc consécutif à une grosse faute de Timothée Kolodziejczak (70e). De faute, il en était encore question dix minutes plus tard, mais le tacle de Sergi Palencia sur Adrien Hunou n'était pas sanctionné d'un penalty (79e). Ouf ! C'était bouillant sur la cage des Verts qui n'existaient désormais plus. Au courage, car en difficulté physiquement parlant, les hommes de Claude Puel pensaient tenir bon mais craquaient au pire des moments. Sur corner, Damien Da Silva offrait finalement les trois points au Stade Rennais (90e). Terrible, mais logique.

Stade Rennais 2 - 1 ASSE
Buts : Loïs Diony (19e) ; Raphinha (25e), Damien Da Silva (90e)
Carton jaune : Zaydou Youssouf (29e), Timothée Kolodziejczak (69e), Sergi Palencia (83e) ; M’Baye Niang (40e)
ASSE : Ruffier - Trauco, Moukoudi, Perrin, Kolodziejczak, Palencia - Youssouf, M’Vila - Boudebouz - Diony, Bouanga. Entraîneur : Claude Puel.


10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Photo de Loïs Diony
chevron_right Voir la fiche de Loïs Diony
Article plus récent chevron_right
Kolodziejczak : "On a beaucoup reculé"
chevron_left Article plus ancien
D2 : Les Vertes piétinent...
keyboard_arrow_down Commentaires (68) keyboard_arrow_down