Evect.fr

Feindouno ne veut pas finir comme ça

Publié le par Tibo 4 commentaires
Coup dur pour Pascal Feindouno qui pensait enfin avoir trouvé un club pour poursuivre sa carrière de footballeur. Dans les colonnes de l'Equipe, il explique sa situation et clame son envie de ne pas s'arrêter maintenant...

"Ca faisait dix jours que je m'entraînais avec Sedan. Le premier jour, j'arrive, et je tombe sur ce que je n'aime pas : une séance physique. J'ai tout fait sans problème. J'ai également passé des tests cardiaques et d'effort lors de la visite médicale et tout était ok. [...] Le médecin du club a demandé un avis médical à des cardiologues Français. Ils voulaient effectué une comparaison pour voir comment est venue ma pathologie. Le cardiologue à Sedan m'a dit : "ton coeur, c'est une ferrari, celui d'un marathonien." Le président de Sedan qui me voulait vraiment, a ensuite consulté un cardiologue de Bordeaux. Mais la FFF refuse de me délivrer une licence à cause des assurances. Les dirigeants de Sedan ont alors eu peur de se mouiller. Ils ont reculé et hésité. C'est normal." 

Le Zidane Black a du mal à accepter cette situation, lui qui a encore envie de jouer et de pratiquer sa passion au haut niveau : "On ne peut pas dire à quelqu'un qui aime autant le football que moi : "tu arrêtes". pourquoi je ne peux pas rejouer en France ? A l'étranger cela ne pose aucun problème. En Italie par exemple, Antonio Cassano a rejoué sans difficulté."

Tags : ,

4 commentaires
Papiantigone - Thu 03 Dec à 16h11
Mourrir d'aimer ! Si c'est son désir,pourquoi ne pas lui laisser ce choix ? Au diable ces histoires de boutiquiers a deux balles !
Voir la suite des commentaires
ANO - Thu 03 Dec à 15h46
Commentaire supprime
Panthère verte - Thu 03 Dec à 13h55
Nous sommes un pays à la solde du lobby des assurances et de leur rentabilité.

Auto-moto, filiale de Bouygues, qui détient Axa, osait même dire dimanche que les autorités s'apprêtaient à refuser la circulation des auto sans chauffeur, les assureurs y voyant un risque de perte de CA...
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire