FCL 0-1 ASSE : au bout du bout !

Pros     | Publié le par Etienne | 142 commentaires
Pour cette troisième journée de championnat, les Verts se déplaçaient en ce dimanche pluvieux en terre bretonne, plus précisément au Stade du Moustoir. Toujours à la recherche d’un premier succès en ce début de championnat timoré, il était nécessaire de ramener un résultat de Bretagne. Retour sur une victoire douloureuse mais précieuse pour l’ASSE. 

Une composition classique accompagnait alors la première titularisation de Valentin Eysseric sous le maillot vert. En l’absence de Jean-Christophe Bahebeck et de Benoit Assou-Ekotto, on retrouvait dans le onze de départ Pierre-Yves Polomat ainsi que Kévin Monnet-Paquet

Il ne fallut attendre que 37 secondes pour voir le premier fait de jeu décisif de la partie. Sur une ouverture en profondeur pour Hamouma, le gardien Lorientais Lecomte sortait maladroitement et percutait l’attaquant stéphanois, l’empêchant ainsi de filer au but. L’arbitre de la rencontre Monsieur Schneider n’hésitait pas pour donner un carton rouge au gardien breton. 

A 11 contre 10 dès la première minute de jeu, on aurait pu logiquement penser que Christophe Galtier fasse quelques changements tactiques offensifs, mais ce ne fut pas le cas. Le jeu proposé par l’ASSE -en supériorité numérique- fut (comme d’habitude) bien terne, et seules quelques rares occasions vinrent perturber la monotone passe à dix stéphanoise. 

Le bon centre en retrait de Kevin Monnet-Paquet (34’) servait idéalement Romain Hamouma, qui décochait une frappe trop appliquée pour inquiéter le nouveau portier breton. Du côté des locaux, la vitesse de percussion de Benjamin Moukandjo et Ndong inquiétèrent beaucoup la défense stéphanoise, déstabilisée sur chaque percée lorientaise. Bayal Sall écopait même d’un carton jaune à la 31ème minute pour une faute sur Moukandjo
Les 22 acteurs rentraient aux vestiaires sur le score nul et vierge, à l’image du jeu proposé. 

De retour des vestiaires sans changements, les hommes de Christophe Galtier ne revinrent pas plus appliqués qu’au premier acte. Trop faibles offensivement (Roux et Monnet-Paquet en tête de gondole) pour réussir à perturber la défense lorientaise, et manquant de détermination sur les phases défensives, l’avantage numérique semblait inexistant. 

Il fallut attendre les entrées de Benjamin Corgnet et Neal Maupay en lieux et places de Valentin Esseyric et Nolan Roux (Galtier n’allait quand même pas faire sortir un joueur défensif, surtout à 11 contre 10…) pour voir quelques offensives du côté vert. 

Et ce fut Neal Maupay qui s’illustra, en venant provoquer la défense lorientaise et en servant idéalement Romain Hamouma à dix mètres des buts lorientais. Le numéro 21 stéphanois n’avait alors plus qu’à ouvrir son pied droit pour loger le ballon dans le petit filet lorientais (0-1, 87’). Une très bonne rentrée de l’ancien niçois qui fait le plein de confiance sous le maillot de vert. 

Une victoire qui peut sembler logique en jouant à 11 contre 10 pendant 90 minutes, mais qui dans les faits fut laborieuse à décrocher. Espérons qu’elle donne un peu de confiance aux joueurs stéphanois, et qu’elle soit de bonne augure pour le match de Coupe d’Europe jeudi. 


Profitez de 10€ offerts grâce au code EVECT10 sur ZeBet (sans obligation de dépôt)

Photo de Romain Hamouma
chevron_right Voir la fiche de Romain Hamouma
keyboard_arrow_down Commentaires (142) keyboard_arrow_down