Exclu : Rencontre avec Pierre, chargé de communication du Racing

Pros     | Publié le par Tibo | 5 commentaires
Avant la rencontre de mercredi, nous avons échangé avec Pierre Roure, chargé de communication du Racing Club de Strasbourg, l'adversaire des Verts. L'occasion d'en savoir un peu plus sur l'adversaire ainsi que sur ce rôle de l'ombre, mais de plus en plus prépondérant au sein des clubs professionnels. 

Bonjour Pierre, peux-tu nous présenter ton rôle au Racing Club de Strasbourg ?
Je suis chargé de communication au Racing depuis août 2017. Aujourd’hui, nous sommes quatre personnes à travailler au service communication. Mon champ d’intervention est assez vaste : je gère les réseaux sociaux du Club, alimente le site officiel, je réalise la plupart des créations graphiques et contribue aux montages vidéo publiés quotidiennement. J’effectue aussi de nombreux déplacements avec l’équipe première pour créer du contenu « exclusif ». Il m’arrive d’intervenir ponctuellement en relations presse. Enfin, un dernier volet de mon métier consiste à rester en veille sur les bonnes pratiques et évaluer les retombées de nos actions de communication à travers des reporting réguliers. 

A quoi ressemble une journée type pour toi ?
Il n’y a pas vraiment de « journée type » dans mon métier tant les tâches qui me sont confiées sont variées. Disons que la veille et l’animation de nos réseaux sociaux restent des incontournables durant mes journées. Il n’y a pas un jour depuis que je suis au Club où je ne me suis pas connecté au moins une fois sur nos comptes. Avec nos moyens, nous mettons un point d’honneur à faire vivre l’actualité du club au quotidien à travers des publications suscitant l’intérêt de notre communauté.  Ensuite, c’est selon les matches et les événements auxquels prend part le Racing. On peut être mobilisé sur une opé partenaire ou caritative, partir en déplacement avec le groupe, travailler sur une identité visuelle, couvrir une conférence de presse, annoncer l’arrivée d’un joueur, établir le conducteur pour nos écrans géants etc. C’est ce qui rend ce métier très prenant mais ô combien passionnant !

D'ailleurs, il faut dire Racing Club de Strasbourg, ou Racing Club de Strasbourg Alsace ?
Bonne question ! En 2016, la montée en Ligue 2 s’est accompagnée d’une refonte de notre logo mais toujours en conservant l’appellation « Racing Club de Strasbourg Alsace ». Généralement, lorsque nous nous adressons au public, nous utilisons surtout le mot « Racing » pour parler du Club.

Strasbourg a vécu une histoire récente mouvementée, une résurrection spectaculaire. Est-ce que c'est ce parcours qui explique la ferveur entourant le club actuellement ?
Beaucoup disent ici que la descente aux enfers du Club a été un mal pour un bien. Les supporters ont eu très peur de perdre définitivement leur Racing et un élan de soutien est né qui a pris de l’ampleur au fil des remontées successives. Le Racing fait partie du patrimoine alsacien, une prise de conscience collective a permis à l’institution de se relever.

Comment cette ferveur se traduit-elle au quotidien dans ton travail ? 
Elle se traduit déjà par une communauté active et grandissante ! Vu de l’extérieur, je pense que le Racing suscite de la curiosité, c’est un club qui ne laisse pas insensible. Son palmarès, son histoire récente, ses exploits sportifs dans l’élite, la Meinau constituent des formidables accélérateurs de notoriété. L’objectif pour nous est avant tout d’asseoir notre ancrage local, nous voulons être le Club de tous les Alsaciens, cultiver cette « Génération Racing ». À mon échelle, c’est une fierté et un privilège de pouvoir participer au développement du Racing, de mettre mes compétences au service de supporters passionnés, réactifs et impliqués.

L'ASSE a beaucoup changé sa communication, notamment sur les réseaux sociaux. Quel regard portes-tu sur cette évolution ? 
Je dois dire que j’ai observé un changement très positif dans la manière de communiquer de l’ASSE. La qualité est là. Au même titre que Marseille ou Lille, un club comme Saint-Etienne doit être une locomotive dans notre domaine. C’est propre graphiquement, l’animation de leurs réseaux sociaux est intelligente et apprécié par leurs supporters. Je sens surtout une volonté d’innover, l’exemple le plus frappant étant leurs présentations de joueurs toujours très originales.

On n'attendait pas Strasbourg à ce niveau cette saison. 9e de Ligue 1, en finale de la Coupe de la Ligue, qu'est ce qui rend cette équipe si forte cette saison ?
C’est cliché ce que je vais dire mais l’état d’esprit est excellent. C’est un critère primordial pour les dirigeants lorsqu’un joueur signe à Strasbourg. L’environnement est à l’unisson derrière le Club, les supporters jouent leur rôle de 12e homme à la perfection. Le Racing dégage une sérénité qui profite à tous et je crois tout simplement que le travail paie. Espérons que cette belle période se poursuive le plus longtemps possible car c’est vraiment génial à vivre.

Tu as un petit pronostic à faire pour mercredi ?
Impossible pour moi d’être objectif ! Plus sérieusement, je me réjouis de voir nos deux clubs aussi haut en Ligue 1 Conforama. Je prédis donc des buts et du spectacle !
chevron_left Article plus ancien
Strasbourg perd Lala pour Sainté
5 commentaires
isaac7442
access_time mar. 12 févr. à 18h36
Evect, vous avez oubliez de demandez qui c'est les plus forts ?
  2 réponses
keyboard_arrow_down Voir la suite des commentaires keyboard_arrow_down
Forez42
access_time mar. 12 févr. à 18h08
Interview sympa, intéressant de découvrir un métier méconnu. J'ai de la sympathie pour Strasbourg, un vrai club de foot populaire comme il y en a très peu désormais.
  0 réponse
panth42
access_time mar. 12 févr. à 16h48
9eme de L1 à seulement 2 pts . Victoire impérative même sans les kops . Force et Honneur les gars .ALV!!!
  0 réponse

Ajouter un commentaire

Veuillez vous connecter pour poster un commentaire