Evect.fr

Exclu : Jérôme Alonzo : "Claude Puel est un expert tactique"

Publié le par Evect 33 commentaires
Pour ce 119e derby du nom, c'est Jérôme Alonzo, l'ancien portier des Verts, qui nous livre son analyse enjouée pour les Stéphanois, et piquante pour les Lyonnais.

Jérome Alonzo : « J'ai retenu plein de choses positives si on se situe du côté stéphanois, parce que du côté lyonnais, c'est un désert, et il faut prendre cela en compte. Les Lyonnais n'ont pas su mettre les ingrédients nécessaires pour un derby, alors qu'il n'y a rien de bon chez les Verts depuis le début de saison, en dehors de la victoire à Nîmes. Si on rajoute à cela l'arrivée d'un nouvel entraîneur, il y a tous les éléments pour que Lyon bouge les Verts d'entrée de match, et les fassent douter. Or, comme très souvent avec Sylvinho, il ne s'est rien passé. En revanche, Saint-Etienne en a profité, et l'intelligence des joueurs et du coach, c'est aussi ça. Lyon n'a pas su s'adapter à la situation de Saint-Etienne, tandis que les Verts se sont très vite adaptés à la situation des Lyonnais. On pensait que Lyon prendrait le match en main, car je pense qu'en qualité pure, Lyon est meilleur. Ce n'est pas infamant de le dire, mais ils n'ont rien fait pour le montrer. Saint-Etienne a démarré ce match comme on doit jouer un derby, en y mettant le cœur, le sérieux, et du sacrifice. Puis petit à petit, au bout d'une demi-heure, les occasions ont commencé à arriver. Alors effectivement, on me dit « Aouar a la balle de match », mais s'il n'y a pas encore une fois Lopes en face, les Verts mènent 2-0 au bout d'une heure de jeu. C'est une victoire entièrement méritée.
 "Sur ce match, on est obligé de mettre 10/10 à Claude"
Concernant les choix de Claude (NDLR : Puel), je ne suis pas surpris car c'est un expert tactique, qui connaît très bien Lyon, et qu'il a vu beaucoup de match avant de signer, donc il connaissait ses joueurs. C'est la grande mode de dire que l'on fait des défenses à trois, quatre ou cinq, mais en fait,  ce sont la densité et l'animation qui comptent. Claude a simplement mis un système qui lui permettait de bloquer les velléités offensives lyonnaises, avant de s'apercevoir en fin de compte, que Lyon n'osait pas, que Depay ne touchait pas le ballon devant, et le match est devenu plus simple pour lui. Quand les joueurs sont disciplinés tactiquement, tu peux tout faire pendant un match, même le préparer deux jours avant.
Parfois, une saison s'enclenche mal, et le changement de coach sert à cela, réveiller certains joueurs qui n'était pas en forme ou en manque de confiance. Depuis le début de la saison, Ryad Boudebouz n'était pas bon, c'est un fait, mais dimanche, il a réalisé un bon match. Diony, je ne l'ai pas trouvé fantastique offensivement, mais il a été très intéressant au niveau de l'intensité qu'il a mis, et la manière dont il a pu servir comme point d'ancrage. Quand un coach arrive, parfois, il peut mettre en confiance les joueurs simplement en leur parlant ou en les faisant jouer. Il y a eu un autre choix fort : c'est de mettre Wahbi Khazri sur le banc, et c'était risqué. Seulement la grande force de Wahbi, c'est d'être un bon joueur, et de ne rien lâcher, ce qui facilite beaucoup de choses. Ensuite, il fait rentrer Beric en fin de partie, et c'est lui qui donne la victoire, donc on est obligé de mettre 10/10 à Claude, sans oublier que, pour gagner ce genre de match, il faut un peu de réussite.
"Jean-Michel Aulas a de quoi être inquiet"
Pour ce qui est de Lyon, son adn n'a jamais été d'allonger les ballons comme cela a été fait, même mené. Donc, d'emblée, les choix de Sylvinho, en laissant Dembélé sur le banc, n'ont pas été les bons. Le véritable problème de l'OL, à mon sens, c'est que Sylvinho n'a aucune idée. La comparaison entre Claude, qui a 500 matchs en pros, et lui qui en a 9, est terrible pour lui. Aussi, il faut qu'on m'explique le cheminement intellectuel pour se passer de Reine-Adélaïde, à moins que le mec t'ait fait une crasse. Pour eux, il s'est passé des choses lors des deux premiers matchs contre deux équipes à la ramasse, et contre Leipzig où ils ont beaucoup de réussite, et en dehors de cela, il n'y a rien. L'attitude de Sylvinho avant le derby est affligeante, à part, être un mec qui dit « vamos, vamos », il n'a rien à proposer. Jean-Michel Aulas a de quoi être inquiet, puisque pour la première fois qu'il délègue, son équipe est mal embarquée. Lui rencontre la limite de son fonctionnement, comme l'ASSE rencontre la limite de la gouvernance à deux têtes, où pour que cela fonctionne, il faut un homme fort, que ce soit Christophe Galtier, puis Jean-Louis Gasset, et enfin Claude Puel qui prend avec lui un homme de confiance en tant que directeur sportif. Cela s'explique tout simplement parce que les deux présidents ont une vision du foot et de la vie différentes. Je dis ça alors que j'aime les deux. Cette fois, pour le bien de l'institution, le choix s'est imposé de prendre quelqu'un qui allait les mettre en retrait, et je pense que Claude est cet homme. »

Tags : , , , ,

33 commentaires
Duc - Tue 08 Oct à 12h34
Y'a de forte chance que GASSET soit sur le banc de Lyon  avec Blanc 
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire