ETG 1-2 ASSE : une équipe, deux visages

Pros | Publié le par Pierre Roure | 52 commentaires

Après des dernières prestations peu convaincantes qui se sont soldées sur des scores de parité, il était urgent pour les Verts de marquer des points. Le déplacement à Évian, auteur d’un match solide face au PSG mercredi dernier, s’annonçait compliqué…

Une seule équipe sur le terrain


L’équipe alignée par Christophe Galtier était sans surprise. Brandao suspendu, Mevlut Erding occupait le front de l’attaque. A ses côtés, on retrouvait Romain Hamouma et Max-Alain Gradel. Titulaire lors des dernières rencontres, l’ailier Ivoirien s’est montré virevoltant tout au long du match. Dès le coup d'envoi, la force collective des stéphanois ne laissait aucune chance aux locaux de développer leur jeu. Les éviannais subissaient et logiquement, Benjamin Corgnet profita d’une incursion de Gradel pour décroiser un ballon qui trompa Hansen (7’). Complètement asphyxiés, les roses ne parvenaient pas à réagir. Quelques minutes plus tard, ils encaissèrent même un second but de l'indispensable Loïc Perrin sur un coup de pied arrêté tiré par un certain… Gradel (15’). Les Verts effectuaient probablement la meilleure entame de match de la saison et opéraient à de belles phases de jeu. Ils ne nous avaient plus habitués à autant d’activité offensive ! Un vrai plaisir de voir l'ASSE afficher un si beau visage et dominer son adversaire outrageusement.


Une victoire dans la douleur


La seconde période débutait sous une pluie battante. Naturellement, Évian Thonon Gaillard prit le jeu à son compte pour tenter de réduire le plus vite possible l'écart au tableau d'affichage. Ce vœu fut rapidement exaucé puisque sur une mauvaise appréciation de Bayal Sall, Barbosa ajusta un bon centre pour Daniel Wass qui inscrivit un but après avoir butté une première fois sur Stéphane Ruffier (54'). A ce moment-là, on se disait alors que la deuxième période allait être longue. Effectivement, les roses jetaient toute leur force dans la bataille. Bayal Sall à la rue laissait sa place à Kurt Zouma pour solidifier la charnière centrale (64’). Les stéphanois ont eu plusieurs fois l’opportunité de tuer ce match mais Erding et Hamouma se montraient tour à tour maladroits dans la finition. Finalement, le match se termina dans une ambiance houleuse entachée par deux expulsions des Haut-Savoyards dans le temps additionnel.


Le coup de gueule poussé par Galtier après le nul concédé à domicile face à Rennes a donc porté ses fruits à en juger par l'entame de match tonitruante des joueurs stéphanois. Grâce à cette victoire très précieuse, l'ASSE pointe désormais à sept longueurs de la 6ème place. En somme, une belle opération qui conforte les ambitions européennes des Verts.

chevron_left Article plus ancien
Flash : ETG 1-2 ASSE
keyboard_arrow_down Voir les 52 commentaires keyboard_arrow_down