Evect.fr

Et si le problème était dans l'assiette ?

Publié le par Thomas 45 commentaires
Dans le monde du très haut-niveau où la recherche de la performance passe par des détails, le football hexagonal semble avoir du retard sur plusieurs points. Dans son édition du jour, L'Equipe pointe l'un d'entre eux : l'alimentation. 

Plusieurs grosses écuries européennes disposent de nutritionnistes dans leur staff technique. Parfois depuis peu, comme à Liverpool Jürgen Klopp et son staff ont mené une révolution nutritionnelle. Dauphins de Premier League, les Reds le doivent peut-être à ces programmes alimentaires individualisés (et certainement aussi à plein d'autres paramètres, on vous l'accorde).

Dans l'élite du football Français, seuls 5 clubs prennent l'alimentation au sérieux. Monaco (qui dispose de deux personnes à temps plein), Paris, Caen, Toulouse et Montpellier prennent donc cette question au sérieux. A Saint-Etienne, c'est le médecin Tarak Bouzaabia qui prend parfois cette casquette rapporte le quotidien. Parfois.. 

Le nutritionniste Thomas Ladrat s'attriste de ce constat : "Il y a encore énormément de travail. C'est souvent relégué à un rang subalterne alors qu') ce niveau de pratique sportive, ça devrait être indispensable." Que peut faire gagner une assiette équilibrée ? : "Des footballeurs qui s'entraîneront plus qualitativement, qui récupéreront plus vite, qui seront plus efficaces dans la durée. Sur des matchs de 95 minutes, on peut avoir des périodes de moins bien physiquement alors qu'une alimentation plus adaptée rendra des coups de mou moins longs et moins fréquents. On assistera aussi à une diminution des blessures."
Et ça, les blessures, à Saint-Etienne on connait..

Alexandre Marles, l'ancien directeur de la performance de l'OL et du PSG, étaye : "Très peu de clubs font la restauration sur place, que ce soit petit-déjeuner ou repas de midi. Ils ont des contrats avec des prestataires extérieurs pour le déjeuner. Les contraintes sont beaucoup plus importantes car vous n'avez pas de choix : cuisson, choix des produits... Il faut être clair : la plupart des joueurs passent à la pizzeria ou au fast-food."

A l'Etrat, le problème du petit-déjeuner est résolu depuis que Galtier a instauré le petit-déj' collectif. Avant et au mieux, les joueurs s'arrêtaient à la boulangerie en face du centre de formation. Désormais, ils déjeunent en groupe. Il n'y a plus qu'à élargir l'idée jusqu'au repas du midi et dans les appartements des joueurs. "Si on éduquait à l'entrée des centres de formations, ce serait l'idéal, conclu Marles. Je compte entre trois et cinq mois pour un sportif pour devenir autonome dans sa gestion alimentaire."

45 commentaires
louloulebretonvert - Sun 27 Nov à 11h33
tres bon sujet  ça
Voir la suite des commentaires
salmo.salar - Sun 27 Nov à 01h09 - Modifié Sun 27 Nov à 01h10
Oui, terrifiant, en même temps, ce n'est pas l'alimentation qui transformera un nulos en crack... encore que, avec les OGM, sait-on jamais, bientôt une opération Corgnet de beef mutant pour nous le rendre aussi bon que Messi ou CR7 in ASSE INC !?
robrig - Sat 26 Nov à 20h36
Une idée .. on les prive de bouffe pendant une semaine en cas de défaite! 3jours pour un  nul ! et un gueuleton en cas de victoire NON?
robrig - Sat 26 Nov à 20h30
L'alimentation bien sur MAIS aussi l'utilisation de la cryogénie contesté par de nombreux médecins et qui doit etre utilisé avec parcimonie !
robrig - Sat 26 Nov à 20h11
Comment croire qu'un club de haut niveau comprenant  des professionnels ne surveille pas l'alimentation des joueurs? si c'est le cas c'est pathetique !
FM - Sat 26 Nov à 19h38
Il y a bien longtemps que je suis sidéré par les "pizzas d' après match" et étonné par les prises de poids de certains joueurs dès qu'ils reviennent de bléssure  (Tabanou, Eysseric, Hamouma, ...)
Indivert - Sat 26 Nov à 19h36
Certains joueurs semblent en surpoids, KTC le premier.
robrig - Sat 26 Nov à 18h43
surement la tajine ou le couscous!
patagreen - Sat 26 Nov à 18h34
le premier médecin de l'homme c'est l'assiette !!! 
patagreen - Sat 26 Nov à 18h33
oui mais les joueurs de sainté c'est resto en pagaille, alcool, pizza etc !!!! y'a qu'à voire Eysseric depuis qu'il est retourné à Nice, le coco a du perdre au moins 9 kilos !!!
cycliste68 - Sat 26 Nov à 18h31
Ce point a été soulevé depuis longtemps par des supporteurs. L'alimentation, c'est la base de tout. Les blessures ne viennent pas par hasard. Il est certain qu'il faut interdire l'alcool, les pizzas, les sucreries et j'en passe..Il suffit de voir au petit déjeuner, les joueurs mangent des céréales (sucres) pour enfant. Pour un sportif de haut niveau, tous les produits laitiers doivent être absorbés en petite quantité, l'homme est unique au monde, il est le seul à boire du lait ne provenant pas de lui. Avez-vous déjà vu une vache boire du lait de chèvre et inversement? Moi, non! Le lait doit-être remplacé par du soja. Moins calorique et gras! Les viandes rouges doivent être prises en très faible quantité. Il faut privilégier les viandes blanches, les poissons riches en oméga 3. Limiter l'apport de pain et prendre des féculents, pas que des pâtes. Le riz est moins gras, les lentilles, etc...et bien sûr manger des légumes de saison. Eviter les crudités car trop acides pour le corps.
Dayka - Sat 26 Nov à 18h30
Je pensais que c'était déja la base du sportif ..
Grosse surprise de constater l'inverse
jymy42 - Sat 26 Nov à 18h22
Cest dingue... Je fais des trails et je dois avoir une meilleure hygiene alimentaire que certains... Et moi cest juste loisir... Ni charcuterie ni alcool... 
suppr - Sat 26 Nov à 17h44 - Modifié Sat 26 Nov à 20h52
vide
ricoco - Sat 26 Nov à 17h31
le problème dans l'assiette ...ouais d'accord ...
Le problème est plutôt sur le banc, un mec qui se la raconte et qui nous propose pas grand chose !!!
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire