En Coupe de France, ASSE-NO a frôlé la catastrophe

Pros  #ASSENO   | Publié le par Jacky | 38 commentaires
En coupe de France l’ASSE a croisé la route des Nîmois cinq fois ! Mais, en réalité, il fallut disputer sept rencontres ! En effet, en 1969-70, alors que certains tours étaient disputés par matchs aller et retour, trois confrontations avaient été nécessaires pour éliminer les coriaces gardois. 

Une défaite à Nîmes (0-1) et une victoire à Geoffroy-Guichard (2-1) avaient obligé les deux équipes à disputer une troisième manche. Heureusement pour l‘ASSE, la règle des buts marqués à l’extérieur n’était pas appliquée. La belle fut disputée, allez savoir pourquoi, au Parc des Princes. Elle fut remportée par les Verts (2-0). Malheureusement ce match avait tourné à la tragédie et aurait même pu se transformer en catastrophe.
Le Parc alors en travaux ne pouvait accueillir que 18 000 personnes. Il y en avait entre 25 et 30 000 ! Il s’en suivi une gigantesque bousculade qui fit de nombreux blessés dont certains gravement. Pendant la pause, la pelouse était envahie de spectateurs, sans doute soulagés de pouvoir enfin respirer un peu. Tous suivirent le reste de la rencontre du bord de la touche ou des lignes de but, voire de derrière les filets. Sur les corners, les joueurs prenaient leur élan au milieu des spectateurs qui s’écartaient pour leur permettre le passage ! A chaque but des Verts, ce sont les supporters qui allèrent chercher le ballon au fond de la cage.

La FFF et les forces de l’ordre furent mises en cause ! Comment a-t-on pu laisser entrer autant de gens sans billet ? A cette époque il n’y avait aucun grand club à Paris (Le PSG va naître cette année la) ! Les parisiens affamés de football s’étaient rués au Parc pour voir la grande équipe du moment, l’ASSE ! Curieusement cet événement tragique est un peu tombé dans l’oubli.
La vidéo publiée par l’INA mérite vraiment d’être regardée. C’est un jeune journaliste sportif, accablé, qui relate l’événement, Michel Drucker ! On y décrit et montre quelques scènes impossibles à revoir de nos jours

Finalement les Verts gagneront l’épreuve après une finale mémorable contre Nantes, mais cette fois, on a joué à Colombes (5-0). Pour l’anecdote, j’avais connu « un peu » la même situation quelques mois auparavant à Nîmes, lors de la venue de Saint-Etienne en championnat. Une grosse différence tout de même. Cela s’était passé gentiment, sans bousculade ni blessés. Plusieurs centaines de spectateurs avaient forcé un portail grillagé, donnant sur le terrain, et assisté à la victoire de l’ASSE, assis au bord de la touche. Tout cela pour une raison bien simple ! De nombreux resquilleurs occupaient leurs places en tribune où il était devenu impossible d’accéder. J’étais l’un des resquilleurs ! 

chevron_left Article plus ancien
Mercato : Mitrovic arrive à l'Etrat
keyboard_arrow_down Voir les 38 commentaires keyboard_arrow_down