Evect.fr

Edito : Le mode d’emploi pour la progression de Saint-Etienne

Publié le par Antoine 43 commentaires
Cet article présente quelques propositions afin d’aider l’ASSE à progresser en se basant sur les choses qui marchent et en tentant d’améliorer ce qui fonctionne moins bien. Présentation :

Règle n°1 : Garder son coach !
Christophe Galtier est arrivé sur le banc de l’ASSE le 15 décembre 2009. Et on peut dire que Saint-Etienne a trouvé son Robert Herbin des temps modernes. Celui qui souhaite faire à l’ASSE une carrière à la Arsène Wenger a redressé le club dans un premier temps mais l’a ensuite remonté très haut dans le classement pour le maintenir dans un top 5 Français depuis maintenant 4 ans. Une stabilité donc que Galtier a réussi à préserver en gardant une ossature dans son équipe. Les Clément, Lemoine, Cohade, Ruffier, Perrin, Bayal Sall, Hamouma entre autres sont des cadres depuis plusieurs années au club. Le choix de Galtier de garder une grosse partie de ses cadres n’est pas anodin. En faisant cela, il garde des joueurs en qui il a confiance, qui connaissent le plan de jeu du coach et surtout qui se connaissent sur le terrain. Extrêmement important pour garder une certaine confiance et une stabilité qui est devenu une marque de fabrique depuis l’arrivée de Galtier.

Règle N°2 : Garder une ambiance saine au sein du management !
Ce n’est un secret pour personne, l’ASSE est le seul club de France à posséder une double tête tout en haut du club. Bernard Caïazzo, président du conseil et Roland Romeyer, président du directoire. Une sorte de guerre est née de la formation de ce duo, l’un reprochant à l’autre tous les maux du club. Aujourd’hui, l’ambiance est au beau fixe, tout le monde semble avoir trouvé la place qui lui correspond et les esprits sont apaisés. Mieux encore, cette double tête semble encore mieux fonctionner de par justement la faculté de dialogue pour les décisions importantes. Mais il faut garder en tête que la relation Caïazzo/Romeyer n’a pas toujours été aussi sereine. Le but aujourd’hui est de maintenir cette bonne ambiance de travail pour que le club progresse. En tout cas, ils sont bien partis.

Règle N°3 : Recruter plus finement !
Le bémol de Saint-Etienne, c’est le recrutement. Car si une certaine ossature est gardée, il faut tout de même se renforcer constamment ! Or les derniers recrutements ont montré que l’ASSE n’avait pas forcément le nez creux pour le recrutement. Si les recrues ne sont pas forcément mauvaises, elles ne renforcent pas l’équipe pour autant. Nicolita, Kitambala, Van Wolfswinkel, N’Guémo, Maupay, Corgnet et plus récemment Söderlund ont plus été dans la continuité du niveau du club que dans l’amélioration, même si on peut encore laisser du temps au Norvégien. Le recrutement est pourtant essentiel dans la progression et l’amélioration d’un club. Les joueurs que le club achètent doivent permettre à l’équipe de franchir un palier. Force est de constater que l’équipe a garder son niveau stable au lieu de l’améliorer. Une piste à creuser seulement pour recruter il faut…

Règle N°4 : Investir un peu plus !
Aujourd’hui, il ne faut pas se faire d’illusion, pour réussir dans le football, il faut de l’argent. Beaucoup d’argent, les meilleurs clubs sont aujourd’hui les plus puissants financièrement. Et l’ASSE ne doit pas jouer les compétitions pour finir 5eme. Il faut les jouer pour les gagner. Or aujourd’hui, face à la domination financière de Paris, il faudrait non pas forcément s’aligner dessus mais au moins investir un minimum de façon à attirer de plus grands joueurs, améliorer notre niveau, gagner des trophées etc… Plusieurs axes sont en ce moment en train d’être densifiés par la direction du club comme le marketing ou le sponsoring mais cela ne suffit pas. Il faut plus. 
Cependant, il ne faut pas tomber dans le piège de certains pseudos investisseurs qui en fait ne connaissent strictement rien à la gestion d’un club, ni à l’histoire de ces clubs. Ce fût le cas avec Hafiz Mamadov au RC Lens qui a repris le club pour le laisser en position encore plus difficile. Il faut tout de même faire la part des choses et éviter ce genre de débâcle. Les rumeurs sur l’investisseur (ndlr : Jacques Pauly) qui reprendrait l’ASSE en est le parfait exemple. Son passif ne plaide pas en sa faveur. Typiquement l’investisseur qu’il faut éviter.

Règle N°5 : Abandonner le salary cap !
L’abandonner est peut-être un peu catégorique puisqu’après tout la mesure est excellente pour la bonne santé financière du club et a fait ses preuves depuis son instauration en 2010. Cependant, et cela rejoint le paragraphe précèdent, Sainté ne pourra pas grandir sans agrandir ce salary cap voir le supprimer. Aujourd’hui l’argent gouverne le foot, il faut le répéter donc il faut aussi s’adapter avec son temps et proposer des salaires de 90000 euros fixe maximum ne suffira pas à attirer de grandes stars, ni à faire grandir le club. L’un va avec l’autre. C’est une des raisons aussi qui a parfois fait capoter des négociations de contrats ou de transferts. Quant à 80 kilomètres d’ici, certains joueurs sont parfois payé le triple, le choix est souvent vite fait.

Voilà donc 5 règles de préconisation pour la progression des Verts. Le constat est donc clair et reflète bien la triste loi du football aujourd’hui : Pour progresser ce sera l’argent avant les convictions.

Vous pouvez réagir à cet édito via les commentaires, en donnant votre avis, vos idées...

43 commentaires
cristoforo - Thu 19 May à 21h10
Pourquoi vouloir abandonner le salary cap ? Pour avoir un joueur multimillionnaire et 15 smicards autour ? Il ne faut pas réver on n'est pas Paris et il n'y a que 2 joueurs au plafond du salary cap à Sainté. Quand il y en aura 15 on pourra en parler.
Voir la suite des commentaires
Olgro - Thu 19 May à 18h59
J'ai arrêté de lire quand j'ai vu Maupay dans la liste des joueurs de la règle N°3... C'est un gamin laissz avoir du temps de jeu avant de le mettre dans une liste où il n'y a presque que des quiches.
louloulebretonvert - Thu 19 May à 17h20
comme dit nanar quand on se regarde on s'inquiete quand  on se compare on se rassure  ALLEZ LES VERTS
perretjf - Thu 19 May à 16h03
une question que je pose depuis bien longtemps , qui à intérêt à ne pas voir arriver un investisseur qui deviendrait majoritaire  en cherchant un peu la réponse ont la connait .
Jos - Thu 19 May à 14h59
Je propose que le salary puisse rester mais etre augmenter a peut-etre £120 000 euros, je pense que ca peut booster le club en terme de recrutement
ANO - Thu 19 May à 14h42 - Modifié Thu 19 May à 14h45
Commentaire supprime
bergessio - Thu 19 May à 14h33
tout dépendra de la qualife  de  l'Europa  ligue ou non tout va s'accélérer après samedi soir
musicos42 - Thu 19 May à 13h41
Concernant le salary cap, je pense que ce serait une erreur de le supprimer. Les dirigeants pourraient le revoir à la hausse de manière significative, mais l'effet boule de neige sur la masse salariale (parce qu'il y a des charges importantes) fait que tant que le club n'est pas plus solide financièrement,  je veux dire plus riche, beaucoup plus riche, c'est impossible, ou alors très dangereux. Actuellement, une petite augmentation du salarie cap serait je peut-être possible,mais pas très intéressante pour les joueurs.
Par contre, augmenter largement les primes de matches seraient peut-être une solution et éviterait l'arrivée de mercenaires grassement payés quoi qu'il arrive. 
vertmisel - Thu 19 May à 13h06
 SALARY CAP : ils ne sera pas supprimer par nos 2 présidents car cela mettra en péril leur poste et ils n'ont pas les moyens financiers pour se positionner sur le marché actuel des transferts et des salaires proposés aujourd'hui,cette gestion à fait son temps elle est un frein aux recrutements de joueurs top player , donc on va continuer à faire du surplace et en espérer avec la chance ou le bon vouloir de futurs recrues pas gourmandes et désireuses de nous rejoindre .  INVESTISSEURS :  c'est drôle dès que l'on parle d'eux on nous parle de gens à la réputation sulfureuse , le foot Anglais est dirigé par des investisseurs étrangers et personne ne s'en plaint chez eux demander à Leicester, Arsenal, Manchester City et United, Liverpool , ect  !  Mais ces investisseurs  sont-ils attirés par notre ville notre club et là j'ai un doute , quand on voit que l'OM n'arrive pas à les attirer laisse penseur !  L'ASSE est arrivé à une période charnière soit on se renouvelle soit on stagne !!!
ANO - Thu 19 May à 13h02
Commentaire supprime
vertmisel - Thu 19 May à 12h44
Je respecte ton analyse Antoine car cela exige du temps et de la réflexion pour pondre un article , mais tu es + dans le constat que dans la certitude , sur Galtier que perso je respecte en tant qu'homme mais qui porte une grande part de responsabilité sur le jeu produit cette saison , donc on ne change rien et on continue avec ses cadres comme si de rien n'était ? Cette équipe arrive en fin de cycle il faut donc dépoussiérer, le fait qu'il souhaite changer son staff  est une preuve des erreurs commises, si on arrive à être Européen on le devra seulement  au PSG , avec Galtier on est 6 ème et basta, pour l'instant il n' y a rien à gagner !  Et puis un moment dans la vie il faut savoir prendre des décisions radicales et ne pas être que dans l'affectif, le sport exige des résultats c'est le lot des coachs de réussir !  Mais si on change de coach nos dirigeants se désavoueraient eux même donc pas concevable , il faut le maintenir pour exister et surtout raconter des salades au peuple vert
vertdu33 - Thu 19 May à 12h40
Ça sort d'où cette connerie ? :') :') 
mon dieu... Le salary cap est là pour être sain financièrement ce qui est le plus important. Galtier est une erreur pour la suite. Le recrutement a d'ailleurs était fait par ce cher Christophe... Finement mdrrr
loupiod - Thu 19 May à 12h29
bonjour a tous,

je crois que la seule erreur de C Galtier, c'est d'avoir fait tourner pour le plaisir ,quand il a eu chaque poste plus ou moins doublé....sauf que la mayonnaise stéphanoise n'a pas pris cette année !!!! trop de joueurs differents a chaque match ,et la je parle du debut de saison, avant l'avalanche de blessés....d'ailleurs pourquoi autant de blessés...il faudrait peut etre surveiller l'alimentation de certains ....!non ?
allez les verts
evect76 - Thu 19 May à 12h24
Le salary cap serait un obstacle à la progression du club, si le club devait jouer la LDC et se retrouvait chaque année sur le podium. Tant que l'on finit vers la 5e place, c'est plutot un atout pour empecher la flambée des salaires. Il vaut mieux bien payer des joueurs quand ils ont montré qu'ils etaient bons, plutot que payer chers des joueurs qui ne feront rien durant toute la saison. Il y en a qui ont déjà oublié ce qui s'est passé avec Sanogo ?
Duc - Thu 19 May à 12h13
Le pognon ne viendra pas car les supporters sont des auvergnats....regarder à Lyon 15e le parking et minimum 25e la place. Un minimum donc de 40e par personne X 50000 spectateurs = 2 000 000 de recettes... Sainté 15e X 30000 = 450 000 donc 4 fois moins de recettes 
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire