Evect.fr

Des questions autour de la participation financière de la région à l'ASSE

Publié le par Tibo 28 commentaires
Le préfet de région s'intéresse actuellement à la participation financière de la région au sein de deux clubs professionnels : l'AS Saint-Etienne et l'ASM Clermont Auvergne (rugby). Ainsi Lyon Capitale rapporte la participation de la région Auvergne-Rhône-Alpes au sein du club du Forez.

Un marché d'un montant de 297.825 euros TTC (250.000 euros HT) en contrepartie d'une visibilité (panneau publicitaire Auvergne-Rhône-Alpes de 440m2, publicités sur le site et médias du club, achat de 950 places sur l'ensemble de la saison, une place en corbeille présidentielle pour tous les matchs et 4 places en formule tribune officielle pour toute la saison). Jusque là rien d'exceptionnel, c'est du côté de l'attribution que les interrogations se portent. 

Ainsi, la région a attribué cette somme dans le cadre d'un marché public sans procédure d'appel à la concurrence... Le manque de transparence est pointé du doigt et le préfet a donc décidé d'adresser une lettre à la région afin de demander des éclaircissements : "Il appartient à l'acheteur public d'établir un document portant sur l'ouverture et enregistrement des plis reçus dans le cadre d'une consultation, quelle que soit la procédure de passation mise en œuvre. (…). Le déroulement des négociations menées avec les soumissionnaires doit faire l'objet d'un compte-rendu détaillé, y compris dans le cas d'une procédure négociée sans publicité et mise en concurrence préalable. En outre, il convient de veiller au respect des stipulations des documents de la consultation en matière de délai de remise des offres."

Il convient de préciser que l'ASSE ne risque rien dans cette affaire.

28 commentaires
robrig - Wed 24 May à 18h33
scandale a l'asse sur l'equipe21 ... et bé quel cirque dans ce club!!
LOULOU43800 - Wed 24 May à 18h32
on se croirait revenir du temps des années 39/40. 
FM - Wed 24 May à 18h10
Ce qui m' attriste le plus, c' est que derrière un bannissement, il y a une "dénonciation" et je suis de la génération ou sur les bancs de l' école, rien n' était pire que l' acte de dénonciation, les "cafardeurs", les "mouchards", les "moutons" étaient réellement banni de tous les jeux, de toutes les réunions, de tous les copains...Effectivement, le "mouchardage" est un bien vilaine chose, restrictive de Liberté, on dénonce pour des insultes, allez savoir, si un jour on dénoncera pas le flambeur de fumi, le lanceur de briquet, le voisin de tribune, pour son insulte à l' arbitre, pour son pet . J' ai connu des "dénonciateurs" dans les entreprises, dans les associations, dans les vestiaires, et je peux voir dire qu' en général, ce sont des frustrés incapables de résoudre leur problèmes par eux mêmes, et se sont surtout de lâches, et de médiocres, ....bien entendu, j' ai évité dans mon post de parler des dénonciations autrement plus graves qu' on connu mes parents.
dallasace7 - Wed 24 May à 17h08
si il faudrait bannir tout ceux qui sont malhonnête ou qui n'ont pas de respect il n'y aurait plus grand monde sur ce site, alors Messieurs d'évec faites la part des choses SVP
fabio42 - Wed 24 May à 16h59
https://twitter.com/pguillou42

Je vous invite a aller voir le twitter de Guillou et de Janot, ça vaut vraiment le coup d’œil pour les petites vidéo qu'ils s'échangent tout les 2.. ca m'a fait mourir de rire :)
Fantares - Wed 24 May à 16h32
Payer pour apporter à la région l'aura du club phare, où est le problème. Et si appel d'offre, à qui ?
Étonnant qu'un préfet, prompt à interdire les visiteurs au stade lors des matchs et générant une perte substantielle pour l'organisateur;à savoir, l'ASSE; trouve étrange que la publicité pour la région que procure l'ASSE soit rémunérée.

60 Km à l'est, on classe "intérêt général" un stade privé et les contribuables financent les accès.

Il serait bon de regarder les intérêts privés des intervenants, leurs penchants politiques, leurs amis, pour essayer de comprendre les motivations des uns et des autres, fussent-ils préfet, conseillers généraux, présidents de club...

A l'heure de la moralisation de la vie publique, quelques retours à la clarté et à une égalité de traitement serait bienvenue.

Sébinou42 - Wed 24 May à 15h55
Commentaire supprimé par la modération après signalements
Ajouter un commentaire
Veuillez vous connecter pour poster un commentaire