Coupet raconte son passage chez l'ennemi

Pros     | Publié le par Tibo | 29 commentaires
On a tendance à l'oublier, ou à vouloir l'oublier. Avant de prendre une dimension internationale et d'être le gardien de l'Olympique Lyonnais, Grégory Coupet a porté le maillot Vert, a été formé dans le Forez ! C'est en 1997 que l'ASSE le pousse vers la sortie et vers l'Olympique Lyonnais pour renflouer ses caisses (transfert estimé à 7 millions de francs à l'époque). Dans l'Equipe, il revient sur ce choix qu'il ne regrette pas :

"Quand je suis passé de Saint-Etienne à l'OL en décembre 1997. J'étais convaincu que c'était le bon choix, mais c'était un nouveau départ pour moi, tout était à refaire. C'est le club qui avait tout fait pour me vendre parce qu'il avait besoin d'argent, mais c'est moi qui ai tout pris dans la gueule... (ndlr : dans son calvaire, Coupet a aussi pris un salaire multiplié par six). Je n'étais plus chez moi nulle part : j'étais un traître pour les stéphanois, et un stéphanois pour les lyonnais. Pour les supporters de l'OL, j'étais le stéphanois qui venait de Ligue 2 et qui remplaçait le gardien qu'ils adoraient, Pascal Olmeta. Je me dis qu'il a quand même fallu que je sois costaud. Mais je remercie encore Bernard Lacombe d'avoir cru en moi. Bon, lui aussi avait vécu ça en passant de l'OL à l'ASSE, mais je crois qu'il a oublié. Il a la mémoire sélective Bernard."
keyboard_arrow_down Voir les 29 commentaires keyboard_arrow_down